Gueules Noires

UNE PASSION LE FOOTBALL
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerMembresConnexion
O Belgique, o Mère chérie À toi nos cœurs, à toi nos bras! À toi notre sang, o Patrie! Nous le jurons tous, tu vivras! Tu vivras toujours grande et belle Et ton invincible unité Aura pour devise immortelle Le Roi, la Loi, la Liberté

Partagez | 
 

 COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Dim 6 Déc 2015 - 0:27

Le déjeuner à l’Elysée qui a conduit le Mondial au Qatar

Au crépuscule de sa longue carrière, Joseph Blatter, 79 ans dont dix-sept passés à la tête de la Fédération internationale de football (FIFA), a décidé de régler ses comptes avec son ancien protégé, Michel Platini. Et même si le Suisse a déclaré, mercredi 25 novembre, sur la chaîne helvète RTS, que le Français est « un homme honnête », l’amabilité s’apparente plutôt à un baiser de la mort. Sous le coup d’une suspension provisoire de 90 jours, le patron du foot mondial et celui de l’Union des associations européennes de football (UEFA) risquent tous deux une radiation à vie, selon les réquisitions de la chambre d’investigation du comité d’éthique de la FIFA. Le dirigeant de la puissante confédération du Vieux Continent devrait être entendu « entre le 16 et le 18 décembre » par la chambre de jugement dudit comité d’éthique. En cause, les 2 millions de francs suisses (1,8 million d’euros) versés, en février 2011, par Blatter à Platini pour des travaux réalisés par ce dernier, alors qu’il était son conseiller technique entre 1998 et 2002. Le ministère public de la Confédération helvétique a ouvert une enquête pénale contre le septuagénaire pour « paiement déloyal […] au préjudice de la FIFA ».

Au bord du précipice, le Suisse a commencé à déterrer des dossiers explosifs, désireux de barrer la route à celui qui, malgré le gel temporaire de sa candidature, souhaite toujours lui succéder lors de l’élection à la présidence de la FIFA, programmée pour le 26 février 2016. Fin octobre, dans des interviews à l’agence russe Tass et au journal anglais The Financial Times, Joseph Blatter a allumé la mèche, revenant en long et en large sur les dessous du vote d’attribution des Mondiaux 2018 et 2022, respectivement à la Russie et au Qatar, organisé le 2 décembre 2010.

Selon le patriarche du foot mondial, « il y avait un arrangement diplomatique » pour que le Mondial 2022 revienne aux Etats-Unis. Mais à la surprise générale, c’est le petit émirat du golfe Arabo-Persique qui a emporté la mise par 14 voix contre 8. Les conditions d’attribution de la Coupe du monde au Qatar font, cinq ans plus tard, l’objet d’une enquête de la justice suisse, qui a relevé « plus de 120 transactions financières suspectes ». Pour Blatter, ce « gentleman’s agreement a été remis en cause par l’interférence gouvernementale de M. Sarkozy, président français, avec la contribution de l’un de ses compatriotes, qui ne l’a jamais nié, et qui a amené d’autres votants avec lui ».


« Une semaine avant le vote, j’ai reçu un appel téléphonique de Michel Platini et il m’a dit : “Je ne suis plus ton plan, car le chef de l’Etat m’a dit que nous devrions prendre en compte la situation de la France.” Et il m’a dit que cela concernerait plus d’un vote, car il y avait un groupe de votants avec lui », a détaillé le président démissionnaire de la FIFA, qui estime que « quatre suffrages européens se sont finalement écartés des Etats-Unis ». Selon nos informations, outre l’ex-numéro 10 des Bleus, qui a rendu public son vote dès 2011, trois dirigeants de l’UEFA auraient effectivement voté pour l’émirat : le Chypriote Marios Lefkaritis, le Belge Michel D’Hooghe et l’Espagnol Angel Maria Villar, patron du comité de candidature ibérique (Espagne et Portugal) pour le Mondial 2018. Lefkaritis, D’Hooghe et Villar ont été interrogés par la police suisse dans le cadre de l’enquête sur l’attribution du Mondial 2022 au Qatar. L’Espagnol, qui est à la fois vice-président de l’UEFA et de la FIFA, a été sanctionné le 13 novembre d’une amende 25 000 francs suisses et d’un avertissement pour ne pas avoir pleinement collaboré avec l’ancien procureur américain Michael Garcia lors de son enquête sur le vote du 2 décembre 2010.

Omerta

Pour de nombreux observateurs, les saillies de Blatter découlent d’une volonté de « détruire l’image de Platini et faire un maximum de dégâts ». « Il ne souhaite pas que Platini lui succède et n’a jamais supporté que la Coupe du monde revienne au Qatar », insiste un ex-membre du comité exécutif de la FIFA. « Blatter raconte des conneries, affirme son ancien conseiller Guido Tognoni. C’est un mauvais perdant. Ce sont quatorze adultes qui ont voté pour le Qatar. Pourquoi n’accuser que Platini ? Comme si Sarkozy avait plus d’influence que Blatter. » Sollicité par Le Monde, l’ancien chef de l’Etat n’a pas souhaité réagir, nous renvoyant à ses déclarations, le 29 octobre, sur l’antenne de BFM-TV. « Voilà encore un autre qui me prête beaucoup de pouvoir, avait ricané, ce jour-là, le chef du parti Les Républicains. C’était sans doute une allusion qui fait écho à sa très grande amitié pour Michel Platini. »

Selon Joseph Blatter, c’est un déjeuner organisé à l’Elysée, le 23 novembre 2010, qui « a complètement changé la donne ». « Tout allait bien jusqu’au moment où Sarkozy a tenu une réunion avec le prince héritier du Qatar, qui est aujourd’hui émir [Tamim Ben Hamad Al-Thani, au pouvoir depuis 2013]. Et au déjeuner qui a suivi avec M. Platini, il a dit que ce serait bien d’aller au Qatar. » Cinq ans après, l’omerta règne autour de ce fameux déjeuner à l’Elysée, orchestré par Nicolas Sarkozy, alors « très proche de la famille royale du Qatar et du prince Tamim », selon un diplomate. Ce mardi 23 novembre 2010, le prince héritier du Qatar, le cheikh Hamad ben Jassem, premier ministre et ministre des affaires étrangères de l’émirat, et Platini sont effectivement à la table du président de la République. Pour quelles raisons ?

« Blatter ne sait pas tout mais, sur le fond, ce qu’il dit est vrai : Michel Platini a joué un rôle important pour renverser la vapeur contre les Etats-Unis. Il y a eu un revirement soudain après ce déjeuner du 23 novembre 2010, constate un proche du dossier. Sarkozy a fait changer d’avis Platini. »

Selon nos informations, la cellule diplomatique de l’Elysée n’a pas été « concernée » par l’organisation de cette rencontre. « C’était Sophie Dion, la conseillère sports de Nicolas Sarkozy, qui était compétente en la matière », souffle un proche de l’ex-chef de l’Etat. « Quel déjeuner ? Je n’y étais pas », assure toutefois au Monde celle qui a été élue députée (Les Républicains) de la Haute-Savoie en 2012. Pourtant, selon les archives officielles de l’Elysée, Mme Dion était bien mentionnée comme présente au déjeuner du 23 novembre 2010. Elle qui est vice-présidente du groupe d’amitié France-Qatar à l’Assemblée nationale et dont la chaire sur « L’éthique et la sécurité dans le sport » à l’université Paris-1 Panthéon-Sorbonne est financée par le Centre international pour la sécurité dans le sport (ICSS), une fondation de droit qatarien, approvisionnée par l’émirat.

Selon les mêmes archives de l’Elysée, Claude Guéant, alors secrétaire général de l’Elysée, faisait aussi partie des convives. Contacté par Le Monde, Claude Guéant fait la même réponse que Sophie Dion : « Ce déjeuner ne me dit rien. Je n’en ai aucun souvenir. Je n’y étais pas, je ne peux pas vous dire. » Le comité d’organisation qatari du Mondial 2022 n’a pas répondu aux sollicitations du Monde.

« Un revirement soudain »

Une circulaire du 7 juillet 2010 signée par l’ex-secrétaire général français de la FIFA, Jérôme Valcke (également suspendu 90 jours depuis le 8 octobre), invitait les candidats à l’organisation des Mondiaux 2018 et 2022 à « s’abstenir d’essayer d’influencer les membres du comité exécutif de la FIFA ».

Michel Platini, lui, aurait « informé tout de suite » Blatter de la présence des dignitaires qataris à ce déjeuner, « dans un souci de transparence et par respect », comme l’affirmait le maître de la FIFA en mai 2014. Soit plus d’un an avant que l’Helvète n’accuse, dans les colonnes du journal allemand Welt am Sonntag, Nicolas Sarkozy d’avoir « essayé d’influencer le vote de [son] représentant ». L’ancien chef de l’Etat, qui n’a jamais caché sa passion pour le football et le PSG en particulier, avait contribué à la victoire étriquée de la France (7 voix à 6) face à la Turquie en rencontrant à Genève les membres du comité exécutif de l’UEFA le 28 mai 2010, en marge du vote d’attribution de l’Euro 2016. A-t-il demandé de son côté à Michel Platini d’apporter son suffrage à l’émirat, partenaire économique et diplomatique important de la France ? « Jamais personne ne m’a dit pour qui je devais voter », avait insisté, en juin 2014, dans les colonnes de L’Equipe, l’ex-sélectionneur des Bleus. Il reconnaissait toutefois avoir « senti qu’il y avait un message subliminal » de la part de Nicolas Sarkozy lorsqu’il s’était « retrouvé avec des Qatariens ».

A plusieurs reprises, Platini a affirmé, goguenard, avoir été « surpris » en découvrant la présence du prince héritier du Qatar et de son premier ministre le 23 novembre 2010, au déjeuner de l’Elysée. Selon plusieurs sources, le président de l’UEFA pensait pourtant à l’origine y rencontrer l’émir du Qatar, le cheikh Hamad ben Khalifa Al-Thani. Au pouvoir de 1995 à 2013, l’émir « venait régulièrement en France pour s’entretenir avec le président de la République à propos de la coopération politique et économique entre nos deux pays », confie un ancien collaborateur de l’ex-chef de l’Etat. Avant de se rendre au déjeuner, l’ancien capitaine des Bleus n’aurait d’ailleurs pas caché en privé qu’il allait déjeuner « avec Sarko et le cheikh » Hamad.

Selon un fin connaisseur des arcanes du foot mondial, le patron de la Confédération européenne aurait ensuite « tenté de noyer le poisson avec des versions à géométrie variable », assurant a posteriori qu’il pensait déjeuner en tête à tête avec M. Sarkozy. Contactés par Le Monde, les conseillers juridiques de M. Platini ont fait savoir par la voix de Thomas Clay que « ce déjeuner n’est pas [leur] préoccupation dans le contexte de la procédure devant le TAS [Tribunal arbitral du sport] ». Saisi par les avocats du patron de l’UEFA pour contester la supension provisoire de 90 jours, le TAS doit rendre son jugement dans les prochains jours.


« Les hauts dirigeants qataris connaissent Platini depuis plusieurs années et ce bien avant l’attribution du Mondial 2022. Tout ceci s’est donc opéré dans la continuité d’une relation professionnelle et amicale ancienne et assumée », assure un dirigeant influent du foot français. Plus concrètement, le vote de Platini a-t-il été téléguidé par l’Elysée ? « Platini est bien entouré, et il n’agit pas en franc-tireur, surtout sur un dossier de cette importance », observe l’homme d’affaires Luc Dayan qui, en 2006, avait vainement « travaillé sur le dossier du rachat du Paris-Saint-Germain avec des investisseurs qataris comme actionnaires de référence. » « On n’a pas forcé la main à Michel », balaye un ancien dirigeant du PSG.

Après son vote en faveur du Qatar, Platini avait plaidé pour un tournoi organisé en hiver – en raison des fortes chaleurs estivales qui règnent dans l’émirat – et élargi aux autres monarchies du Golfe. En privé, il assure avoir été convaincu par le dossier technique présenté par l’émirat et le souci d’offrir ce Mondial à une région qui ne l’avait jamais reçu. « Blatter ne sait pas tout mais, sur le fond, ce qu’il dit est vrai : Michel Platini a joué un rôle important pour renverser la vapeur contre les Etats-Unis. Il y a eu un revirement soudain après ce déjeuner du 23 novembre 2010, constate un proche du dossier. Sarkozy a fait changer d’avis Platini. » « On ne sait rien de ce déjeuner d’il y a cinq ans, on ne s’en occupe pas », insiste Thomas Clay, professeur de droit à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines et membre de l’équipe de défense de Michel Platini.

« Conflit d’intérêts »

Il faut dire que le patron de l’UEFA était initialement loin d’être séduit par le dossier de candidature du Qatar. Au printemps 2010, il effectue un voyage en Corée du Sud afin de rencontrer Chung Mong-joon, vice-président de la FIFA de 1994 à 2011 et dont le pays postule également à l’organisation du Mondial 2022. Candidat à la succession de Blatter mais suspendu six ans, le 8 octobre, par le comité d’éthique de la Fédération internationale, l’héritier de l’empire industriel Hyundai a nourri d’énormes espoirs après la visite de son hôte de marque. Mais, à l’été 2010, « Platoche » rencontre Sunil Gulati, le président de la Fédération des Etats-Unis (USSF), à Nyon (Suisse), où siège l’UEFA. Le patron du foot européen lui aurait proposé un deal : en échange du retrait de la candidature américaine pour l’attribution du Mondial 2018, l’ex-meneur de jeu des Bleus aurait promis de soutenir le dossier de l’USSF pour l’édition 2022. Stratégiquement, le président de l’UEFA souhaite alors laisser la voie libre aux candidatures européennes pour le tournoi de 2018. Le 24 septembre 2015, lors d’un entretien à l’agence américaine Associated Press, Michel Platini a d’ailleurs reconnu avoir « peut-être » promis son vote aux Etats-Unis.

Pensant être assuré du soutien de Platini, Sunil Gulati officialise, en octobre 2010, le forfait des Etats-Unis pour le Mondial 2018 et confirme la candidature pour la Coupe du monde 2022. Mais le fameux déjeuner à l’Elysée semble avoir changé la donne. Peu avant le vote du 2 décembre 2010, le patron de l’UEFA refuse de recevoir l’ex-président américain Bill Clinton, patron honoraire du comité de candidature des Etats-Unis, alors que ce dernier occupe le même hôtel que lui. Excédé par la volte-face de Platini, Sunil Gulati n’a jamais caché, en privé, son sentiment d’avoir été trahi. « Je ne lui pardonnerai jamais », murmure-t-il après le vote de 2010. Contacté par Le Monde, il n’a pas souhaité faire de commentaire.

Cinq ans après, et indépendamment des saillies de Blatter, le déjeuner du 23 novembre 2010 continue à alimenter les soupçons de collusions d’intérêts. Sept mois après avoir obtenu l’organisation de la Coupe du monde 2022, le Qatar réussissait un nouveau joli coup en achetant le PSG. En juin 2011, le fonds Qatar Sports Investments (QSI) acquiert le club de la capitale si cher à Nicolas Sarkozy pour 76 millions d’euros, réglés en une seule fois. Depuis 2006, le PSG était la propriété du fonds américain Colony Capital, dont le représentant en France est l’homme d’affaires Sébastien Bazin, ami intime de l’ex-chef de l’Etat depuis mai 1993 et la prise d’otages dans une école maternelle de Neuilly-sur-Seine. Maire de la commune, Sarkozy mène les négociations avec le forcené « Human Bomb », lesté de deux kilos de dynamite, pour libérer les 21 otages, dont la fille de Bazin.

Supporteur historique du PSG, proche de l’ex-président du club Michel Denisot (1991-1998) et habitué de la tribune présidentielle du Parc des Princes, Nicolas Sarkozy connaît parfaitement les vicissitudes de son équipe de cœur en novembre 2010. Traînant des pertes de 20 millions d’euros depuis plusieurs saisons, tout juste capable de payer ses joueurs, le PSG de Colony Capital est en proie à l’instabilité sportive (il flirte avec la relégation au printemps 2008) et confronté aux rixes entre les supporteurs des kops Auteuil et Boulogne. Après la mort de deux supporteurs parisiens (en 2006 et 2010) lors d’échauffourées, le président du club, Robin Leproux, met en place un plan de sécurité drastique pour pacifier le Parc.

Dans ce contexte agité, Nicolas Sarkozy a-t-il joué le rôle d’intermédiaire entre Sébastien Bazin et les dignitaires qataris ? « Le deal de Sarko, c’était la vente du PSG en échange du vote pour le Qatar. Il y a eu un conflit d’intérêts avec Platini et Sarkozy », affirme un connaisseur du dossier. Contacté par Le Monde, l’avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog, n’a pas répondu à nos sollicitations.


« Il y avait un contact direct entre les Qataris et l’ancien président de la République. Cela a permis d’accélérer les choses. Sarkozy a bien aidé le PSG à s’en sortir. Cela a bien profité au club et cela a permis à l’actionnaire Colony Capital de boucler plus rapidement l’affaire, confirme un ex-cadre du PSG. Il n’y avait pas d’urgence pour les Qataris. L’urgence était du côté de Colony et du PSG. La survie du club était en jeu. » « Tout le monde savait que le PSG était dans une situation catastrophique au moment de la candidature qatarie pour l’attribution du Mondial 2022 », développe Luc Dayan, qui avait perdu son procès en mai 2011 contre Colony Capital, et qui dénonce le « coup de Trafalgar dont avait profité Bazin en 2006 pour mettre la main sur le PSG ». « Il fallait faire quelque chose pour “ressortir” Colony du PSG sans que des comptes soient demandés à son représentant, poursuit M. Dayan. Que Nicolas Sarkozy s’implique “politiquement”, c’est dans la logique de ce qui se passe en France depuis longtemps dans le domaine du football. Sébastien Bazin et Nicolas Sarkozy se connaissent de longue date et ne s’en sont jamais cachés. »

Selon plusieurs sources, Sébastien Bazin aurait fait une apparition lors du fameux déjeuner du 23 novembre 2010. Lui a toujours démenti. « Sébastien Bazin était, ce jour-là, en Asie pour un voyage d’affaires. On a consulté son agenda », assure son entourage après que Le Monde a tenté de contacter l’homme d’affaires. « Il n’y était sûrement pas, affirme l’un de ses proches. S’il y était et mentait, il prendrait de gros risques. »

« Le choix de Platini a été évident et assumé sans réserve d’ailleurs ! Il y a eu évidemment concomitance entre l’arrivée de QSI au PSG, l’émergence de BeIn Sport et le vote solidaire européen pour Qatar 2022. Mais est-ce répréhensible ? »

Cinq ans après, une dernière interrogation plane toujours sur le déjeuner du 23 novembre : a-t-il été question, entre le plat de résistance et le dessert, de la création à venir de la chaîne de télévision BeIN Sports, filiale du groupe qatari Al-Jazira, lancée en juin 2012 pour l’Euro et dirigée alors par Nasser Al-Khelaïfi, l’actuel président du PSG et lui aussi proche de Nicolas Sarkozy ? Dès le 23 juin 2011, la chaîne Al-Jazira Sport, présidée par M. Al-Khelaïfi, avait participé à l’appel d’offres sur les droits télévisés de la Ligue 1 pour la période 2012-2016, dépensant 90 millions d’euros afin de diffuser deux matchs par journée. « Tout le monde savait que Nicolas Sarkozy avait une dent contre Canal + qui, par ailleurs, tentait discrètement de se rapprocher d’Al-Jazira Sport, avec laquelle les synergies “business” étaient réelles, glisse un proche du dossier. En agissant ainsi, il se faisait un petit plaisir en mettant BeIN dans les pattes de Canal+, avec les conséquences que l’on a pu constater par la suite. »

L’UEFA avait-elle également un intérêt à voir cette nouvelle chaîne sportive éclore pour faire monter les droits en jouant la concurrence ? « Voter pour le Qatar, c’était également l’intérêt de l’UEFA au niveau des appels d’offres pour les droits télé sur lesquels BeIN s’est rapidement positionnée, analyse Luc Dayan. Le choix de Platini a été évident et assumé sans réserve d’ailleurs ! Il y a eu évidemment concomitance entre l’arrivée de QSI au PSG, l’émergence de BeIn Sport et le vote solidaire européen pour Qatar 2022. Mais est-ce répréhensible ? » Depuis, BeIN Sports s’est offert l’intégralité des 51 matchs de l’Euro 2016 organisé en France contre 60 millions d’euros. Dès sa naissance, la chaîne payante avait également acquis les droits de l’Euro 2012 en Ukraine et en Pologne.

« Il y a eu une tentative d’influence de l’ancien chef de l’Etat pour favoriser la victoire du Qatar lors du processus d’attribution du Mondial 2022 »

Autres éléments susceptibles d’alimenter les soupçons de collusion : l’embauche du fils de Michel Platini, Laurent, par QSI un an après le fameux déjeuner, puis sa promotion, en février 2012, comme directeur général de Burrda Sport, l’équipementier sportif de l’émirat. Ancien directeur juridique du PSG sous l’ère Colony Capital, le jeune homme de 36 ans a assuré, en juin dans les colonnes du Parisien, s’être rapproché de Nasser Al-Khelaïfi par l’intermédiaire de Sébastien Bazin et en dehors de toute intervention de son père. « Michel éprouve des regrets par rapport à l’embauche de son fils, murmure un proche du président de l’UEFA. Il estime que c’était une connerie. Aujourd’hui, il lui conseillerait de ne pas prendre le job. » « Rachat du PSG, vote de Platini et de l’Europe pour le Qatar, BeIN, embauche de Laurent Platini par QSI : tout se tient », lâche, perfide, un proche du dossier.

« Mélange des genres malsain »

Sur l’échiquier politique français, on grince des dents à l’évocation du déjeuner du 23 novembre 2010. « Je pense que Platini a pris sa décision seul, comme un grand garçon. Même s’il n’était pas dupe en venant à ce déjeuner entre quatre z’yeux. Mais je fais partie des gens qui pensent qu’il y a eu une tentative d’influence de l’ancien chef de l’Etat pour favoriser la victoire du Qatar lors du processus d’attribution du Mondial 2022, affirme Alexis Bachelay, député (PS) des Hauts-de-Seine et membre du groupe d’amitié France-Qatar à l’Assemblée nationale. Quand on connaît les rapports proches qu’avaient Sarkozy et l’ancien émir du Qatar, le fait que Sarkozy ait fait voter (en 2008) une convention fiscale avantageuse pour le Qatar (exempté de l’impôt de solidarité sur la fortune) en France, qu’il continue à faire des conférences bien rémunérées à Doha… Objectivement, on peut tout imaginer par rapport à ce déjeuner. Il y a des coïncidences troublantes en termes de dates. Il y a un mélange des genres malsain. » Pour Claude Guéant, le gouvernement Sarkozy « n’avait aucun intérêt dans cette affaire du Mondial. » « La question de fond, c’est : y a-t-il eu un “donnant-donnant” avec le soutien de la France à la candidature du Qatar pour le Mondial 2022 ou bien une mise en résonance d’une stratégie commune et concertée dans le domaine du sport et des médias entre le Qatar et la France sous Nicolas Sarkozy ? », s’interroge, à voix haute, Luc Dayan.

Le discours tenu par l’ex-chef de l’Etat, le 11 décembre 2012 à la tribune des Doha Goals, forum sur le sport organisé par l’homme d’affaires Richard Attias, mari de son ex-épouse Cécilia, trahit sa satisfaction d’avoir « soutenu le choix » du Qatar pour le Mondial 2022 et replace la problématique sur le terrain politico-diplomatique. « Il a fallu attendre le XXIe siècle pour qu’un pays musulman organise pour la première fois un événement de cette importance, s’était enorgueilli Nicolas Sarkozy. C’est une grande décision. »

Le Monde

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Mer 9 Déc 2015 - 19:48

Quels stades au Qatar ? Décision reportée

Combien de stade seront utilisés lors du mondial de 2022 ? Personne ne le sait encore. Et ce n'est pas ce mois-ci qu'on le saura.
Alors que le Comité d'Organisation de la Coupe du Monde 2022 devait décider ce mois-ci quels stades accueilleraient l'évènement, il a finalement décidé de repousser sa décision à janvier.
«A cause de l'importance du sujet, nous avons décidé de reporter la décision», a commenté à l'AFP Nasser al-Khater, le secrétaire général assistant du Comité d'organisation.

walfoot

Aucun lol!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Jeu 10 Déc 2015 - 23:59

Loretta Lynch espère la collaboration du Qatar

La procureure générale des États-Unis, Loretta Lynch, espère que le Qatar collaborera à l’enquête sur l’attribution des Coupes du monde de soccer, précisant que la décision de lancer ou non une procédure pour corruption contre le pays du Golfe ne sera en rien influencée par le fait que le Qatar soit un allié-clé dans la lutte contre le groupe armé État islamique. Dans cette enquête visant la FIFA, les États-Unis travaillent de concert avec la Suisse, dont l’enquête s’est amorcée par une révision des votes menant à l’attribution il y a cinq ans des Coupes du monde de 2018 et de 2022. Au cours d’une séance d’information tenue à Londres mercredi, la procureure a indiqué « souhaiter que le rôle du Qatar dans cette enquête soit coopératif ». Bien que le Qatar serve de point de départ pour des avions participant aux frappes menées par les États-Unis contre le groupe EI, Lynch a déclaré que « si nous découvrons un problème, de la corruption ou des violations des lois qui mèneraient à une poursuite américaine, nous irons de l’avant ». Le Qatar doit accueillir le Mondial 2022, quatre ans après la Russie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Lun 14 Déc 2015 - 17:35

Le Qatar ne craint pas de perdre l'organisation du Mondial 2022

Le Qatar ne craint "absolument pas" de perdre l'organisation de la Coupe du monde 2022, malgré les suspicions de corruption qui entourent son attribution fin 2010, a estimé lundi le chef du comité d'organisation, Hassan Al-Thawadi.

"Nous nous attendions à des critiques", a-t-il reconnu. "Nous sommes devenus victimes d'une campagne qui, sans la moindre preuve, a pointé du doigt le Qatar et notre candidature réussie", a-t-il ajouté dans un entretien publié sur le site web du Comité d'organisation du Mondial 2022.

A la question de savoir s'il redoutait de voir le petit émirat gazier perdre l'organisation de la compétition, il a clairement répondu: "Absolument pas".

Il a affirmé qu'il n'y avait aucune preuve de malversations de la part du Qatar et que son pays coopérerait avec les enquêteurs en Suisse et aux États-Unis "s'il y avait une quelconque demande" en ce sens.

Jusqu'ici, le Qatar n'a pas été contacté par les enquêteurs en Suisse ou aux États-Unis, a-t-il précisé.

L'ancien procureur américain Michael Garcia a été chargé par la Fifa d'enquêter sur les conditions d'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022. Son rapport a été publié fin 2014, mais de manière "erronée" selon l'inspecteur américain qui, s'estimant berné, a claqué la porte.

Outre ces accusations de corruption, le Qatar fait l'objet de critiques de la part d'organisations de défense des droits de l'Homme sur les conditions de travail des migrants étrangers.

Début juin, le Washington Post, citant un rapport de la Confédération syndicale internationale (CSI), rapportait que 1.200 travailleurs étrangers étaient morts au Qatar depuis que ce pays a été désigné en décembre 2010 pour organiser la Coupe du monde.

"Ce n'est pas vrai, tout simplement", a assuré M. Thawadi. Il a cité le chiffre de "plus de 14 millions d'heures de travail", affirmant que le Comité d'organisation n'avait pas été saisi d'un seul décès sur site.

Le 1er décembre encore, Amnesty International regrettait qu'"en dépit de la divulgation massive des conditions épouvantables auxquelles font face la plupart des ouvriers de construction, les autorités qataries n'ont presque rien fait d'efficace pour mettre fin à l'exploitation chronique" des migrants.

RTBF

Si on la joue là ça va être beau pour les championnat en Europe !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Ven 18 Déc 2015 - 19:04

De nouveaux soucis pour le Mondial 2022 au Qatar

La Confédération internationale des syndicats (ITUC) a accusé vendredi les compagnies étrangères opérant sur les chantiers du Mondial-2022 au Qatar d'exploiter les migrants, sous-payés et réduits selon elle à "des esclaves des temps modernes".

Ces compagnies feront "15 milliards de bénéfices" en recrutant sur leurs chantiers quelque "1,8 million de migrants, des esclaves des temps modernes", indique l'ITUC dans un rapport publié à l'occasion de la Journée mondiale des migrants, le 18 décembre.

Ces profits sont favorisés par "des niveaux de salaires effroyablement bas, souvent fondés sur un système de discrimination raciale (...)" et les compagnies ne font pas cas de la sécurité des migrants exposés à "des accidents au travail, des maladies et des décès", déclare la secrétaire générale de l'ITUC, Sharan Burrow.

Le rapport soutient que jusqu'à "7.000 travailleurs" pourraient mourir au Qatar "avant le coup d'envoi du Mondial en 2022", sans dire comment ou pourquoi ces décès pourraient se produire.

Attirées par des projets d'infrastructure liés au Mondial, estimés à plus de 200 milliards de dollars, les compagnies étrangères "profitent du système kafala qui asservit les travailleurs" payés sur certains chantiers "1,50 dollar par heure", accuse la Confédération.

En octobre, le Qatar a annoncé son intention de modifier le système de parrainage appelé "kafala" qui empêche un travailleur de quitter le pays ou de changer d'emploi sans l'accord de son employeur. Mais les autorités n'ont pas précisé quand ces changements seraient mis en oeuvre.

Dans son rapport, l'ITUC appelle les autorités du Qatar à "mettre fin au système kafala en éliminant le visa de sortie" qu'un travailleur étranger doit solliciter avant de pouvoir voyager et à assurer un "salaire minimum pour tous les travailleurs".

Elle appelle aussi la FIFA, "qui n'a pas réussi à exercer de réelles pressions sur le Qatar, à placer les droits des travailleurs au centre des préparatifs du Mondial-2022".

RTL

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Ven 18 Déc 2015 - 23:42

Zwanziger espère que la future Fifa retirera le Mondial-2022 au Qatar

L'ancien président de la Fédération allemande de football (DFB) Theo Zwanziger souhaite que la future direction de la Fifa "retire le Mondial (2022) au Qatar", a-t-il déclaré vendredi au quotidien allemand Die Welt.

"Le mieux serait que la nouvelle direction de la Fifa retire le Mondial au Qatar", a dit Zwanziger, renouant avec ses critiques envers le petit émirat gazier qu'il avait déjà qualifié de "cancer du football" par le passé.

"J'ai espéré qu'ils (les organisateurs) se ressaisissent et changent quelque chose (...) mais ils ne veulent tout simplement pas. On ne peut qu'être déçu et résigné de constater que nos standards ne s'appliquent pas au Qatar", a regretté l'ancien membre du Comité exécutif de la Fifa.

Il ne croit pas à la volonté du Qatar de réformer le droit du travail dans le pays, critiquant "l'arrogance des Qataris" qui veulent "poursuivre leurs idées sans morale ni éthique".

Zwanziger encourage les fans à boycotter le tournoi. "En tant que fan, je n'irai pas au Mondial au Qatar. Sur le plan de l'éthique, une telle visite ne se justifie pas", a souligné le juriste âgé de 70 ans.

Le Qatar fait l'objet de critiques de la part d'organisations de défense des droits de l'Homme sur les conditions de travail des migrants étrangers.

La Confédération internationale des syndicats (ITUC) a accusé vendredi les compagnies étrangères opérant sur les chantiers du Mondial-2022 au Qatar d'exploiter les migrants, sous-payés et réduits selon elle à "des esclaves des temps modernes".

Ce rapport soutient que jusqu'à "7.000 travailleurs" pourraient mourir au Qatar "avant le coup d'envoi du Mondial en 2022", sans dire comment ou pourquoi ces décès pourraient se produire.

Début décembre, le Qatar a annoncé la construction de logements plus modernes, après des critiques incessantes d'ONG concernant des logements surpeuplés dans lesquels s'entassent des ouvriers.

Le chef du comité d'organisation a estimé mi-décembre que le Qatar ne craignait "absolument pas" de perdre l'organisation de la Coupe du monde 2022, malgré les suspicions de corruption qui entourent son attribution fin 2010.

RTBF

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Mar 22 Déc 2015 - 0:01

Exploitation des migrants sur le chantiers du Mondial 2022 : le Qatar se défend

Dans une déclaration officielle, faite ce lundi, le Qatar a qualifié de «mensonge» une affirmation «sans fondement» de la Confédération internationale des syndicats (ITUC) selon laquelle quelque 7 000 travailleurs pourraient mourir sur les chantiers de la Coupe du monde en 2022. Le gouvernement de Doha a ajouté que le rapport publié vendredi par l'ITUC «déformait délibérément des faits» car, selon lui, aucun ouvrier n'est mort sur des sites de construction et il n'y a aucune raison de penser que des milliers de travailleurs périront d'ici le coup d'envoi du Mondial dans sept ans.

D'après l'ITUC, les compagnies étrangères en charge des travaux titanesques entrepris dans l'émirat du Moyen-Orient exploiterait des migrants, sous-payés et réduits selon elle à «des esclaves des temps modernes». Ces compagnies pourrait amasser jusqu'à «15 milliards de dollars de bénéfices» d'ici la compétition, en proposant «des niveaux de salaires effroyablement bas, souvent fondés sur un système de discrimination raciale».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Dim 27 Déc 2015 - 0:39

Qatar : la réforme de «la Kafala» attendra fin 2016

Pointé du doigt par les ONG depuis l'attribution du Mondial 2022 au Qatar, le système de «parrainage» (la «Kafala») qui restreint fortement les droits des travailleurs immigrés, sera réformé mais pas avant la fin de l'année prochaine.

Accusée de perpétuer au Qatar (et dans d'autres pays du Golfe) une forme d’esclavage envers les travailleurs immigrés, «la Kafala» ne sera pas réformée avant décembre 2016, annonce le journal qatari al-Sharq, vendredi.

Ce système de «parrainage», qui interdit à tout travailleur étranger de quitter le pays sans l'accord de son employeur et le prive de la possibilité de changer d'emploi, est ciblé par les ONG depuis l'attribution de la Coupe du monde 2022 au petit état gazier.

Au Qatar, on compte 1,2 million de travailleurs immigrés, sur une population de 1,9 million d’habitants. La plupart sont affectés aux immenses chantiers de l’émirat, notamment ceux en vue du Mondial.

Autorisation de sortie

Annoncée par Doha en octobre dernier après une campagne internationale de critiques, la loi réformant «la Kafala» est parue le 13 décembre au journal officiel du Qatar. Selon l'usage du pays, les lois n'entrent en vigueur qu'un an après leur publication au JO local, soit en décembre 2016.

La nouvelle réglementation permettra à un travailleur étranger de demander une autorisation de sortie du pays au ministère de l'Intérieur. S'il ne l'obtient pas au bout de trois jours, il aura la possibilité de s'adresser à une commission de recours. Il pourra également changer d'employeur à la fin de son contrat. Selon la loi actuellement en vigueur, il doit quitter le pays à la fin de son contrat et ne peut y revenir que deux ans plus tard, à condition que son ancien employeur ne s'y oppose pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Jeu 14 Jan 2016 - 23:25

Mondial 2022: l'ONU persuadée de la volonté de réformes du Qatar


News

Le Qatar possède « une réelle et authentique volonté » de réformer ses lois sociales afin de mettre fin à l’exploitation des travailleurs immigrés d’ici le Mondial-2022 de football, a affirmé jeudi le haut-commissaire aux droits de l’Homme de l’ONU.

« Nous sommes totalement convaincus qu’il existe une réelle et authentique volonté de s’attaquer à ces problèmes » des droits sociaux, a affirmé Zeid Ra’ad Al-Hussein au cours d’une conférence de presse à Doha.

M. Zeid a révélé avoir eu des discussions avec des membres éminents du gouvernement qatari, y compris le Premier ministre Abdullah bin Nasser bin Khalifa al-Thani, lors de sa visite de deux jours dans l’émirat.

Le Prince jordanien, au Qatar pour une conférence sur les droits de l’Homme, a aussi visité le plus grand camp des travailleurs du pays, le Labour City, où il a rencontré certains de ses habitants.

« Nous avons vu, après ces discussions, que des progrès avaient été accomplis par les autorités du Qatar concernant les droits de l’Homme », a expliqué le prince soulignant avoir « trouvé de réels progrès » à Labour City.

Il a aussi exprimé son soutien à l’aménagement de la très décriée loi sur les travailleurs étrangers sans remettre fondamentalement en cause la « kafala », assimilée à de l’esclavage moderne par des organisations de défense des droits de l’Homme et syndicales.

« Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’il n’y a plus de violations. Dans n’importe quelle situation, nous rencontrerions des violations, en dépit des mesures prises par le gouvernement », a-t-il ajouté.

Environ 1,8 million d’étrangers travaillent au Qatar, dont un grand nombre provenant du sous-continent indien. Ils représentent 90 % de la population et leur nombre doit atteindre 2,5 millions d’ici 2020.

La nouvelle réglementation permettra à un travailleur étranger de demander une autorisation de sortie du pays au ministère de l’Intérieur. S’il ne l’obtient pas au bout de trois jours, il aura la possibilité de s’adresser à une commission de recours.

Il pourra également changer d’employeur à la fin de son contrat. Selon la loi actuellement en vigueur, il doit quitter le pays à la fin de son contrat et ne peut y revenir que deux ans plus tard, à condition que son ancien employeur n’ait pas d’objection.

La situation des travailleurs étrangers dans l’émirat a attiré l’attention d’ONG et d’organisations internationales lorsque la Fifa a attribué en 2010, à la surprise générale, l’organisation de la Coupe du monde 2022 à ce petit pays du Golfe.

Selon la Confédération internationale des syndicats, quelque « 7000 travailleurs trouveront la mort avant qu’un ballon ne soit joué au Mondial-2022 », sans toutefois préciser comment et pourquoi ces chiffres pourront être aussi élevés.

La NG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Ven 15 Jan 2016 - 23:40

L’archevêque de Cologne appelle au boycott du Mondial 2022 au Qatar

l’archevêque de Cologne a appelé la Fédération internationale de football association (Fifa) à pénaliser le Qatar à cause des graves atteintes aux droits de l’homme qui persistent dans le cadre de la préparation de l’édition 2022 de la Coupe du monde sur son territoire.

Le cardinal allemand Rainer Maria Woelki dénonce les conditions de vie et de travail des ouvriers, pour la plupart des migrants, exploités sur les chantiers de construction : « Les travailleurs journaliers arrivent ici, attirés par de fausses promesses de salaires ; ils sont parqués comme des animaux dans des appartements séparés les uns des autres par des pièces de tissu (…). On leur retire leur passeport. » Sans compter les nombreux accidents sur les chantiers.

Aussi l’homme d’Église, grand amateur de football, n’exclut-il pas de boycotter la Coupe du monde si rien n’est fait de la part de la Fifa « qui prétend pourtant à une certaine éthique » et devrait donc réagir. Mais il espère surtout que cette « protestation calme » pourra toucher et mobiliser des fans de football.

La dénonciation des abus au Qatar dure depuis 2013

L’appel de l’archevêque allemand s’ajoute aux nombreuses critiques qui émaillent la préparation de Coupe du monde au Qatar. Dans un rapport remis en novembre 2013 aux autorités qatariennes, l’ONG Amnesty International avait déjà dénoncé les abus commis à l’encontre des travailleurs immigrés qui travaillent sur les sites de la future Coupe du monde de football.

Cependant, le Qatar n’a pas tenu les promesses faites en mai 2014 : il s’était engagé à recruter 300 inspecteurs du travail et à améliorer la sécurité sur les chantiers. Dans un nouveau rapport publié en mai 2015, l’ONG a donc appelé à « la responsabilité de la Fifa » pour qu’elle traite « en priorité la question de l’exploitation des travailleurs migrants au Qatar » et exige des autorités « de mettre en œuvre des réformes cohérentes afin de protéger leurs droits ».

En décembre 2015, la Fifa a annoncé sur son site Internet qu’une « procédure d’audit préalable des droits de l’homme pour la Coupe du monde de la Fifa, Qatar 2022 » a été mise en place pour surveiller les chantiers des cinq stades en cours de construction. Selon la fédération, 3 694 ouvriers y travaillent, « avec approximativement 10,4 millions d’heures à leur actif » ; par ailleurs, il est précisé qu’« aucun décès n’est à signaler sur un site de la Coupe du monde ».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Lun 18 Jan 2016 - 18:50

Lombaerts pourrait comprendre un boycott du Mondial 2022

En Russie depuis de nombreuses années, le défenseur des Diables rouges est impatient de disputer la Coupe du monde en Russie. Un peu moins celle au Qatar quatre ans plus tard...


"J'ai entendu que des Indiens et des Pakistanais construisaient des stades dans de très mauvaises conditions. Cela ne devrait pas exister. Si les droits humains ne sont pas respectés, je peux comprendre un boycott du Mondial 2022", a indiqué Nicolas Lombaerts dans Sport/FootMagazine.

Pas contre, pas de problème à aller en Russie quatre ans plus tôt: "L'attribution a été corrompue ? Je ne sais pas. Visiblement, cela a été le cas lors des Coupes du monde précédentes. Le problème se trouve à la Fifa."

Walfoot

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Mer 27 Jan 2016 - 19:56

Jérôme Champagne veut changer le calendrier du mondial au Qatar

S'il est élu à la présidence de la FIFA, Jérôme Champagne compte bien changer les choses. A commencer par la Coupe du Monde 2022.
Alors qu'il avait été décidé de jouer la Coupe du Monde 2022 aux mois de novembre et décembre, Jérôme Champagne, le candidat français à la présidence de la FIFA, entend bien revenir sur cette décision.
«Je réouvrirai ce dossier parce que je ne veux pas défendre uniquement les Championnats européens, mais le football à travers à le monde. Je crois qu'il est important d'envoyer un message au monde arabe aujourd'hui, qu'il sache qu'il fait partie à part entière du monde football, et tout spécialement en ce moment», a t-il expliqué lors d'une interview accordée à l'agence de presse Reuters.
Par ailleurs, si les soupçons de corruption dans le dossier d'attribution s'avéraient réel, Champagne a déjà affirmé qu'il donnerait l'organisation de la Coupe du Monde 2022 aux Etats-Unis.

walfoot

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Jeu 28 Jan 2016 - 23:53

Coupe du monde 2022 : La Fédération qatari poursuit Theo Zwanziger, l'ancien président de la Fédération allemande

Le tribunal régional de Düsseldorf a révélé ce mardi que la Fédération qatari poursuivait Theo Zwanziger, l’ancien président de la Fédération allemande. Interrogé sur l’organisation du Mondial au Qatar, l’an dernier à la télévision, Zwanziger avait répondu : «J’ai toujours dit que le Qatar était le cancer du football». Selon lui il était «possible et nécessaire» de revoir l’attribution de cette Coupe du monde qui se tiendra en 2022.

Selon un communiqué du tribunal, la Fédération qatari estime que les propos de Zwanziger sont «irrespectueux» et «diffamatoires». De son côté l’ancien patron du football allemand estime que sa remarque «ne visait pas une personne ou la Fédération qatari mais le processus d’attribution de la FIFA et la décision elle-même (d’accorder le Mondial au Qatar)».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Jeu 11 Fév 2016 - 23:13

Six ouvriers blessés en 2015 sur les chantiers du Mondial 2022, selon les organisateurs

Six ouvriers travaillant sur les chantiers de la Coupe du monde de football au Qatar ont été blessés lors d'accidents de travail en 2015, ont annoncé mercredi les organisateurs qataris du Mondial 2022.

Selon des spécialistes, plusieurs milliers de personnes employées au Qatar dans le cadre des projets liés à la Coupe du monde pourraient mourir en raison de leurs conditions de travail, jugées très mauvaises. Cette affirmation est contestée par le Qatar qui indique dans un rapport de 46 pages que deux hommes travaillant sur les chantiers de la Coupe du monde sont décédés ces derniers mois, tout en assurant que leur mort n'était pas liée à leur travail. Selon le rapport, un peintre en bâtiment indien de 52 ans a été victime en octobre d'un "arrêt cardiaque pendant le déjeuner dans l'un des restaurants du site" avant d'être déclaré mort à l'hôpital. Et début 2016, un chauffeur de poids lourd âgé de 55 ans a succombé à une crise cardiaque alors qu'il se trouvait dans son logement. La question des crises cardiaques parmi les ouvriers a déjà suscité le débat dans le passé. En 2014, Amnesty International avait exhorté les autorités à fournir des informations plus "transparentes" sur la nature des décès parmi les travailleurs étrangers. L'organisme qatari qui supervise l'organisation du Mondial a soutenu de son côté qu'il n'y avait "aucun décès lié au travail" entre avril et décembre 2015. Durant cette période, près de 4.000 ouvriers ont effectué environ neuf millions d'heures de travail, a-t-il déclaré. En décembre, Amnesty International regrettait qu'"en dépit des révélations sur les conditions épouvantables dans lesquelles travaillent la plupart des ouvriers du bâtiment, les autorités qataries n'ont presque rien fait d'efficace pour mettre fin à (leur) exploitation". (Belga)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Ven 12 Fév 2016 - 1:08

Le Qatar et la consommation d'alcool en 2022

La bière coulera à flots dans les rues du Qatar.

Le chef exécutif du comité d'organisation de la Coupe du monde 2022 va considérer la possibilité de rendre beaucoup plus accessible la consommation d'alcool en public durant la compétition. Normalement très surveillés, les breuvages alcoolisés doivent être, comme dans certains pays comme aux États-Unis ou en Afrique du Sud, à peine visibles.

Mais selon le comité d'organisation, qui s'est exprimé via Reuters, les forces de l'ordre seront très laxistes vis-à-vis de cette règle, seulement si les supporters du monde entier se montrent coopératifs. La possibilité de mettre en place des « zones spéciales » pour la consommation d'alcool est aussi évoquée.

En revanche, chaleur + alcool, on sait ce que ça donne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Dim 21 Fév 2016 - 0:35

Mondial de 2022 : "Sarkozy avait ordonné à Platini de voter pour le Qatar", selon Blatter

Empêtré dans le "Fifagate" et dans sa guerre avec Michel Platini, Sepp Blatter, le président démissionnaire de la Fédération mondial de football, a dénoncé, dans le Times de samedi, le rôle de Nicolas Sarkozy dans l'attribution au Qatar de la Coupe du monde de football en 2022.

Sepp Blatter a officiellement quitté cette semaine sa fonction de président de la Fifa. Depuis six mois, il ne cesse de plaider son innocence dans les enquêtes des justices suisse et américaine. Mais aussi d'expliquer les conditions d'attribution, contestées, des Coupes du monde 2018 et 2022, respectivement accueillies en Russie et au Qatar. Dans le Times de samedi, il cite un nom : Nicolas Sarkozy.

La direction de la Fifa avait scellé, selon Sepp Blatter, "un arrangement diplomatique" afin d'attribuer les mondiaux aux Russes en 2018 puis aux Américains en 2002. Mais, lors du double vote qui entérinait cette décision le 2 décembre 2010, le Qatar a été choisi à la surprise générale comme pays hôte.

"Les Coupes du monde sont attribuées par des interventions politiques"

Le président démissionnaire de la Fifa explique auprès du quotidien britannique : "Nicolas Sarkozy a fait basculer le processus d'attribution pour 2022." Et de se faire plus précis : "Michel Platini m'a raconté que le Président Sarkozy lui avait ordonné de voter pour le Qatar. Je savais alors que c'était un problème." Quelques heures avant le vote, le chef de l'Etat s'était invité et avait convoqué une réunion express avec le président français de l'UEFA. Le 5 juin 2014 dans L'Equipe, Michel Platini assurait pourtant que "ni Sarkozy ni personne ne [lui] avait demandé de voter pour le Qatar."

Rien d'illégal, assure toutefois Sepp Blatter, qui développe : "Les Coupes du monde sont attribuées par des interventions politiques. Et cette intervention politique française a fait changer notre accord tacite. Si on avait choisi les Etats-Unis, on n'aurait pas tous ces problèmes."

Entre Blatter et Platini, une simple "affaire comptable"?

Sepp Blatter est aussi revenu sur l'enquête que mène la justice suisse à son encontre. Il est notamment accusé d'avoir effectué "un paiement déloyal" de deux millions de francs suisses en faveur de Michel Platini. Ce qui a eu pour effet de faire chuter l'ancien international français. "Platini est innocent. Comme moi", a martelé l'ex-président de la Fifa avant d'évoquer le dossier : "Il n'y a rien là-dedans. C'est une affaire comptable. Pas une affaire d'éthique."

Les deux hommes qui contestent toute irrégularité ont fait appel de leur suspension de toute activité dans le football. Malgré l'appel, cette sanction signifie pour Michel Platini la fin prématurée de sa candidature à l'élection à la présidence de la Fifa, prévue vendredi prochain à Zurich.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Mer 24 Fév 2016 - 17:22

ÉLECTION À LA PRÉSIDENCE DE LA FIFA: LA MAJORITÉ DES CANDIDATS VEULENT ÉLARGIR LE FORMAT DE LA COUPE DU MONDE APRÈS 2022

La taille de la phase finale de la Coupe du monde de football devrait augmenter après 2022 à en croire la position de la majorité des candidats à la présidence de la Fédération internationale de football (FIFA) qui se déroulera vendredi à Zurich. Le format actuel utilisé depuis 1998 comprend 32 équipes.

Gianni Infantino et le Prince Ali Bin Al Hussein sont en faveur de l’expansion. Le Sheikh Salman Bin Ibrahim Al Khalifa n’y est pas opposé. Tokyo Sexwale n’a pas répondu au questionnaire sur ce sujet, envoyé par l’agence de presse allemande DPA. Seul Jérôme Champagne y est opposé.

Infantino a été très actif dans le passage de 16 à 24 pays en phase finale de l’Euro à partir de la prochaine édition cette année en France. Il souhaiterait voir 40 pays réunis au Mondial à partir de 2026.

La NG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Dim 20 Mar 2016 - 0:15

des camps dans le désert pour combler le manque de chambres d'hôtels ?

Après avoir proposé le recours à des bateaux de croisière géants, le Qatar envisage de développer le camping dans le désert pour accueillir les fans durant la Coupe du monde.



Si la construction des stades pour accueillir les rencontres de la Coupe du monde 2022 avance à grands pas, l'aménagement du parc hôtelier semble avoir pris beaucoup de retard au Qatar. Alors que la Fifa exige la disposition d'au moins 60.000 chambres, le Qatar Tourism Authority (l'office du tourisme du Qatar) a révélé fin 2015 ne disposer que de 20.700 chambres actuellement. En 2022, le pays gazier devrait pouvoir proposer 46.000 chambres aux touristes venus des quatre coins de la planète.

Pour combler ce déficit, Doha News révèle que plusieurs options sont actuellement à l'étude. La première, révélée au printemps dernier, consiste à amarrer de gigantesques bateaux de croisières. Cette solution permettrait de loger environ 6.000 personnes quotidiennement durant toute la compétition.


«Le temps est idéal pour faire du campement et c'est une option qui pourrait très bien fonctionner.»

A l'occasion d'une conférence organisée cette semaine, une nouvelle idée a été défendue: l'établissement de campements provisoires dans le désert durant les mois de novembre et décembre 2022. «Le temps est idéal pour faire du campement et c'est une option qui pourrait très bien fonctionner», a indiqué au Doha News, David Goodger, responsable de la section tourisme chez Oxford Economics, une grande société de recherche et de conseil présente à la conférence MEED Qatar Projects.

Selon lui, la nature temporaire du Mondial (21 novembre-18 décembre) conviendrait parfaitement à ce type d'hébergement couramment utilisé l'hiver par les Qatariens. Des fan zones pourraient aussi être aménagées dans autour de ces campings. En plus de ces alternatives, le Qatar compte sur le développement des offres de locations temporaires de type Airbnb par les particuliers pour répondre aux critères imposés par la Fifa.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Jeu 31 Mar 2016 - 19:12

Mondial-2022 au Qatar: des travailleurs victimes d'abus flagrants, selon Amnesty

Plus de 100 travailleurs migrants qui aident à construire un des stades du Mondial-2022 de football au Qatar ont souffert d'abus flagrants et systématiques, y compris de travail forcé, affirme un rapport d'Amnesty International publié jeudi.

C'est la première fois que l'organisation de défense des droits de l'Homme basée à Londres, qui critique depuis longtemps les pratiques du Qatar en matière sociale, porte une telle accusation spécifique concernant des travailleurs étrangers sur un chantier du Mondial.

Dans un communiqué, le Comité Suprême du Qatar chargé de superviser l'organisation du Mondial-2022 a dénoncé le rapport d'Amnesty, dont les "affirmations projettent une image trompeuse".

L'ONG a indiqué que des travailleurs au Khalifa International Stadium -qui accueillera les Championnats du monde d'athlétisme en 2019- avaient été victimes de travail forcé.

Les entreprises qui les emploient leur ont menti sur leurs salaires, d'autres n'ont pas été payés pendant des mois et ont été hébergés dans des "camps sordides", a-t-elle ajouté.

Sept travailleurs ont été empêchés de rentrer chez eux pour aider leurs familles après le séisme meurtrier d'avril 2015 au Népal. "C'est une Coupe du monde basée sur l'exploitation", a accusé Mustafa Qadri, d'Amnesty.

- 'Face hideuse du beau jeu' -

Le rapport de 51 pages, intitulé "La face hideuse du beau jeu", est susceptible d'alimenter les critiques internationales contre le Qatar et de mettre la pression sur la Fifa et sur son nouveau président, l'Italo-Suisse Gianni Infantino, sur les questions de droits de l'Homme.

Les critiques d'Amnesty s'étendent à des projets d'aménagement paysager dans la Zone Aspire, complexe sportif mondialement connu à Doha, où les clubs français PSG et allemand Bayern Munich se sont entraînés cette année.

Amnesty a déclaré avoir enquêté sur une période d'un an jusqu'à février 2016 et avoir interrogé 234 hommes, principalement du Bangladesh, d'Inde et du Népal. 228 ont dit que leurs salaires étaient inférieurs à ce qu'on leur avait promis. Nombre d'entre eux n'ont eu d'autre choix que d'accepter car ils s'étaient endettés, parfois à hauteur de 4.300 dollars, pour entrer dans le Golfe.

Les travailleurs du Khalifa Stadium et d'Aspire Zone ont été installés dans des logements surpeuplés et de mauvaise qualité, a indiqué Amnesty, ajoutant que, "dans un cas, l'entrée principale du camp était inondée en raison d'un drainage inadéquat et qu'elle sentait l'eau d'égout".

Selon le rapport, la plupart de ces travailleurs ont vu leurs passeports confisqués, en violation de la loi qatarie, et 88 hommes, incluant les Népalais, "ont été empêchés de quitter le Qatar".

- 'Comme une prison' -

Un ouvrier métallurgiste au stade Khalifa, identifié sous le nom de Deepak, a déclaré à Amnesty que sa vie au Qatar était "comme une prison" et que lorsqu'il s'était plaint, son directeur l'avait menacé de possibles "conséquences".

Amnesty a reconnu que le Comité Suprême qatari chargé de superviser l'organisation du Mondial-2022 avait introduit des protections sociales, mais elle a demandé d'autres réformes, dont des normes de bien-être pour les travailleurs auxquelles toutes les entreprises devraient se conformer.

Amnesty a aussi appelé le Qatar à "réformer fondamentalement" le système de parrainage dit de la "kafala", qui met les travailleurs étrangers à la merci d'employeurs en position d'empêcher leur départ ou de changer d'emploi.

"Les dernières affirmations d'Amnesty International projettent une image trompeuse et ne font rien pour contribuer à nos efforts", a déclaré le Comité Suprême du Qatar.

"L'enquête a été limitée à seulement quatre compagnies sur plus de 40 qui sont engagées sur le stade Khalifa (...) Nous rejetons totalement toute notion impliquant que le Qatar est inapte pour accueillir la Coupe du monde", a-t-il ajouté.

De son côté, Hassan al-Thawadi, secrétaire général du Comité Suprême, a admis que des abus pouvaient être commis mais a souligné que l'engagement des autorités pour des réformes était "clair et inébranlable".

Amnesty a par ailleurs accusé la Fifa de "manque d'action significative".

Dans un communiqué, la Fifa a réagi en se disant "complètement consciente des risques auxquels font face les ouvriers du bâtiment au Qatar et de l'opportunité qu'a la Fifa, avec d'autres responsables, d'améliorer les conditions de travail dans ce pays".

"Depuis 2011, la Fifa a rencontré des responsables (ou acteurs) clés, dont Amnesty, pour parler de la meilleure façon de parvenir à la mise en place le plus tôt possible de conditions de travail justes", selon le texte.

Environ 5.100 travailleurs sont actuellement employés sur des sites du futur Mondial. Ce chiffre s'élèvera à 36.000 d'ici 2018.

http://www.rtl.be/sport/football/football-etranger/mondial-2022-au-qatar-des-travailleurs-victimes-d-abus-flagrants-selon-amnesty-806427.aspx

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Jeu 31 Mar 2016 - 23:43

Déclaration de la FIFA sur le dernier rapport d’Amnesty International sur le Qatar


Comme indiqué à la suite d’un précédent rapport d’Amnesty International sur les conditions de vie des travailleurs immigrés au Qatar publié en décembre 2015, la FIFA est pleinement consciente des risques auxquels s’exposent les personnes travaillant sur les chantiers de construction au Qatar, ainsi que de la possibilité qu’elle a, en collaboration avec d’autres parties prenantes, de promouvoir l’amélioration des conditions de travail dans le pays. Nous restons convaincus que la formidable attractivité de la Coupe du Monde de la FIFA™ et sa visibilité peuvent jouer un rôle de catalyseur pour amorcer un changement significatif.

Depuis 2011, la FIFA s’est réunie avec des acteurs clés, dont Amnesty International, pour débattre de la meilleure marche à suivre et mettre dès que possible en place, de manière cohérente et durable, des conditions de travail équitables sur les sites de construction de la Coupe du Monde de la FIFA™.

Ce processus est en cours. Cela n’empêche pas les problèmes évoqués d’être encore d’actualité, mais la FIFA est convaincue que les structures et les procédures mises en place jusqu’ici par le Conseil suprême pour la remise et l’héritage, qui est l’autorité en charge de la construction des infrastructures en vue de la Coupe du Monde de la FIFA™, fournissent une bonne base pour le contrôle du respect des droits du travail pour les travailleurs immigrés engagés sur les chantiers de construction des stades de la Coupe du Monde de la FIFA™. Ces procédures incluent des normes relatives aux conditions de vie des ouvriers, en vigueur depuis 2014, un contrôle de conformité de toutes les sociétés candidates, un rapport régulier mis à disposition du grand public et un système d’audit à quatre niveaux. Cette approche et ces mesures ont été discutées avec l’ensemble des acteurs clés, dont Amnesty International.

Aussi, la FIFA continuera de demander aux autorités gouvernementales compétentes du Qatar, ainsi qu’à d’autres parties prenantes, de prendre des mesures et de veiller à ce que ces standards deviennent la norme pour les projets de construction au Qatar.

"Nous sommes parfaitement conscients des risques auxquels sont exposées les personnes travaillant sur les chantiers de construction au Qatar, mais nous sommes convaincus que le Conseil suprême pour la remise et l’héritage a pris les mesures appropriées et nous avons déjà pu constater une amélioration des conditions de travail des ouvriers immigrés travaillant à la construction des stades de la Coupe du Monde de la FIFA", a expliqué Frederico Addiechi, chef du département Développement durable de la FIFA.

"Nous surveillons avec attention les avancées et sommes en contact régulier avec le Conseil suprême à qui nous adressons les éventuelles problématiques. Nous avons également rencontré plusieurs parties prenantes clés afin de discuter de la meilleure marche à suivre. Bien évidemment, de nombreux défis doivent encore être relevés, mais nous sommes sur la bonne voie. Et surtout, nous souhaitons véritablement continuer dans cette direction afin de contribuer encore davantage à la protection des droits des ouvriers travaillant à la construction des stades de la Coupe du Monde de FIFA."

Contexte :
Récemment, Amnesty International a communiqué à la FIFA les résultats de ses investigations, effectuées de février à mai 2015, concernant les conditions de travail sur le chantier du stade Khalifa International et sur les espaces verts aux alentours du complexe Aspire de Doha. La FIFA a répondu à Amnesty International et le Comité Suprême a quant à lui transmis une lettre de réponse à l’organisation en détaillant l’ensemble des mesures prises depuis que les investigations ont été menées.

Pour de plus amples informations sur l’approche de la FIFA en matière de droits de l’homme, veuillez consulter notre fiche d’informations

FIFA.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Sam 2 Avr 2016 - 23:31


_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Mar 19 Avr 2016 - 14:52

la justice allemande déboute le Qatar mécontent d'être traité de "cancer du foot"

La justice allemande a donné raison mardi à l’ex-dirigeant de la FIFA, Theo Zwanziger, qui faisait l’objet d’une plainte de la fédération de football du Qatar pour avoir qualifié l’émirat de « cancer du football mondial ».

Les juges du tribunal de Düsseldorf n’ont fait que confirmer un premier avis émis le jour de l’audience au cours de laquelle ils avaient estimé que « la liberté d’expres​sion(était) plus importante que la +protection de l’honneur+ » de la fédération qatarienne de football.

M. Zwanziger, ancien président de la fédération allemande de football (DFB) de 2004 à 2012, interrogé après la décision par l’agence sportive SID, a déclaré que ces propos exprimaient certes « une critique très forte » mais que cette dernière devait « être possible lorsqu’existe un scandale de cette dimension ».

« Le pays (le Qatar) est grand comme la moitié de la Hesse (un Etat régional allemand), il y fait incroyablement chaud, les voyages y sont pratiquement insupportables, les droits de l’Homme y sont foulés aux pieds. Y organiser une Coupe du monde, c’est une blague », a déclaré M. Zwanziger, 70 ans.

La fédération qatarienne (QFA) qui a désormais un mois pour faire appel, demandait 100.000 euros de dommages-intérêts à M. Zwanziger pour ces propos tenus en juin 2015 sur la radio publique Hessischer Rundfunk.

La NG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Jeu 21 Avr 2016 - 23:09

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, doit mettre fin au silence qui entoure les atteintes aux droits humains commises au Qatar

Gianni Infantino doit mettre à profit ses rencontres avec de hauts responsables qatariens pour demander avec insistance une réforme des lois qui exposent les travailleurs migrants au risque d'exploitation et d'abus, voire parfois au travail forcé, a déclaré Amnesty International en amont des visites effectuées par le président de la FIFA au Qatar du 20 au 22 avril.

« Gianni Infantino dispose là d'une occasion unique de montrer que sous sa présidence la FIFA va promouvoir les droits humains. Si de solides engagements ne sont pas pris dès maintenant, chaque amateur de football qui se rendra au Qatar en 2022 sera susceptible de rencontrer des travailleurs migrants – dans les hôtels, les installations sportives ou les commerces – victimes d'atteintes à leurs droits fondamentaux, a déclaré Mustafa Qadri, chercheur sur les droits des migrants dans les pays du Golfe à Amnesty International.


“Jusqu'à présent, la réaction de Gianni Infantino face aux révélations sur les abus commis en lien avec stade Khalifa à Doha a été conforme à l'attitude habituelle de la FIFA : beaucoup de relations publiques et peu de réformes tangibles.”

Mustafa Qadri, chercheur sur les droits des migrants dans les pays du Golfe à Amnesty International

« Il est extrêmement important que la FIFA appelle publiquement le Qatar à venir à bout du problème de l'exploitation systématique des travailleurs employés sur les sites de la Coupe du monde, et des abus systématiques dont ils font l'objet, qui découlent pour une grande part du système de parrainage en vigueur au Qatar qui place les travailleurs à la merci de leur employeur. Amnesty International a parlé avec plus de 200 travailleurs qui ont tous sans exception fait état d'abus de diverses sortes. Et il ne s'agissait pourtant que des ouvriers travaillant sur seulement l'un des stades et ses installations avoisinantes. Alors qu'en sera-t-il lors du pic d'activité, en 2017, sur les chantiers de sept nouveaux stades ?

« Jusqu'à présent, la réaction de Gianni Infantino face aux révélations sur les abus commis en lien avec stade Khalifa à Doha a été conforme à l'attitude habituelle de la FIFA : beaucoup de relations publiques et peu de réformes tangibles. La FIFA a posé les fondations d'une Coupe du monde bâtie sur des atteintes aux droits humains, en adoptant pendant cinq ans une attitude de laisser-faire face aux informations faisant état d'abus commis au Qatar. Si Gianni Infantino s'abstient de soulever cette question lors de sa visite au Qatar, alors que ces abus sont bien connus, il favorisera la poursuite de cette exploitation. »

Complément d’information

Le 31 mars 2016, Amnesty International a rendu public un rapport exposant des abus commis contre des ouvriers des chantiers de construction du Khalifa international stadium à Doha, au Qatar, qui accueillera une demi-finale de la Coupe du monde en 2022. La FIFA a réagi avec indifférence face à ces abus, qui dans certains cas constituaient du travail forcé. Les principaux entrepreneurs cités dans ce rapport n'étaient pas au courant des abus commis par des entreprises intervenant sur leurs chantiers. Certaines de ces entreprises ont aussi affirmé qu'elles ne savaient pas que leurs ouvriers avaient payé d'énormes sommes pour pouvoir aller travailler au Qatar, et qu'ils recevaient une rémunération inférieure à celle qu'on leur avait promise à l'origine.

Le rapport indique que la FIFA doit appeler les autorités qatariennes à publier un calendrier de réformes systématiques à mettre en œuvre en amont du pic d'activité prévu pour mi-2017, où le nombre d'ouvriers travaillant sur les chantiers de la Coupe du monde devrait alors atteindre les 36 000.

Le 14 avril, John Ruggie, enseignant à la Kennedy School de Harvard, a rendu public un rapport, commandé la FIFA, sur les pratiques commerciales de cette organisation. Ce rapport énonce des réformes de grande ampleur en matière de droits humains, mais il n'aborde pas spécifiquement la question de la crise des droits humains au Qatar.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Ven 22 Avr 2016 - 17:44

Infantino: Le Mondial 2022 aura "évidemment" lieu au Qatar

Pour Gianni Infantino, le nouveau patron de la FIFA, il n'y a pas de doute, le Mondial 2022 aura "évidemment" lieu au Qatar. Il l'a réaffirmé au terme de sa visite dans le petit Emirat du Golfe.

Le nouveau président du foot mondial est actuellement en tournée. Après avoir visité la Russie, il est au Qatar pour se rendre compte de l'avancement des deux prochaines Coupes du Monde. Les préparatifs du Mondial et les droits des travailleurs sont également à l'agenda de l'Italo-Suisse.

Infantino a d'ailleurs annoncé la création d'un comité pour surveiller les conditions de travail sur les stades du Mondial 2022 au Qatar en réponse aux critiques récurrentes sur la question.

Il y a quelques jours, lors de son passage en Russie, il avait déclaré qu'il espérait que la vidéo serait utilisée en 2018.

RTBF

Rolling Eyes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   Sam 23 Avr 2016 - 23:46

La FIFA pratique la politique de l'autruche en ce qui concerne les abus commis au Qatar depuis plus de cinq ans, et préfère se dire et déclarer à la face du monde que les autorités qatariennes vont régler les problèmes. Il n'en est rien, et à présent seule une action concertée de la FIFA visant à empêcher les abus sur les sites de la Coupe du monde permettra de sauver l'âme de la Coupe du monde Qatar 2022.

Le Podcast Journal

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......   

Revenir en haut Aller en bas
 
COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Corruption coupe du monde 2022 au Qatar ?
» COUPE DU MONDE 2014 (commentaires etc.......
» COUPE DU MONDE 2026 (commentaires etc...
» COUPE DU MONDE 2022 (commentaires etc.......
» Coupe du Monde 2022

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gueules Noires :: COUPE DU MONDE-
Sauter vers: