Gueules Noires

UNE PASSION LE FOOTBALL
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerMembresConnexion
O Belgique, o Mère chérie À toi nos cœurs, à toi nos bras! À toi notre sang, o Patrie! Nous le jurons tous, tu vivras! Tu vivras toujours grande et belle Et ton invincible unité Aura pour devise immortelle Le Roi, la Loi, la Liberté

Partagez | 
 

  EURO 2016 EN FRANCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Ven 8 Juil 2016 - 17:20

Le retour triomphal des Gallois à Cardiff (PHOTOS)

http://www.dhnet.be/buzz/sports/le-retour-triomphal-des-gallois-a-cardiff-photos-577fdebc3570ec4c4382f677

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Ven 8 Juil 2016 - 17:22

Thomas Müller, le clown triste

Thomas Müller c'est un caractère jovial, un visage souriant et un sens inné de la réplique face aux journalistes. C'est aussi un attaquant très efficace dans les Coupes du monde avec l'Allemagne, mais resté inexplicablement muet à l'Euro-2016.

Müller, c'est 20 buts en 31 matches de Bundesliga cette saison. C'est 32 buts en 77 sélections, dont 10 en 13 matches de Coupe du Monde.

Mais dans les Euros, c'est 11 matches, et zéro but, qui font de lui le "flop" côté allemand dans cette compétition.

Oh, c'est parfois passé vraiment pas loin, comme cette tête plongeante sur le poteau contre l'Irlande du Nord, ou sa reprise instantanée sur la barre, toujours contre les Verts. Contre l'Italie, en quart de finale c'est un défenseur qui a repoussé sa tentative sur la ligne.

Au total en 6 matches disputés intégralement, soit 570 minutes, il a tiré 17 fois en direction des buts adverse, mais il n'a trouvé le cadre qu'à 6 reprises, soit une fois sur trois. Insuffisant pour un attaquant de cette classe.

Même seul face aux cages, lors de la séance des tirs au but contre l'Italie, en quart de finale, il n'a pas trouvé le chemin des filets.

Sa tentative sans conviction, caractéristique d'un joueur en plein doute, et doublée d'une feinte de regard digne des plus grands matches de cours de récréation, a été repoussée sans peine par Gianluigi Buffon.



"Pas assez dans l'axe"
Jeudi, contre la France, il a été titularisé en pointe, mais uniquement parce que Mario Gomez était blessé et Mario Götze encore moins convaincant que lui à ce poste.

Peu habitué à jouer à ce poste, il a souvent semblé ne pas savoir trop où se placer, l'ancien gardien de but Oliver Kahn lui reprochant de ne "pas avoir assez occupé sa position dans l'axe".

Après une année surchargée - une de plus - avec le Bayern Munich, qui est allé jusqu'aux demi-finales de Ligue des Champions et a remporté sa coupe nationale, il a peut-être, à bientôt 27 ans, payé ces saisons à rallonge. Notamment lorsqu'il a manqué de vivacité pour reprendre une déviation de Julian Draxler à la 32e minute, devancé par un Samuel Umtiti plus prompt.

Il aura au moins affiché d'autres statistiques plus reluisantes, comme son volume de course impressionnant qui devrait lui valoir une invitation au marathon de New-York, selon la presse allemande, et une mentalité collective digne du grand joueur qu'il reste.

Cela lui a valu un soutien sans faille de son entraîneur, du staff, de ses coéquipiers, qui n'ont eu de cesse de louer les espaces que ses courses créaient et le désordre qu'il est capable de mettre dans la défense adverse en se trouvant toujours au bon endroit au bon moment.



"Marquer, ce n'est pas mon carburant"
Müller, lui, a aussi essayé de relativiser l'importance de son impuissance.

"Marquer, ce n'est pas mon carburant, c'est plutôt... la peinture spéciale de la voiture qui fait qu'elle est belle de l'extérieur", avait-il assuré il y a peu.

Mais force est de constater que sa carrosserie ressort un peu ternie de cette compétition, à l'image d'un secteur offensif allemand qui n'a que trop rarement trouvé la bonne carburation.

Sans surprise, c'est quand l'Allemagne s'est dotée d'un vrai attaquant axial, Mario Gomez, qu'on a le plus vu Müller.

Son entente avec Gomez était même très prometteuse, à l'image du seul but de la partie contre l'Irlande du Nord, où Gomez a effectué une très belle déviation en mouvement pour donner dans l'intervalle à Müller. Avant que ce dernier, bien bloqué par le gardien adverse, ne lui remette en retrait pour sa seule passe décisive dans un Euro à ce jour.

Fana de golf, il va pouvoir se vider l'esprit pendant trois semaines, lui qui expliquait récemment que la fatigue mentale lui pesait bien plus que la fatigue physique.

Heureusement pour lui, ou malheureusement, selon la façon dont on considère ce "problème", Müller est maintenant tranquille pour 4 ans avant que les journalistes reviennent le harceler avec cette malédiction européenne.

La DH

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Ven 8 Juil 2016 - 17:22

Thomas Müller, le clown triste

Thomas Müller c'est un caractère jovial, un visage souriant et un sens inné de la réplique face aux journalistes. C'est aussi un attaquant très efficace dans les Coupes du monde avec l'Allemagne, mais resté inexplicablement muet à l'Euro-2016.

Müller, c'est 20 buts en 31 matches de Bundesliga cette saison. C'est 32 buts en 77 sélections, dont 10 en 13 matches de Coupe du Monde.

Mais dans les Euros, c'est 11 matches, et zéro but, qui font de lui le "flop" côté allemand dans cette compétition.

Oh, c'est parfois passé vraiment pas loin, comme cette tête plongeante sur le poteau contre l'Irlande du Nord, ou sa reprise instantanée sur la barre, toujours contre les Verts. Contre l'Italie, en quart de finale c'est un défenseur qui a repoussé sa tentative sur la ligne.

Au total en 6 matches disputés intégralement, soit 570 minutes, il a tiré 17 fois en direction des buts adverse, mais il n'a trouvé le cadre qu'à 6 reprises, soit une fois sur trois. Insuffisant pour un attaquant de cette classe.

Même seul face aux cages, lors de la séance des tirs au but contre l'Italie, en quart de finale, il n'a pas trouvé le chemin des filets.

Sa tentative sans conviction, caractéristique d'un joueur en plein doute, et doublée d'une feinte de regard digne des plus grands matches de cours de récréation, a été repoussée sans peine par Gianluigi Buffon.



"Pas assez dans l'axe"
Jeudi, contre la France, il a été titularisé en pointe, mais uniquement parce que Mario Gomez était blessé et Mario Götze encore moins convaincant que lui à ce poste.

Peu habitué à jouer à ce poste, il a souvent semblé ne pas savoir trop où se placer, l'ancien gardien de but Oliver Kahn lui reprochant de ne "pas avoir assez occupé sa position dans l'axe".

Après une année surchargée - une de plus - avec le Bayern Munich, qui est allé jusqu'aux demi-finales de Ligue des Champions et a remporté sa coupe nationale, il a peut-être, à bientôt 27 ans, payé ces saisons à rallonge. Notamment lorsqu'il a manqué de vivacité pour reprendre une déviation de Julian Draxler à la 32e minute, devancé par un Samuel Umtiti plus prompt.

Il aura au moins affiché d'autres statistiques plus reluisantes, comme son volume de course impressionnant qui devrait lui valoir une invitation au marathon de New-York, selon la presse allemande, et une mentalité collective digne du grand joueur qu'il reste.

Cela lui a valu un soutien sans faille de son entraîneur, du staff, de ses coéquipiers, qui n'ont eu de cesse de louer les espaces que ses courses créaient et le désordre qu'il est capable de mettre dans la défense adverse en se trouvant toujours au bon endroit au bon moment.



"Marquer, ce n'est pas mon carburant"
Müller, lui, a aussi essayé de relativiser l'importance de son impuissance.

"Marquer, ce n'est pas mon carburant, c'est plutôt... la peinture spéciale de la voiture qui fait qu'elle est belle de l'extérieur", avait-il assuré il y a peu.

Mais force est de constater que sa carrosserie ressort un peu ternie de cette compétition, à l'image d'un secteur offensif allemand qui n'a que trop rarement trouvé la bonne carburation.

Sans surprise, c'est quand l'Allemagne s'est dotée d'un vrai attaquant axial, Mario Gomez, qu'on a le plus vu Müller.

Son entente avec Gomez était même très prometteuse, à l'image du seul but de la partie contre l'Irlande du Nord, où Gomez a effectué une très belle déviation en mouvement pour donner dans l'intervalle à Müller. Avant que ce dernier, bien bloqué par le gardien adverse, ne lui remette en retrait pour sa seule passe décisive dans un Euro à ce jour.

Fana de golf, il va pouvoir se vider l'esprit pendant trois semaines, lui qui expliquait récemment que la fatigue mentale lui pesait bien plus que la fatigue physique.

Heureusement pour lui, ou malheureusement, selon la façon dont on considère ce "problème", Müller est maintenant tranquille pour 4 ans avant que les journalistes reviennent le harceler avec cette malédiction européenne.

La DH

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Ven 8 Juil 2016 - 17:57

Lettre ouverte de Bastian Schweinsteiger à l'Allemagne

Après l'élimination de l'Allemagne face à la France, la détresse se lisait sur le visage de son capitaine Bastian Schweinsteiger. Le milieu de terrain de la Mannschaft s'est adressé à l'Allemagne dans une lettre ouverte. Il s'est montré déçu mais fair-play.
Bastian Schweinsteiger se remet difficilement de la défaite de son équipe aux portes de la finale. Sur le site officiel de la fédération allemande de football, le capitaine s'est livré au nom de l'équipe.

"C'est vraiment dommage. Notre rêve n'a pas été atteint. Nous n'avons pas rejoint la finale, et Rio ne sera pas suivi d'une autre nuit magique. Malheureusement, il nous manquait quelque chose d'extrêmement important contre la France : un peu de chance. Les défaites font partie du jeu même si elles blessent.

"Féliciter la France pour sa qualification"

Nous pouvons accepter la performance de notre adversaire, et sincèrement et très chaleureusement féliciter l'équipe française pour sa qualification en finale. Je suis fier de ce que nous avons accompli. Nous sommes restés fidèles à notre style de football. Nous avons continué à grandir en tant qu'équipe au cours des sept dernières semaines, et cette unité, qui a fait notre force au Brésil il y a deux ans, a fait la même chose ici en France.

Nos fans constituent également une partie de notre force. Partout où nous étions - Lille, Saint-Denis, Paris, Bordeaux ou Marseille - grâce à vous, nous avons eu notre douzième homme à nos côtés."

Le milieu de terrain de Manchester United poursuit en remerciant l'accueil des Français et surtout la ville d'Evian où la Mannschaft a séjourné pendant près d'un mois.

"Au nom de la Mannschaft, je salue la France. Chapeau !"

Walfoot

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Ven 8 Juil 2016 - 22:22

UN BÉNÉFICE DE 830 MILLIONS D'EUROS POUR L'UEFA

Le tournoi va également rapporter une belle somme à la France, le pays organisateur.

L’Euro 2016 a généré 1,93 milliard d’euros de revenus et coûté 1,1 milliard à l’UEFA, pour un bénéfice de 830 millions, a indiqué vendredi l’instance organisatrice de la compétition, lors d’une conférence de presse. Les revenus issus du mois de compétition sont plus élevés de plus d’un tiers par rapport à l’édition 2012, notamment en raison du passage du nombre d’équipes de 16 à 24.

L’essentiel des rentrées provient des droits TV (1,05 milliard d’euros), le reste est issu du programme de partenariat (480 ME) et de la billetterie (400 ME).

Six cent millions seront reversés aux 55 fédérations nationales membres de l’UEFA. Le solde de revenu, 230 ME, couvrira les frais d’organisation de l’Euro 2020 et de ses qualifications.

Les retombées pour la France, pays hôte, avaient avant la compétition été estimées à 1,2 milliard d’euros, dont 200 ME en taxes et impôts, par le centre d’économie et de droit du sport (CDES). Selon l’UEFA, 25.000 emplois à plein-temps auraient été créés grâce à la tenue de l’Euro en France.

L’UEFA a par ailleurs estimé, par la voix de son secrétaire général Theodoros Theodoridis, que le passage de 18 à 24 pays participants avait été « une expérience très positive ». Reconduit pour 2020 mais incertain pour 2024, le format du tournoi « a permis à de petites équipes d’ajouter quelque chose à ce tournoi », a estimé le directeur des compétitions de l’UEFA Giorgio Marchetti. « Exceptée l’Albanie, elles se sont toutes qualifiées pour les quarts de finale », a-t-il ajouté.

La NG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Ven 8 Juil 2016 - 22:32

bilan "globalement positif" pour l'accueil des supporters

Il n'y a pas eu qu'Angleterre-Russie: l'accueil des fans lors de l'Euro-2016, qui se termine dimanche, s'est déroulé de manière "globalement positive" mais peut encore être amélioré avec davantage de concertation et une meilleure circulation de l'information, selon différents acteurs interrogés vendredi par l'AFP.

"Ce qui est positif, c'est que les gens étaient venus en France pour faire la fête, et qu'ils ont réussi à faire la fête", a estimé auprès de l'AFP Ronan Evain, coordinateur en France du réseau de supporters européen Football Supporters Europe (FSE) et qui gérait des dispositifs d'accueils des supporters intitulées "Fans embassies" lors de l'Euro.

"Mais ça n'exonère pas un certain nombre de critiques", poursuit-il, pointant notamment "un manque de concertation et de circulation de l'information, qui a eu pour conséquences que de nombreux supporters sont arrivés en France sans forcément savoir à quoi s'attendre concernant les dispositifs de sécurité. Et puis quand on est dans une logique d'accueil, l'idéal est de prendre en compte les demandes des supporters, quitte à ne pas toutes les satisfaire bien sûr."

Un contre-exemple à ce manque de concertation, selon Ronan Evain: Angleterre-Pays de Galles, match pourtant classé à risques. "Cela a certainement été le match le mieux préparé de l'Euro, avec des représentants de supporters gallois et anglais associés de A à Z et qui ont servi de relai pour que ceux qui arrivent en France sachent à quoi s'attendre. Au final, c'a été une des plus belles réussites de l'Euro parce qu'on a associé les représentants des deux pays."

"Une des spécificités de la France, c'est de ne pas avoir spécialement l'habitude de dialoguer, de travailler en coopération avec les fédérations de supporters", confirme le sociologue Nicolas Hourcade, spécialiste du supportérisme. "Cela aurait sans doute permis aux autorités de mieux connaître le type de public qu'elles avaient en face d'elle", poursuit-il, citant l'exemple des affrontements à Marseille d'abord entre supporters anglais et police, puis entre supporters anglais et russes.

- Etiquette sur le dos -

"Concernant les supporters anglais, il était manifeste qu'ils avaient une étiquette de hooligans très forte collée sur le dos. Et les autorités n'ont pas forcément su appréhender la diversité du phénomène", estime Nicolas Hourcade tout en affirmant qu'il y a eu "des efforts pour rectifier le tir ensuite."

"L'accueil a été parfait, on a eu un très bon contact avec les villes-hôte, avec les volontaires", assure quant à lui Pieter Maenhout, chargé des relations avec les supporters à la Fédération belge. "C'était beaucoup mieux qu'au Brésil", pour la Coupe du Monde 2014. Avec là aussi, une nuance: "je crois qu'il y a malgré tout un manque de connaissance de ce que sont les supporters, que ce soit côté UEFA ou organisateur. Ils ont un stéréotype qui ne leur permet pas toujours de différencier les supporters."

Il pointe aussi la difficulté de mettre en place un point de rassemblement pour les supporters belges, qui le font "pour tous les déplacements à l'extérieur". Les autorités ne voulaient pas que ce point de rassemblement se situe ailleurs que dans la fan-zone, alors que les "'vrais' supporters n'aiment pas du tout les fan zones", explique à l'AFP Pieter Maenhout. "Le motif invoqué était la sécurité mais la conséquence, c'était que les groupes de supporters étaient éclatés dans plusieurs endroits, et c'était plus difficile pour nous de savoir où ils étaient tous."

RTL

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Ven 8 Juil 2016 - 23:40

Euro 2016 : « Les compétitions sportives sont des moments de vacances sociales »

Les grincheux, où ceux qui ne goûtent guère le sport à onze contre onze avec un ballon, ont eu des raisons de soupirer le soir du jeudi 7 juillet. Après la victoire 2-0 de l’équipe de France de football contre l’Allemagne en demi-finale de l’Euro, les klaxons et les foules en liesse ont fait leur grand retour dans les rues du pays. Pour le sociologue Patrick Mignon, responsable du laboratoire de sociologie du sport de l’institut national du sport et de l’éducation physique (INSEP), l’Euro crée un sas de décompression, en plein état d’urgence et après une année française morose marquée par des attentats meurtriers.

Aujourd’hui, à l’approche de la finale contre le Portugal, l’engouement français est-il là ?
Patrick Mignon : Oui, je pense, à la mesure de ce qu’est le football en France, plus faible par rapport aux pays anglo-saxons. La Coupe du monde de 1998 a commencé à créer des supporteurs de l’équipe de France. Aujourd’hui, comme lors du Mondial de 2006 où la France avait fait un très beau parcours, on n’est pas tous là au début, mais les gens viennent au fur et à mesure que des émotions se développent. Il faut noter que quel que soit le résultat de dimanche soir, il y aura du monde dans les rues, en raison de l’importante communauté franco-portuguaise.
On a l’impression que seul le football est capable de créer de telles scènes de liesse dans le monde entier.
Le football, dans son histoire, présente plusieurs avantages. D’abord, il s’agit du premier sport collectif créé et qui a choisi la voie du sport de masse. Ensuite, c’est un sport facile à pratiquer. Enfin, les médias en ont remis une autre couche, en prenant un sport très populaire et en le développant encore plus, pour toucher des publics qui ne regarderaient pas le football autrement. Le football est un sport qui se joue par équipes nationales et qui développe des affects nationaux.

Cet Euro est-il symbolique après dix-huit mois marqués par des attentats et l’état d’urgence ? Le joueur allemand Mesut Özil a même déclaré que la victoire des Français était « méritée », au vu de son actualité récente.
Le climat politique sécuritaire avec l’état d’urgence, Nuit Debout, les manifestations émaillées d’affrontements avec les forces de l’ordre, est lourd, et il y a une sorte de libération aussi. Les compétitions internationales sont des moments de vacances sociales qui réorganisent la vie des personnes et mobilisent des affects. Pendant ces semaines d’Euro, on met de côté un certain nombre de préoccupations, mais elles ne disparaissent pas non plus.
Et puis les bars et domiciles ont vécu ces moments où l’on se réunit spécifiquement pour les matchs. Il y a une accentuation de la sociabilité, alors que l’on est dans une phase de tension sociale très forte, avec un climat qui est peut-être un peu plus morose, un peu plus tendu. Le football recrée des sociabilités dormantes, des sorties qui participent de l’ambiance générale de cette compétition.
Dans un contexte d’état d’urgence, justement, y a-t-il une réappropriation de l’espace public lorsque les supporteurs s’engouffrent dans les rues ?
Les fan-zones et les lieux de matchs sont extrêmement sécurisés et l’état d’urgence se ressent, mais quand on sort des fan-zones, la rue est à soi, et là, on se réapproprie l’espace public. Quand des supporteurs très nombreux arrivent dans une ville – je ne parle pas des hooligans –, ils se réapproprient l’espace de cette ville, avant comme après le match. Ils se rassemblent dans les rues, bloquent la circulation, etc. Une question intéressante est de savoir comment va se gérer cette réappropriation dans un contexte d’état d’urgence. Et il sera intéressant de savoir comment, dans la suite du football en France, vont êtres gérées ces situations.
Peut-on noter des retombées politiques suite à cette compétition ?
Le rapport à l’équipe de France est très divers. La question sera celle de ne pas surinterpréter politiquement ce qu’il pourrait se passer en cas de victoire des Bleus en finale, comme en 1998 où l’on s’est complètement plantés avec la France black-blanc-beur. Ces victoires créent des émotions, mais aussi des attentes : vous êtes sur les Champs-Élysées pour célébrer avec des gens que vous ne voyez pas habituellement. Ce qui importe, c’est comment le politique peut répondre à ces attentes, faire perdurer ce moment.

Le Monde

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 15:16

Finale de l'Euro 2016: 3.400 policiers et gendarmes sur les Champs-Élysées dimanche soir après le match, pas de fête lundi

Trois mille quatre cents policiers et gendarmes seront déployés dimanche soir sur les Champs-Elysées après la finale de l’Euro-2016 qui opposera la France au Portugal, ont annoncé samedi les autorités.

Près de 1.300 se trouveront par ailleurs au Stade de France à Saint-Denis où se déroulera la rencontre, près de 1.400 dans la fan zone de Paris et 700 dans les transports en commun, ont-elles précisé lors d’une conférence de presse.

Pas de fête prévue lundi
Par ailleurs, le préfet de police de Paris a annoncé samedi que rien de spécial n’était prévu lundi sur les Champs-Élysées au lendemain de la finale de l’Euro-2016, et les Français, s’ils gagnent, ne pourront donc pas défiler comme en 1998.

«Ce n’est pas possible, on ne peut pas envisager de laisser circuler des masses lundi» sur la grande avenue parisienne, a précisé devant la presse le préfet, au côté de Mathias Vicherat, directeur de cabinet de la maire de Paris.

La NG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 15:25

LES STATISTIQUES DONNENT LA FRANCE LARGEMENT FAVORITE FACE AU PORTUGAL

Si les Portugais veulent remporter l’Euro 2016, ils devront mettre fin à une très longue malédiction face aux Français.

Le Portugal n’est qu’à une marche du sacre européen. Un match à remporter pour coiffer les lauriers. Il lui reste un dernier obstacle à franchir, mais pas des moindres : la France, victorieuse en demi-finale face aux champions du monde Allemands. S’ils veulent l’emporter, les Portugais devront faire mentir de nombreuses statistiques.

La France n’a plus perdu contre le Portugal depuis... 1975

Toutes les séries ont une fin. Et cette série, l’invincibilité de la France face au Portugal, dure depuis très longtemps. La dernière fois que les Bleus se sont inclinés face aux Lusitaniens, c’était il y a plus de 40 ans, en 1975. Sur les 10 dernières confrontations entre les deux équipes, nos voisins se sont imposés à 10 reprises. 23 buts marqués, 6 encaissés. Au total, le Portugal ne s’est imposé que 5 fois en 24 rencontres et a essuyé 18 revers.

La France a toujours battu le Portugal lors des matchs officiels

L’histoire commune du Portugal et de la France est principalement parsemée de matchs amicaux. 3 rencontres officielles, seulement, en 24 affrontements. 3 rencontres officielles et 3 succès français. En 1984, en 2000 et en 2006, à chaque fois en demi-finale.

Le Portugal porte chance à la France

C’est la troisième fois que les deux équipes vont se retrouver lors d’un Euro, la première fois à l’occasion de la finale. Lorsque les deux équipes ont croisé le fer dans la compétition, la France coiffe toujours les lauriers. C’était le cas en 1984 et en 2000. Les hommes de Didier Deschamps ont une occasion en or de poursuivre cette série.

Les statistiques lors de cet Euro plaident en faveur de la France

L’équipe qui a gagné le plus de matchs ? La France. La meilleure attaque de la compétition ? La France. Le meilleur buteur ? Griezmann. Concernant les passes décisives, Ronaldo (3) devance Griezmann, Payet et Giroud (2).

La NG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 15:35

MATERAZZI AU SUJET DU COUP DE BOULE DE ZIDANE : «CE QUE JE LUI AI DIT ÉTAIT PLUTÔT SOFT»

L’Italien avait provoqué l’exclusion de Zidane lors de la finale de la Coupe du monde 2006 mais se défend d’avoir insulté la mère du Français.

C’est probablement le geste en rapport avec le football le plus célèbre de ces 15 dernières années. Le coup de boule de Zidane, en finale de la Coupe du monde 2006, sur Materazzi a fait le tour de la planète. Pourtant, les deux hommes n’ont jamais été très bavards à ce sujet.

Dans l’Equipe, Marco Materazzi est revenu sur cet épisode de la finale. « Si vous allez sur n’importe quel terrain de foot en banlieue de Rome, Naples, Turin, Milan ou Paris, vous réaliserez que ce que j’ai dit est plutôt soft par rapport à ce qu’on y entend. Ce qui m’a le plus agacé, c’est que certains supporters ou journalistes aient raconté que j’avais insulté sa mère. Je ne me serais jamais permis d’offenser sa maman, car j’ai perdu la mienne il y a longtemps », a plaidé l’Italien.

Et de poursuivre : « On voit sur les images qu’il me parle. Je lui demande deux fois de répéter pour être sûr de bien comprendre, la troisième fois je lui réponds parce que je comprends qu’il se moque de moi. En fait, on jouait le même match, on avait marqué tous les deux, mais lui était un grand champion et moi, j’étais nul, je n’étais pas dans le même monde. C’est comme ça que j’ai perçu ses moqueries et j’ai réagi. »

La NG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 15:37

PEPE S'EST ENTRAÎNÉ NORMALEMENT AVEC LE PORTUGAL À LA VEILLE DE LA FINALE

Le défenseur portugais devrait pouvoir tenir sa place face à la France lors de la finale de l’Euro 2016.

Pepe, défenseur central et pièce maîtresse du Portugal mais absent en demi-finale contre le pays de Galles, s’est normalement entraîné samedi à Marcoussis, à la veille de la finale de l’Euro 2016 contre la France, a constaté un photographe de l’AFP.

Pepe, qui avait déclaré forfait mercredi en demi-finale en raison d’une douleur musculaire, s’était entraîné à l’écart du groupe vendredi, mais n’avait pas semblé gêné dans ses déplacements.

Le Portugal affronte la France dimanche à 19h00 (GMT) au Stade de France pour un premier titre dans un Euro, après avoir perdu la finale 2004 à domicile face à la Grèce.

La NG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 15:38

SELON DESCHAMPS LE BALLON D'OR SE JOUERA ENTRE «RONALDO ET MESSI"

Le sélectionneur de l’équipe de France ne pense pas que Griezmann recevra la récompense individuelle suprême.

e Ballon d’or devrait se jouer entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, a estimé le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps, tout en souhaitant à Antoine Griezmann d’être dans la liste, samedi à la veille de la finale de l’Euro-2016 contre le Portugal.

«Antoine est encore un jeune joueur, même si il fait une très grande saison. Ronaldo, cela fait sept ou huit ans qu’il est au sommet de son art. Il y a un duo pour le Ballon d’Or entre lui et Messi», a déclaré Deschamps.

Les deux hommes ont remporté les huit derniers Ballons d’Or décernés. Messi en compte cinq (2009, 2010, 2011, 2012 et 2015) et Ronaldo trois (2008, 2013, 2014).

«Après, si par bonheur Antoine peut faire partie des candidats, tant mieux, ça voudrait dire que ça se passerait bien demain et c’est tant mieux pour nous», a-t-il encore déclaré.

L’attaquant français a fait une longue saison avec l’Atletico Madrid, conclue par une défaite en Ligue des champions face au Real.

«Sa saison a été pleine, il a dû digérer après cette défaite. Il a la qualité en lui, l’efficacité. Il fait jouer son équipe grâce à sa fraîcheur et sa disponibilité», a complimenté Deschamps.

La France, championne du monde en 1998, a remporté deux fois l’Euro, en 1984 avec la génération Platini et en 2000 avec la génération Zidane. Le Portugal ne l’a jamais gagné malgré une finale à domicile en 2004, perdue contre la Grèce.

Le match a lieu dimanche à 21h00 au Stade de France.

La NG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 15:42

Les Bleus en finale de l'Euro: Platini, Zidane, un but en or et un coup de tête

Un coup franc de Platini, deux coups de tête de Zizou, une reprise de Trézéguet, et un nouveau coup de tête de Zidane: chaque finale de l'équipe de France dans un grand tournoi a été marquée par un geste resté dans la légende.

. 1984: Platini, un coup franc... et Arconada

Le sort de la finale de l'Euro-1984 entre la France et l'Espagne bascule sur un coup franc. Mais contrairement à l'habitude prise par les Français depuis des années, ce n'est pas un tir limpide de Michel Platini qui reste dans les mémoires. On approche de l'heure de jeu au Parc des Princes ce 27 juin, et les 47.368 spectateurs commencent à douter de l'issue de la rencontre. Les Bleus de Michel Hidalgo vont-ils laisser échapper la première occasion pour la France d'être enfin sacrée? "On savait que ça pouvait peut-être se jouer sur un coup de pied arrêté", se souvient Bruno Bellone. La faute sifflée, +Platoche+ prend instinctivement le ballon. Ses chefs d'oeuvre sont déjà rentrés dans l'histoire de l'équipe de France, comme celui à l'automne 81 contre les Pays-Bas déjà au Parc et qui qualifie la France pour le Mondial-82. Contre l'Espagne, le tir de Platini est anodin, passe certes le mur ibérique, mais apparaît facile à stopper pour Luis Arconada. C'est alors que le portier espagnol se rate totalement: en se couchant, il laisse le ballon glisser sous son bras gauche et rouler. A l'époque, l'arbitrage vidéo est bien loin, mais est surtout inutile. La balle franchie bien la ligne. Sa bévue va prendre son nom. Devant au score, les Bleus doublent la mise en fin de partie par Bellone, pour le sacre de la génération Platini.

. 1998: et 1, et 2, et 3-0

"Sur les coups de pied arrêtés, ils sont assez dilettantes. Si vous êtes un peu futés et malins, essayez de bouger, de les perturber. Ils n'ont pas un rigueur de marquage énorme", conseille le sélectionneur Aimé Jacquet avant la finale contre le Brésil au Stade de France. Un conseil qui va prendre un sens prédictif. Concentré, Zinedine Zidane écoute religieusement. C'est lui qui marquera les deux premiers buts de la tête, d'abord sur un corner d'Emmanuel Petit (27e), puis de Youri Djorkaeff juste avant la pause. Ces deux buts enivrent déjà tout un peuple, qui ne demandait que ça, mais qui doit encore attendre une mi-temps avant d'accrocher enfin une étoile qui manque cruellement aux Bleus. Au retour des vestiaires, les Brésiliens lancent toutes leurs forces vers l'avant et retrouvent un peu d'espoir après l'expulsion de Marcel Desailly (67e) pour un deuxième carton jaune. Mais les Bleus, porté par leur public, résistent à tout et concluent même le score par une contre éclair et un ultime but d'Emmanuel Petit en fin de match (90+3). "Et 1, et 2, et 3-0" hurle tout un pays qui fête ses héros. En face il y avait pourtant une incroyable collection de grands joueurs: Ronaldo, Rivaldo, Robert Carlos, Bebeto, Leonardo... Mais la génération Zidane est née.

. 2000: la saveur des dernières secondes

Il ne reste que quarante secondes, et la France est en train de perdre sa finale contre l'Italie de Maldini, Nesta et autre Totti. Mais Sylvain Wiltord va dire non. Au stade de Feyenoord, à Rotterdam, la Nazionale mène depuis la 55e minute après un but de Delvecchio. Del Piero manque de peu le 2-0 à la 84e et Roger Lemerre, le sélectionneur français, a la tête des mauvais jours. On est dans les arrêts de jeu, le banc italien est debout et prêt à courir sur la pelouse pour un titre européen attendu depuis 1968. Barthez dégage loin devant, Trezeguet dévie la balle de la tête, et Wiltord, entré en jeu en cours de match, l'emmène de la poitrine et crucifie l'Italie, d'une frappe du gauche qui se glisse sous le ventre du malheureux Toldo qui raconte au Monde avoir "compris avant tout le monde". Le joueur des Girondins fonce vers le public en faisant non de la main comme si il était écrit que la France de Zidane, championne du monde en 1998, ne pouvait pas perdre cet Euro. A peine dix minutes après, en prolongation, Trezeguet inscrit le but en or d'une incroyable reprise du gauche sur un centre de Pirès. "Ça reste mon but le plus important, bien sûr. C'est le souvenir le plus beau, le plus fort. Je sens l'amour de tout un pays", avait confié il y a quelques semaines "Trezegol" à l'AFP.

. 2006: coup de tête pour une défaite

Un coup de boule et un grand sentiment de gâchis. Voilà ce qui restera de cette défaite au goût amer des Bleus. Tout commence pourtant parfaitement dans cette soirée du 9 juillet à Berlin. Pour sa dernière apparition en Coupe du monde, le maestro Zidane peaufine son entrée sur scène dans cette finale. Six minutes après le coup d'envoi, Malouda s'effondre dans la surface italienne, après une faute de l'autre homme du match, Marco Materazzi. La panenka sur le pénalty, qui frappe la transversale mais franchit toutefois la ligne, bétonne la légende de "Zizou". Avant qu'un autre geste ne l'écorne. Quelques minutes après le but français, Materazzi balance un coup de tête rageur sur corner et égalise. L'histoire va en retenir un autre. Pendant les prolongations, Zidane dégoupille à la 108e minute, après s'être branché avec Materazzi. "On jouait le même match, on avait marqué tous les deux mais, lui était un grand champion et moi j'étais nul (...) C'est comme ça que j'ai perçu ses moqueries et j'ai réagi", raconte aujourd'hui l'Italien dans une interview accordée à l'Equipe Magazine, qui assure lui avoir lancé "je préfère ta ..... de soeur". Zizou craque et lui balance le coup de boule le plus célèbre du monde, qui finit sur le torse de l'Italien. Carton rouge. A sa sortie, le sélectionneur Raymond Domenech n'a pas un regard pour lui. La suite est terrible, spécialement pour David Trézeguet, le seul à manquer son pénalty lors de séance de tirs au but. Ses larmes et ses excuses devant la foule quelques jours plus tard place de la Concorde à Paris resteront elles aussi dans l'histoire.

RTL

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 15:43

J-1 avant la finale de l’Euro entre le Portugal et la France: "Il n’y a plus qu’une marche à gravir"

La finale de l'Euro 2016 approche. La France va tenter de décrocher un nouveau titre. Le Portugal va, quant à lui, essayer d'entrer dans l'histoire de cette compétition européenne après la défaite contre la Grèce en 2004.

France-Portugal, le rêve ou la désillusion. Demain, les Bleus pourraient aller chercher une troisième victoire à l’Euro après les sacres de 1984 et 2000. Ils égaleraient alors les Espagnols et les Allemands. Les hommes de Didier Deschamps veulent écrire leur histoire. "C’est un moment exceptionnel pour nous, un moment que l’on ne vivra peut-être plus jamais », explique Blaise Matuidi. « Il faut se comporter en professionnel et bien se préparer pour la dernière marche. Il n’y en a plus qu’une à gravir".

En face, le Portugal rêve du sacre après la désillusion de 2004. Mais la France est la bête noire des Portugais : ils n’ont jamais battu les Bleus en match officiel. Les équipiers de Ronaldo ont été parfois critiqués pour leur jeu parfois trop défensif ou ennuyeux. Mais aucune équipe n’arrive en finale par hasard. "Nous savons que nous ne sommes pas la meilleure équipe du monde", avoue le sélectionneur Fernando Santos. "Mais nous savons aussi qu’il sera difficile de nous battre. Le Portugal sait jouer au football ".

Ce match a une saveur particulière pour beaucoup de supporters car la France compte la plus grande communauté portugaise d’Europe. Cette finale a presque un air de derby. "Cela va être compliqué parce que moi je suis portugaise et mon mari est français. Cela va être un peu la guerre à la maison", s’exclame une supportrice.

RTL

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 15:47

Bilan de l'Euro-2016: une fête réussie, sur le terrain et en dehors

Alors, c'était bien, l'Euro en France? Avant la finale Portugal - France dimanche, qui conclura un mois de compétition (10 juin-10 juillet), c'est l'heure du premier bilan et il est globalement positif: des buts, des stars, de belles histoires, la fête, même si de terribles images de hooliganisme ont noirci le début du tournoi.

. Football frisson

Il reste une rencontre à jouer mais l'Euro-2016 est déjà réussi sur le terrain.

Certes, le premier tour n'a pas toujours été palpitant, conséquence du passage à 24 équipes au lieu de 16. Mais ensuite, les matches à élimination directe ont apporté l'enjeu, le suspense et le frisson propres à ces grands tournois. Avec des affiches de rêve: Allemagne - Italie et son invraisemblable séance de tirs au but en quarts (1-1, 6 t.a.b. à 5) ou Allemagne - France en demie (0-2).

En plus de ces classiques, l'Euro a eu ses deux belles histoires avec les parcours inespérés de l'Islande, quart-de-finaliste et tombeuse de l'Angleterre en 8e, et du pays de Galles, demi-finaliste et bourreau de la Belgique en quarts. Quelles performances pour une première participation! David qui fait chuter Goliath: le scenario a beau être immémorial, il séduit à tous les coups.

Avant la finale, 107 buts ont été inscrits en 50 matches, soit 2,14 buts par match. Moins qu'à l'Euro-2012 (2,45), qui se jouait à 16 équipes, ou qu'au Mondial-2014 (2,7), où 32 sélections étaient en lice. Mais les joueurs ont eu le mérite de marquer sur des pelouses décriées pour leur mauvais état.

Au-delà des chiffres, il y a les gestes de classe: frappe sensationnelle dans la lucarne du Français Dimitri Payet contre la Roumanie, talonnade incroyable du Portugais Cristiano Ronaldo face à la Hongrie ou superbe retourné acrobatique du Suisse Xherdan Shaqiri contre la Pologne.

Quand on parle de record et de Ballon d'Or, c'est le signe qu'un tournoi est sportivement réussi.

Ronaldo a égalé le record de buts du Français Michel Platini dans l'histoire de l'Euro: 9, signés dans la seule édition 1984 pour le Français alors que le Portugais les a mis en quatre tournois.

Le Français Antoine Griezmann a marqué 6 buts en 6 matches. "Il y a un duo pour le Ballon d'Or entre Ronaldo et Messi, si Antoine peut faire partie des candidats tant mieux, ça voudrait dire que ça se passerait bien en finale" pour les Bleus, a commenté leur sélectionneur, Didier Deschamps.

. Les nouveaux hooligans

La menace terroriste, après les attentats de 2015, était la crainte numéro un et la vigilance ne se relâche pas avant la finale au stade de France.

Mais un autre péril a refait surface: le hooliganisme. Il faut oublier l'image de supporters ivres et bedonnants en train de se bagarrer. Le hooligan moderne est jeune, travaille et touche de bons revenus, soigne sa condition dans les salles de gym, ne boit pas, se déplace en meute et filme ses exactions sur caméra portable pour les posters sur le net.

C'est le profil-type des Russes qui ont agressé des Anglais à Marseille dès le deuxième jour de l'Euro. Ces scènes de violence inédites, en tout cas dans l'organisation quasi-militaire dont ont fait preuve les agresseurs, ont conduit le procureur de Marseille à parler de "chasse aux Anglais".

"Les Anglais disent toujours qu'ils sont les seuls hooligans. Nous sommes venus démontrer que les Anglais sont des fillettes", avait expliqué à l'AFP un des Russes venus en découdre sur le Vieux-Port.

Deux Anglais ont été grièvement blessés et rapatriés le 1er juillet seulement en raison de leur état. Le plus durement touché, Andrew Bache, 51 ans, conservera "très probablement" de lourdes séquelles, avait alors indiqué à l'AFP une source proche du dossier.

Pour l'Euro-2016, 90.000 personnes ont été mobilisées pour la sécurité, dont 72.000 policiers et gendarmes, selon le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, qui a répertorié plus de 1.000 interpellations au 4 juillet. Depuis l'élimination de la Russie au premier tour, il n'y a plus eu d'incident notable.

. Supporters: hymnes à la joie

Les terribles agressions de Marseille ont d'abord donné une image catastrophique de l'Euro.

Mais une fois cette séquence évacuée, les scènes de joie et de fête ont pris de plus en plus de place et marqueront les mémoires.

Au top de la popularité dans les villes où ils sont passés, les supporters de l'Eire, de l'Irlande du Nord ou du pays de Galles.

L'une des séquences cultes de cet Euro des supporters est celle où, à Bordeaux, des fans de l'Eire chantent dans un tunnel "Stand up for the french police" ("Debout pour la police française") sur un air des Pet Shop Boys. Au mégaphone, les policiers leur répondent sur le même air "Go home for the french police" ("Rentrez chez vous pour la police française").

Autre tube, l'hymne "Will Grigg's on fire", calqué sur un vieux hit dance des années 90 en hommage à un attaquant nord-irlandais... qui n'a finalement pas joué une seule minute.

Surprenante quart-de-finaliste, l'Islande a aussi séduit grâce à ses supporters, leur bon esprit, leur fameux "Huh!", cri de communion avec leur équipe rythmé par des claquements de main, ensuite imité par les Français. "Nous sommes de gentils vikings", s'est amusé l'un de ces fans islandais, Arni Gardar, croisé par l'AFP durant le tournoi.

Enfin, le bon parcours de l'équipe de France a réveillé ses supporters. Fan zones bondées, Marseillaise entonnée à tue-tête, concert de klaxons et drapeaux tricolores dans les rues: la France a renoué avec des images qui rappellent la liesse populaire du Mondial-98.

. Foot, politique et moral des Français

Au plus bas dans les sondages et à moins d'un an de la présidentielle, François Hollande peut-il bénéficier dans l'opinion du bon parcours des Bleus? C'est ce qui était arrivé à Jacques Chirac après le titre mondial de 1998, qui lui avait valu onze points de popularité en plus, de 48% à 59% selon l'institut Ifop.

"Si un rebond de moral n'est pas à exclure et si un éventuel petit rebond de popularité par ricochet n'est pas non plus à exclure pour François Hollande, la redite de l'épisode Mondial-98 est assez improbable", assure à l'AFP Jérôme Fourquet, directeur du département opinion à l'Ifop.

Car le contexte est différent: "Économiquement, nous étions dans une période faste avec un taux de croissance proche des 3%. Ca n'a rien à voir avec aujourd'hui", rappelle le politologue et sondeur Bruno Jeanbart.

Et selon la plupart des économistes, l'Euro ne devrait avoir qu'un impact marginal sur la croissance, même s'il pourrait ponctuellement doper la consommation.

Reste que le bon parcours des Bleus peut permettre, au moins temporairement, de regonfler le moral d'un pays qui souffre sur de nombreux fronts: crise économique, défiance envers les politiques, climat social dégradé et craintes d'attentats terroristes après les drames qui ont endeuillé l'année 2015.

Dans un "contexte profondément plombé (...), une victoire des Bleus mettrait un peu de légèreté et de douceur dans ce paysage assez dur mais il ne faut pas non plus en attendre des miracles", prédit M. Fourquet. "Très vite, après la période estivale, l'actualité et les réalités lourdes nous rattraperont."

http://www.rtl.be/sport/football/football-etranger/bilan-de-l-euro-2016-une-fete-reussie-sur-le-terrain-et-en-dehors-833469.aspx

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 15:53

Cristiano Ronaldo, au nom des siens

Enfant non désiré né dans une famille qui ne roulait pas sur l’or, Cristiano Ronaldo accorde un soin tout particulier à ses proches qui l’accompagneront ce dimanche.
Dans les tribunes de Saint-Denis, Maria Dolores sera là. Le petit Cristiano Junior qui avait accompagné son papa sur la scène du centre des congrès de Zurich le 13 janvier 2014 pour lui arracher des larmes ne sera pas loin non plus.

Comme Hugo Aveiro, le grand frère dans les bras duquel Cristiano Ronaldo s’était jeté le soir de la conquête de la Decima à Lisbonne le 24 mai 2014, Elma et Katia ont, elles aussi, prévu de faire le déplacement dans l’espoir d’un triomphe de leur petit frère. Comme pour mieux symboliser cette famille soudée autour du fils cadet.

Lorsqu’il est interrogé sur son passé, Cristiano Ronaldo sert tout le temps la même réponse. "Je n’oublie ni mes racines, ni l’endroit d’où je viens, ni ma famille", répète le joueur escorté depuis ses débuts par ses proches garants de son équilibre.

À son arrivée à Madrid, CR7 a très vite acheté une maison proche de la sienne à sa mère dans l’enclave pour riches de la Fincha. Maria Dolores y passe le plus clair de son temps, cherchant souvent son petit-fils à la British School de Madrid. Loin, très loin du dénuement de leur demeure de jeunesse qui a aujourd’hui disparu et où le petit Cristiano a fait une arrivée qui n’était pas prévue au programme.

"C’était un enfant non désiré", a reconnu dans son autobiographie Mère courage Maria Dolores. La législation interdisant à l’époque les avortements, la jeune femme emploie une recette de grand-mère, ingurgitant de la bière brune bouillie avant de partir courir jusqu’au malaise, sans effet autre que celui de s’évanouir.

"Tout ce que j’ai, je le lui dois", a-t-elle admis dans le film consacré à son fils qui a pris l’habitude dans sa villa de déjeuner sous le portrait de son père, José Dinis Aveiro.

Avec pudeur, toujours dans son film, Ronaldo évoque "un papa tellement fier de ses enfants".

"J’aurais aimé pouvoir partager plus de choses avec lui", précise encore le crack qui a appris la disparition de son paternel emporté par une tumeur au foie le 7 septembre 2005 à quelques heures d’un match contre la Russie qu’il avait survolé. "Mais il est évident que j’aurais voulu un père différent", avoue-t-il.

Différent de cet homme rentré totalement brisé de la guerre en Angola en 1975. Différent de cet homme qui s’est noyé dans l’alcool et qui avait fait de sa compagne sa victime. "Mais il n’a jamais maltraité nos enfants", a révélé des années plus tard Dolores.

La disparition de son père a marqué une rupture dans la vie familiale du joueur qui se comporte depuis en patriarche, surtout auprès de son frère Hugo. Si Katia, qui fait carrière dans la chanson et Elma, désormais styliste, ont tracé leur route sans son aide, l’aîné s’est perdu quelque part entre la drogue et la boisson.

"J’ai eu des problèmes de toxicomanie, je buvais déjà à vingt ans, je travaillais depuis longtemps avec mon père dans la construction, un secteur où tout le monde boit. J’ai replongé. Puis, de moi-même, je me suis dit que ça suffisait si je voulais avoir une vie décente et ne pas mourir jeune. Et depuis le jour où je me suis ressaisi, Cristiano m’a aidé", avoue Hugo.

"J’ai vécu avec les chagrins de la vie. Avec Cristiano, la vie a pris un autre tournant. Il a été un protecteur, tout ce que nous avons, nous le lui devons", poursuit celui qui dirige désormais le musée à la gloire de son frère à Madère. Un musée qui pourrait s’enrichir d’une nouvelle pièce qui ferait le bonheur de tout un pays. Mais de toute une famille aussi.

Jonathan Lange

La DH

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 15:54

Portugal-France: du cynisme pour vaincre le signe indien (INFOGRAPHIE)

Le Portugal n’a jamais vaincu la France dans un grand tournoi mais cet Euro 2016 est celui de toutes les possibilités.
Trois affrontements, trois défaites. Le Portugal tremble en regardant dans le rétro à la recherche de victoires inexistantes face à la France dans un grand tournoi.

Les anciens affrontements donnent la France favorite et pourtant, le Portugal est capable de soulever le premier grand trophée de son histoire. Voici pourquoi.

L’Euro anti-malédictions

Pour le Portugal, il est temps d’imiter son adversaire du jour et de vaincre le signe indien.

Les conditions de l’exploit sont réunies en ce sens que plusieurs malédictions historiques ont été réduites à néant durant le mois dernier. L’Allemagne a enfin battu l’Italie, la France a enfin pris le dessus sur la Mannschaft.

La logique voudrait que la prochaine étape soit la fin de la spirale négative portugaise contre la France.

L’Euro du cynisme

La flamboyance n’est certainement pas le terme qui convient le mieux à cet Euro 2016. La compétition a vu le cynisme et l’organisation prendre le pas sur le football champagne et l’esprit offensif.

Personne ne représente mieux l’esprit de cet Euro que les Portugais. Passés in extremis en poule (3e grâce à un nul 3-3 face à la Hongrie) puis à la 117e minute sur leur seule occasion face à Croatie. Ce fut ensuite au tour des Polonais… aux tirs au but.

Seule la demi-finale des Portugais a véritablement été jouée en pensant vers l’avant. Au même stade du tournoi, ce fut la France qui s’est permise de jouer à la portugaise. Résultat : une victoire contre l’Allemagne sans avoir eu le ballon et en ayant subi le jeu.

Vu les forces en présence, les équipiers de Cristiano vont laisser le ballon aux artistes français et attendront le bon moment pour frapper où ça fait mal. Un petit jeu qui fait grincer des dents mais qui a le mérite de faire passer des tours.

L’Euro de la revanche

Douze ans plus tard, Cristiano Ronaldo n’a qu’une obsession : faire oublier les images de lui en pleurs après avoir laissé filer la victoire face à la Grèce (NdlR : une équipe qui joue un peu comme le Portugal actuel) en finale de l’Euro 2004.

La finale de dimanche est sa dernière chance de briller avec son équipe nationale et de soulever une Coupe qu’il n’a pu qu’effleurer par le passé.

Cette finale est également une chance de revanche unique pour l’équipe portugaise qui le sait : elle n’aura plus un clutch player comme CR7 de sitôt.



La DH

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 15:58

Sagna: "Ronaldo est là haut. Pas besoin de faire son éloge"

"Je n'ai pas besoin de faire l'éloge de Cristiano, tout le monde le connait et sait qu'il est là haut", a reconnu le défenseur français Bacary Sagna, samedi à la veille de la finale de l'Euro2016 contre le Portugal.

"Il fait partie des meilleurs au monde, si ce n'est le meilleur. Je vais essayer de défendre comme sur n'importe qui. Laisser le moins d'espace, essayer d'anticiper. C'est un joueur exceptionnel, mais je suis amené à jouer devant des bons joueurs tous les jours", a ajouté Sagna en conférence de presse au Stade de France.

La France, championne du monde en 1998, a remporté deux fois l'Euro, en 1984 avec la génération Platini et en 2000 avec la génération Zidane. Le Portugal ne l'a jamais gagné malgré une finale à domicile en 2004, perdue contre la Grèce.

Le match a lieu dimanche à 19H00 GMT au Stade de France.

La DH

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 16:00

Deschamps, premier à remporter l'Euro comme joueur et sélectionneur?

La France affronte le Portugal en finale de l'Euro-2016 dimanche au Stade de France.

Didier Deschamps peut devenir dimanche le premier à remporter l'Euro en tant que joueur titulaire puis en tant que sélectionneur, et ferait mieux que l'Allemand Berti Vogts, qui a réussi le doublé 1972-1996, mais sans jouer une seule minute en 1972.

Officiellement, Vogts est champion d'Europe avec l'Allemagne, sacrée en 1972 en Belgique grâce à la victoire de la Mannschaft contre l'URSS (3-0). Mais à l'époque, Vogts n'est pas entré sur le terrain.

Après sa carrière de joueur, il avait pris les rênes de l'équipe allemande en 1990 et emmené la sélection pour l'Euro-1996 gagné face à la République tchèque 2-1 en Angleterre.

Deschamps était quant à lui capitaine et élément clé du milieu de terrain de l'équipe de France en 2000 lors du sacre contre l'Italie (2-1 après prolongation et but en or).

L'emblématique gardien Dino Zoff était bien dans les cages de l'Italie lors du titre en 1968. Mais il n'avait pas réussi à gagner en tant que sélectionneur, lors de cette fameuse finale en 2000.

La DH

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 16:02

Lloris: "Les Français ont besoin de s'évader"

Les Français ont besoin de s'évader", a souligné le capitaine de l'équipe de France Hugo Lloris, samedi à la veille d'affronter le Portugal en finale de l'Euro-2016, réagissant à une question sur les attentats du 13 novembre 2015 en France.

"Forcément, on a connu des moments difficiles cette année, que ce soit par cet événement dramatique ou des histoires extra sportives. Le fait d'avoir répondu présent sur le terrain nous donne un peu plus de fierté, tout le public français est derrière nous, ça renforce nos liens", a expliqué le gardien français.

"Mais il reste la dernière marche à monter pour finir cette histoire de la meilleure des manières, les Français ont besoin de s'évader à travers cette compétition, le sport a cette force de rassembler et d'unir", a ajouté le capitaine des Bleus en conférence de presse.

"Il reste une étape, certainement la plus difficile, ça vaut le coup de finir sur les rotules et donner le maximum", a-t-il également déclaré avant la finale contre le Portugal au Stade de France.

Le 13 novembre, alors que la France affrontait l'Allemagne en match amical, des attentats terroristes ont eu lieu près du Stade de France à Saint-Denis et à Paris, faisant 130 morts.

RTBF

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 16:03

Nani-Quaresma: on ne les attendait plus

Comme Cristiano Ronaldo, Nani et Ricardo Quaresma ont été formés au Sporting Portugal. Mais contrairement à CR7, ils n’ont pas tout à fait eu la même carrière.

C’est encore plus vrai concernant Quaresma, dont le talent le rapprochait de Ronaldo. Mais pendant que son pote se taillait un palmarès, lui s’est perdu au détour de six clubs différents (Barça, Chelsea, Inter Milan, Besiktas, Porto et même Al-Ahli…), enchaînant les déceptions. Le cas de Nani est moins tranché. Comme Ronaldo, il est passé à Manchester United, avec une certaine réussite. La fin de l’aventure mancunienne fut compliquée et le rebond au Sporting Portugal ou à Fenerbahce n’a pas toujours été heureux.

Avec la Seleçao, ils n’ont pas toujours été brillants. Puis l’Euro 2016 leur a permis de rappeler qui ils étaient. Nani est le second de Ronaldo, sur le front de l’attaque. Avec trois buts et une passe décisive, il n’a jamais présenté d’aussi bonnes statistiques – il n’avait marqué qu’un but en onze matches disputés à l’Euro 2008, l’Euro 2012 et le Mondial 2014.

Quaresma est devenu un remplaçant décisif, qui a qualifié le Portugal contre la Croatie en huitième de finale et a marqué le tir au but de la délivrance, contre la Pologne, en quart. Ronaldo n’est plus tout seul, en fait…

Vers l'avenir

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 17:06

Quaresma exhorte les supporters du Portugal à les aider

Quaresma, joker de luxe de la Selecçao pendant cet Euro-2016, a marqué un but crucial contre la Croatie en prolongation en 8e de finale. La finale face à la France se joue dimanche au Stade de France.

"Le moment est venu de vous demander plus, (...) de vous demander de l'aide": l'attaquant du Portugal Ricardo Quaresma a exhorté samedi les supporters de la Selecçao à tout faire pour parvenir à la transcender pour la finale de l'Euro dimanche face à la France.

"Mes amis, le moment est venu de vous demander de l'aide", écrit l'attaquant du club turc de Besiktas sur son blog, dans un billet vibrant adressé à ses compatriotes.

"Je sais que beaucoup ont mis des drapeaux sur les fenêtres, mais le moment est venu de demander encore plus", poursuit-il.

"Nous ici, lorsque ce sera possible, nous allons jeter un coup d'oeil sur ce que vous dites sur les réseaux sociaux et nous aimerions que vous nous motiviez. Que vous écriviez et partagiez votre soutien ou votre désir... Nous voudrions sentir encore plus fort votre force", ajoute-t-il.

"Nous aimerions voir les couleurs du Portugal sur vos profils, nous aimerions voir les sourires d'une nation motivée, parce que tous ensemble nous sommes plus qu'un pays (...), nous sommes un peuple. !Nous sommes le Portugal! Le moment c'est maintenant", conclut Quaresma.

La DH

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 22:10

Marion Maréchal-Le Pen: "Les Bleus n'ont pas la "dimension un peu racailleuse" de précédentes générations"

Marion Maréchal-Le Pen, députée FN du Vaucluse, a jugé samedi au Pontet que l’équipe de France actuelle, qualifiée pour la finale de l’Euro, n’avait pas la «dimension un peu racailleuse» de précédentes générations de Bleus.

«Je n’ai pas une passion pour le foot, je ne me sens pas obligée de l’avoir au vu des circonstances», a expliqué la députée sur iTELE en marge d’un meeting au Pontet. «Je comprends parfaitement que beaucoup de Français soient joyeux, je préfère que notre équipe gagne, ça peut mettre un peu de baume au coeur dans le sombre tableau actuel de la politique française, je suis plutôt pour», a ajouté Mme Maréchal-Le Pen.

«Je ne connais pas ces joueurs, tout ce que j’en vois de l’extérieur, c’est qu’ils m’apparaissent plus respectueux de la France que l’a pu l’être une précédente génération. Ils chantent la Marseillaise à pleins poumons, c’est plutôt positif», a-t-elle fait valoir. Selon elle, auparavant «on a eu tendance à avoir de jeunes joueurs qui se comportaient assez mal, qui ont pu avoir une dimension un peu racailleuse si vous me passez cette expression».

«Ca ne donnait pas particulièrement envie de suivre ce sport, indéniablement il y a eu une reprise en main,c’est une bonne chose», a-t-elle conclu.

La NG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 22:12

MANUEL DIAS, TUÉ LE 13 NOVEMBRE AU STADE DE FRANCE, AURAIT RÊVÉ D'ÊTRE À LA FINALE

La fille du Franco-Portugais Manuel Dias, seule victime de l’attentat au Stade de France le 13 novembre, aurait aimé qu’un hommage soit rendu à son père, passionné de foot, lors de la finale de l’Euro dimanche, et souhaite qu’une plaque soit apposée à sa mémoire.

L’affiche entre la France et le Portugal «c’est très émouvant (...). On pense forcément à lui, d’origine portugaise mais Français dans l’âme, qui adorait le foot et était très souvent au Stade de France dans le cadre de son travail», a déclaré à l’AFP Sophie Dias, 34 ans.

Chauffeur de métier, Manuel Dias, 63 ans, buvait un verre à la terrasse de la brasserie l’Events quand un kamikaze s’est fait exploser à quelques mètres de lui.

«Il était supporter du Sporting de Lisbonne, c’était un footeux comme j’en connais peu. Quand je lui rendais visite le weekend à Reims la télé était toujours allumée, il regardait tous les matchs possibles. Quand il travaillait il écoutait les matchs à la radio. Et sur son portable, il avait toutes les applications de foot imaginables», poursuit Sophie Dias.

Dans une tribune publiée samedi sur le site du Huffington Post, son petit frère Michaël, 31 ans, lui a rendu un hommage émouvant.

«Dimanche à Saint-Denis tes deux pays s’affronteront à quelques mètres de cette porte D où tu as perdu la vie. Si je suis encore incapable de m’y rendre, je me console cependant en me disant que toi au moins tu auras une place privilégiée pour voir le match», a-t-il écrit.

«Mon frère et moi avons été invités par le cabinet du ministère des Sports à assister à la finale mais c’est encore trop frais pour nous», confirme la grande soeur.

En revanche, «on aurait apprécié que lors du match d’ouverture au Stade de France un hommage lui soit rendu» comme cela a été le cas pour le couple de policiers assassinés à leur domicile à Magnanville. Elle rappelle que deux semaines après sa mort, «les deux plus grandes équipes au Portugal, le Sporting de Lisbonne et Benfica», avaient célébré la mémoire de leur compatriote, né dans le sud du pays. Sa photo avait alors été projetée sur écran géant en début de match.

Au-delà de la finale, Sophie Dias admet avoir «beaucoup d’attente par rapport à la date anniversaire» des attentats: son frère et elle aimeraient qu’une plaque soit apposée porte D, «pour qu’on l’oublie pas et qu’on puisse se recueillir». Une façon, pour ses enfants, de lui «garder une place», dans leurs coeurs comme près de ce Stade qu’il aimait tant.

La NG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 9 Juil 2016 - 22:21

POUR SANTOS, "LA FRANCE EST FAVORITE MAIS LE PORTUGAL DOIT GAGNER"

Pour le sélectionneur portugais, la France pourrait laisser le titre au Portugal malgré son statut de favori.

«La France joue chez elle, c’est naturel qu’elle soit favorite (...) mais le Portugal doit gagner», a expliqué le sélectionneur portugais Fernando Santos, samedi, à la veille de la finale de l’Euro 2016 contre les Bleus.

«J’ai toujours dit que le Portugal était candidat au titre, mais qu’à mon avis il y avait trois favoris, le champion d’Europe (l’Espagne), le champion du monde (l’Allemagne) et la France qui joue chez elle», a-t-il déclaré en conférence de presse au Stade de France.

«C’est une sélection très forte et ils jouent chez eux, c’est naturel qu’ils soient considérés comme favori. Mais le fait que le favori gagne c’est autre chose, je pense que c’est le Portugal qui doit gagner», a ajouté Santos.

Interrogé sur la malédiction du Portugal face à la France, qui l’a battu à chaque fois en compétition officielle, Santos a répondu, impassible: «Il n’y a jamais eu de finale entre les deux sélections, seulement des demi-finales. Là, c’est une finale, et je pense qu’on va écrire un nouveau chapitre...».

Le Portugal affronte la France dimanche au Stade de France pour un premier titre dans un Euro, après avoir perdu la finale 2004 à domicile face à la Grèce.

La NG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   

Revenir en haut Aller en bas
 
EURO 2016 EN FRANCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Euro 2016 (+ qualifications)
» manif anti euro 2016
» Les groupes de l'Euro 2016
» entrée et sortie de stade euro 2016
» la RTBF présente son dispositif pour l’Euro 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gueules Noires :: EURO-
Sauter vers: