Gueules Noires

UNE PASSION LE FOOTBALL
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerMembresConnexion
O Belgique, o Mère chérie À toi nos cœurs, à toi nos bras! À toi notre sang, o Patrie! Nous le jurons tous, tu vivras! Tu vivras toujours grande et belle Et ton invincible unité Aura pour devise immortelle Le Roi, la Loi, la Liberté

Partagez | 
 

 Fulham Football Club

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Dim 6 Oct 2013 - 19:18


_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Lun 7 Oct 2013 - 15:28

Crystal Palace - Fulham




Compétition: Premier League

Date: 21 octobre 2013

Journée: 8

Coup d'envoi: 21:00

Lieu: Selhurst Park

Ville: London (Angleterre)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Mar 8 Oct 2013 - 18:02

Milosevic dans le viseur

Selon le Daily Express, Alexander Milosevic, le défenseur central de l'AIK Stockholm, serait courtisé par Fulham.
Sous contrat jusqu’en décembre 2014 avec l’AIK Stockholm, Alexander Milosevic (21 ans) figurerait dans les petits papiers de Fulham. Les Cottagers se verraient le recruter dans les prochains mois. Mais le défenseur central international suédois aurait aussi été remarqué par Arsenal et Liverpool. Idem concernant le Milan AC ou encore l’Eintracht Francfort.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Jeu 10 Oct 2013 - 20:06

Berbatov, le foot en pantoufles

À 32 ans, Dimitar Berbatov fait les beaux jours de Fulham. Avec beaucoup de talent et une allergie au travail. Retour sur une carrière folle entre enlèvement, transferts avortés, finales perdues, inspirations géniales et retours en marchant. Portrait.


Avec son teint blafard et son allure rachitique, Dimitar Berbatov ressemble presque à une apparition tout droit sortie de l'au-delà pour venir hanter les pelouses de Londres. Sosie non-officiel d'Andy Garcia, le Bulgare a pourtant une dégaine qui le rendrait plus crédible dans Le retour de Dracula que dans Le Parrain. Bref, Dimitar ne ressemble pas à grand-chose. Jusqu'à ce qu'on lui mette un ballon entre les pieds. Là, le dandy venu de l'Est devient un génie. Mais un génie fainéant. Itinéraire d'un talent fou, entre enlèvement, finales perdues, buts à la pelle et retours en marchant.

Stoichkov? Non, Shearer

Le jour où Macclesfield voit naitre l'improbable Peter Crouch, Dimitar Berbatov quitte le ventre de sa handballeuse de mère à l'autre bout de l'Europe. La ville de Blagoevgrad ne le sait pas encore, mais en ce 30 janvier 1981, elle vient d'accueillir le seul Bulgare à pouvoir regarder Hristo Stoichkov dans le blanc des yeux au moment de parler football.

Le football, c'est la marmite de potion magique de Berbatov. Le paternel a fait les beaux jours du Pirin, le club de la ville, et berce son fils en lui chantant les exploits de Marco van Basten. L'homme aux trois Ballons d'Or devient rapidement le premier idole d'un Berbatov qui, à l'époque, ne fait déjà rien comme les autres. Quand toute la jeunesse bulgare n'a d'yeux que pour l'icône nationale Hristo Stoichkov, le jeune Dimitar tombe amoureux du besogneux avant-centre british Alan Shearer lors de l'Euro 96, au point de dormir avec un maillot de Newcastle floqué de son nom et du neuf fétiche de la star des Magpies. À l'époque, déjà, l'Angleterre fait rêver ce jeune bulgare qui apprend l'anglais en singeant Andy Garcia dans The GodFather.

Le premier maillot de Dimitar, c'est donc celui du Pirin Blagoevgrad. Comme son père, Berbatov fait ses classes chez les Aigles. Mais contrairement au paternel, il n'évoluera jamais sous le maillot vert de l'équipe fanion. Son sens du but aussi aiguisé que la pointe d'un parapluie bulgare et sa classe attirent l'œil de Dimitar Penev, l'homme fort du CSKA Sofia qui, après Stoichkov et Kostadinov, met le grappin sur un nouveau diamant du football bulgare.

Des buts et un enlèvement

À 17 ans, Berbatov débarque dans le plus grand club du pays. À Sofia, personne ne le sait encore, mais le club est à l'aube d'une période de disette qui va durer quinze saisons. Autant d'années sans titre, à se contenter de l'une ou l'autre coupe nationale, comme c'est le cas lors de cette saison 98-99 où Dimitar fait ses débuts avec l'équipe première.

La fameuse Coupe des Coupes ayant connu ses dernières heures en fin de saison précédente, c'est donc en Coupe de l'UEFA que Berbatov découvre l'Europe. Et ce sont les Magpies du grand Alan Shearer qui se dressent sur la route des modestes Bulgares. L'idole s'impose 2-0 face à un élève encore très loin du niveau affiché par son maitre. Mais cette année-là, Dimitar prend son envol.

Avec ses quatorze roses plantées dans les rectangles verts de tout le pays en l'espace de 27 rencontres, Berbatov commence à se faire un nom sur les rives de l'Iskar. L'attaquant commence à faire du bruit, et attire les convoitises. Celles de Georgi Iliev, notamment. Mafieux notoire, l'homme est aussi impliqué dans les trafics de drogue que dans le football. Pour aider son Levski Kjustendil à atteindre les sommets du ballon rond bulgare, Iliev se met donc en tête d'attirer Berbatov. Et pour le convaincre, il utilise "ses" méthodes: un enlèvement en plein entrainement, tout simplement. Dimitar ne cède pas face aux intimidations: il quittera bientôt le CSKA, mais pas pour s'exiler dans le joujou d'un mafioso local. La grande Europe appelle déjà l'avant bulgare.

Un Bulgare à Neverkusen

Lecce frappe à la porte de Sofia. Pantaleo Corvino, célèbre recruteur de la Botte, est tombé sous le charme du dandy du CSKA. Berbatov se rend dans les Pouilles pour passer les inévitables tests médicaux, et la Gazzetta annonce même que la signature est actée. Pourtant, l'opération capote au dernier moment. Dimitar aurait demandé beaucoup plus d'argent au moment de signer son contrat. Le club apulien refuse, Berba claque la porte et retourne à Sofia la tête haute.

Six mois, onze matches et neuf buts plus tard, c'est Leverkusen qui sort le carnet de chèques. 1,3 million d'euros pour le club de l'armée bulgare, et un beau contrat pour un Berbatov prié d'aller faire ses armes avec l'équipe B, en cinquième division allemande. Procédure "standard" pour un jeune arrivé au cœur de l'hiver, et à qui on laisse six mois pour s'acclimater. Sauf que Berbatov est pressé: il marque six fois, comme six coups frappés aux portes de l'équipe première en sept rencontres. Klaus Toppmöller entend l'appel et intègre le Bulgare à son noyau pour la saison 2001-2002. Sans doute la plus folle de l'Histoire du Bayer.

Première apparition en préparation, et premier triplé pour Berba face à DC United. Pour sa découverte de la Bundesliga, Dimitar facture seize buts en championnat, et fête son dépucelage en Ligue des Champions avec une balle au fond des filets lors de ce quart de finale retour complètement fou remporté 4-2 face à Liverpool. La suite, tout le monde la connait: en quelques jours, le Bayer est grillé en championnat et battu par Schalke en finale de la Coupe. Leverkusen devient Neverkusen lors de la finale de la Ligue des Champions. Berbatov regarde le début de rencontre du banc. Dimitar monte à la 39e, histoire d'être aux premières loges pour admirer le ballet zidanesque: un pied gauche lancé avec l'agilité d'une ballerine et la force d'un kick-boxer pour maltraiter le cuir en direction de la lucarne. Bayer redouble sa production d'aspirine. Cette saison-là, c'est tout Leverkusen qui a mal à la tête.

Des buts, encore des buts, mais pas de titres

Fatalement, la saison suivante pue le scénario-catastrophe: Leverkusen n'en touche pas une en championnat et se fait ramasser en Ligue des Champions. Berbatov, devenu titulaire à la pointe de l'attaque rouge et noire, aligne des prestations aussi pâles que son visage: trois petits buts seulement en Bundesliga, où le Bayer se sauve de justesse en fin d'exercice, et deux en C1, dont un contre Man U, histoire que Sir Alex note son nom sur son petit carnet entre deux mâchages de chewing-gum.

Berbatov se réveille la saison suivante, et enchaine trois saisons pleines en flirtant avec un titre de meilleur buteur de Bundesliga qu'il ne parviendra jamais à conquérir, malgré des avances répétées à coups de tête et de ballons amoureusement déposés au fond des filets. Malheureusement pour le Don Juan des Carpates, d'autres se montreront encore plus entreprenants que lui: Ailton d'abord, qui mangeait sans doute un hamburger chaque fois qu'il marquait, seule explication pour son gabarit improbable. Marek Mintal ensuite, que l'on surnommait déjà le fantôme quand il plantait des buts chaque semaine, et qui mérite encore plus son surnom depuis. Klose, enfin, qui coiffe au poteau un Dimitar au sommet de son art - 21 buts et 10 assists - pour sa dernière saison chez les Teutons.

Entre temps, Berbatov a qualifié la Bulgarie pour un Euro 2004 qu'elle a traversé sans marquer le moindre point. La star nationale enfile le brassard de la sélection en même temps qu'il traverse la Manche pour rejoindre le nord de Londres. Les riches Spurs déboursent seize millions pour s'offrir un joueur qui colle à merveille avec les habitudes de la maison: beaucoup de talent, une classe folle, mais pas assez de volonté et de hargne pour tutoyer les sommets. Un apôtre du football romantique comme White Hart Lane les adore.

Berbatov et la classe spurs

Dès sa première saison dans le brouillard londonien, Dimitar Berbatov trouve un compère de choix en la personne de Robbie Keane. Un Irlandais teigneux qui court partout et travaille pour deux: l'antithèse est parfaite, et la complémentarité aussi. Le couple se partage tout: la cinquième place du classement des buteurs (12 buts), et même le titre de Joueur du mois d'avril en Premier League. Déjà, Dimitar a trouvé sa spécialité: claquer des buts contre les sans-grade, et ne pas trop forcer son talent contre le Big Four.

Le truc, c'est que même sans forcer, ça passe parfois tout seul. Comme la saison suivante où la pêche miraculeuse de Berba chiffre quinze gros poissons, et quelques gros. Le Bulgare marque contre Man U, Chelsea ou Arsenal - un bon truc pour être bien vu par les supporters des Spurs, et s'offre surtout un quadruplé lors du spectaculaire 6-4 face à Reading.

Et puis, histoire de quitter White Hart Lane en beauté, Berbatov décide de jouer "pour du vrai" face à Chelsea, en finale de la Coupe de la Ligue. Il claque un but, et Tottenham s'impose 2-1. Premier trophée du club depuis 1991. Histoire de graver son nom et son neuf dans les mémoires avant de s'envoler pour Manchester voir si l'haleine de Sir Alex est vraiment meilleure grâce à ce chewing-gum qu'il mâche depuis des années. Daniel Levy, fin négociateur, récupère quarante millions de livres dans l'aventure. Le président des Spurs a le sens des affaires.

Génial et glacial

Chez les champions d'Europe, le dandy débarque dans l'ombre d'un étincelant Ronaldo qui attend son premier Ballon d'Or, et d'un Rooney qui court autant de kilomètres en un match que Berba en un mois. Forcément, les supporters ne tombent pas amoureux de ce Bulgare qui ne se met en route que quand le ballon arrive dans ses pieds. Même le Sun, pourtant plus branché grosses poitrines qu'amorties de la poitrine, questionne le joueur sur sa fainéantise. Le sosie d'Andy Garcia répond sans se démonter: "Il existe un proverbe en Bulgarie qui dit que le talent rend les efforts inutiles. Et c'est grâce à ça que j'en suis là aujourd'hui. J'essaie de marquer de beaux buts, de faire de beaux assists. Mais vous ne me verrez jamais courir aux quatre coins du terrain. Jamais." Ca a le mérite d'être clair.

Côté buts, il plante treize fois entre la C1 et la Premier League. Dans des matches qui sentent bon l'avalanche de buts, évidemment. Dimi est rarement décisif, mais toujours beau. Comme cet après-midi d'octobre où, lancé en profondeur par Anderson, Berbatop réalise une roulette hallucinante le long de la ligne de but pour enrhumer un défenseur de West Ham qui se demande sans doute encore aujourd'hui ce qui lui est arrivé, avant d'offrir le but à un Ronaldo déjà opportuniste. Le tout avec une distance presque flippante, sans la moindre explosion de joie. Comme si tout cela était normal.

Mais en fin de saison, les supporters l'ont déjà oublié. Ils se rappellent surtout de cette finale de C1 traversée comme un fantôme, muselé par un Piqué qui était encore, à l'époque, un vrai joueur de football. Et de ce tir au but raté contre Everton en demi-finale de Cup. Une sorte de passe dans les pieds que Tim Howard aurait pu contrôler sans plonger. Berbatov devient un génie incompris, donne des cauchemars au Théâtre des rêves, et ce ne sont pas ses douze buts inscrits contre des équipes mûres pour la D2 la saison suivante qui lui redonnent du crédit.



Meilleur buteur...en tribunes

La saison 2010-2011, Berba la commence en marquant. Le premier but de la saison contre Newcastle, c'est pour lui. Il terminera l'année avec vingt buts, et un titre de meilleur artificier de Premier League partagé avec son équipier Carlos Tevez. Et comme d'hab, Dimitar y met les formes: un quintuplé contre Blackburn, un triplé contre Birmingham, et surtout un autre contre Liverpool, avec un incroyable ciseau retourné comme cerise sur le gâteau de ce 3-2 acquis contre le rival historique des Red Devils.

Le Bulgare a enfin conquis Old Trafford, mais toujours pas cette Europe qui se refuse inlassablement à lui. La finale contre Barcelone, il la vit même depuis les tribunes de Wembley. Sir Alex Ferguson lui a préféré un Michael Owen. Un mec qui a joué son dernier bon ballon avec les mains en 2001. Un Ballon d'Or. "J'aurais peut-être dû quitter le club à ce moment-là", déclarera plus tard Berbatov, touché en plein coeur par le choix de Sir Alex.

Il aurait en effet été bien inspiré car l'année suivante, Chicharito et Welbeck passent devant lui dans la hiérarchie des attaquants mancuniens. La faute à un changement de style de jeu, selon l'homme au chewing-gum. Berba claque quand même sept buts entre décembre et janvier, suffisant pour faire office de favori au titre de joueur bulgare de l'année. Le septuple lauréat décline: "S'il vous plait, ne votez plus pour moi. Je préfère voir un jeune joueur le recevoir." Mihaylov et une cheminée qui déborde de trophées remercient le choix du désormais ex-international, lassé de se taper des trips dans toute l'Europe pour louper tous les rendez-vous internationaux possibles.

Un vol Manchester-Londres avec escale en Italie

Après cette dernière saison qui lui aura notamment permis de retrouver le chemin des filets en Ligue des Champions, mais aussi d'expérimenter le poste d'arrière central un soir de Coupe de la Ligue face à Leeds après la blessure de Zeki Fryers, Berbatov aurait pu quitter Manchester sans faire trop de bruit, éclipsé par l'arrivée en grandes pompes de Robin van Persie. Il aurait pu, oui. Mais rappelez-vous que Dimitar ne fait rien comme les autres.

Les deux derniers jours du mercato méritent presque un film. En contact très avancé avec la Fiorentina, le Bulgare se fait offrir le billet d'avion par les dirigeants de la Viola pour passer les tests médicaux à l'ombre du stade Artemio Franchi. À l'atterissage du vol Manchester-Florence, pas de Berbatov. Dimitar est à Turin, en train de négocier avec une Juve toujours prête à mettre une quenelle aux romantiques florentins.

Le dandy jouera donc en blanc et noir…mais pas à Turin. La faute à Madame Berbatov, qui préfère le brouillard londonien aux odeurs de pots d'échappement de l'industrielle ville du Piémont. Ce sera donc Fulham. Fatalement, la Fiorentina gronde. Réponse de Berbatov? "Je n'ai jamais rien promis. Ce n'est pas mon problème si quelqu'un est déçu. Après tout, je choisis où jouer." Évidemment, il ne rembourse pas le billet d'avion. On est gentleman ou on ne l'est pas. Dimitar n'a jamais dit qu'il l'était.

"Keep calm and pass me the ball"

À Craven Cottage, le dandy trouve enfin chaussure à son pied magique. Un club où il est le roi, où tous les fans chantent son nom quand ses exploits ne les laissent pas bouche bée. Parce qu'en un an, Berbatov a claqué quinze buts dans une équipe qui ne s'est sauvée que pour sept petits points. Et pour une fois, le Bulgare ne s'est pas contenté d'être élégant. Dimitar a aussi été décisif, avec notamment un doublé face à WBA pour ses débuts à domicile, un but décisif dans le derby londonien contre Tottenham ou deux réalisations face à Arsenal pour un 3-3 final complètement fou.

Mais que les fans se rassurent, Berbatov n'a pas oublié sa froide élégance teintée d'arrogance. Contre Southampton, il marque et soulève son maillot pour révéler un t-shirt marqué de la deuxième inscription la plus folle de l'histoire récente de Premier League, après le "Why always me?" balotellesque: "Keep calm and pass me the ball."

Pas tellement étonnant, finalement, de la part d'un joueur qui déclarait déjà quatre ans plus tôt: "Je regarde des matches, et je vois des gens qui paniquent quand ils reçoivent le ballon. Ils ont l'air si nerveux. Je suis tranquille, car je sais parfois ce que je vais faire avant de recevoir la balle." Après, évidemment, il ne le fait pas toujours. Tout dépend du nombre de mètres qu'il faut courir.

La DH

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Sam 12 Oct 2013 - 16:14

Pas de contrat pour Diarra ?

Alors que son contrat avec Fulham a expiré l'été dernier, le milieu de terrain Mahamadou Diarra s'entraîne toujours avec le groupe dirigé par Martin Jol. Le manager des Cottagers hésite toutefois à proposer un contrat à l'ancien Lyonnais.

Selon le Daily Mail, Fulham réfléchit à l'opportunité ou non de faire signer un nouveau contrat à l'ancien Lyonnais, Mahamadou Diarra. Toutefois, le manager Martin Jol hésite encore : "Je ne pense pas qu'il reviendra celui qui a été le joueur qu'il était à Lyon. Plusieurs scénarios sont possibles comme celui de le payer au match. Mais nous devons d'abord avoir le feu vert du staff médical concernant la guérison de son genou" a déclaré le technicien néerlandais.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Dim 13 Oct 2013 - 19:45

Jol menacé

Selon le Daily Star, Martin Jol, le manager de Fulham (Premier League), serait menacé. Le Néerlandais doit rectifier le tir sous peine de " sauter ".
Malgré un contrat qui court jusqu’en juin 2014, Martin Jol (57 ans), le manager de Fulham, serait sur la sellette. Selon le Daily Star, les Cottagers pourraient se séparer de l’ex-coach de Tottenham ou encore de Hambourg en cas de nouvelle contre-performance. En poste depuis juin 2011, le technicien néerlandais aurait deux matchs (contre Crystal Palace et Southampton) pour relancer l’actuel dix-septième de Premier League.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Lun 14 Oct 2013 - 17:48

le propriétaire donne du répit à Jol

18e de Premier League après sept journées, Fulham vit un calvaire en ce début de saison. Malgré tout, son entraîneur Martin Jol ne semble pas menacé.

Interrogé par le Daily Mail, Shahid Khan, le propriétaire pakistanais des Cottagers, maintient pour le moment sa confiance au technicien néerlandais. "Martin est un entraîneur très expérimenté. Nous voulons faire mieux, mais je ne suis pas du genre à agir sur un coup de tête, indique-t-il. La relégation, je ne veux pas y penser. Il faut garder à l'esprit que nous n'avons disputé que sept matches. Il ne faut pas tirer de conclusions." Le 21 octobre prochain, Fulham affronte Crystal Palace pour un duel de mal classés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Jeu 17 Oct 2013 - 19:13

Les 5 derniers face à face Crystal Palace Fulham

01/01/05 Fulham 3 - 1 Crystal Palace
04/10/04 Crystal Palace 2 - 0 Fulham
17/03/01 Crystal Palace 0 - 2 Fulham
18/10/00 Fulham 3 - 1 Crystal Palace
01/04/00 Fulham 1 - 0 Crystal Palace

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Ven 18 Oct 2013 - 17:08

Fulham ne veut pas de Zaha

Débarqué cet été à Manchester United après 3 belles saisons en Championship avec Crystal Palace, Wilfried Zaha n’a toujours pas débuté en Premier League et pourrait être prêté durant le mercato hivernal. Le dribbleur de 20 ans ne devrait pas aller à Fulham, comme l’a affirmé l’entraîneur Martin Jol. "Il a très bien joué durant la présaison, donc il n’y a aucune raison de vouloir le faire venir", a expliqué le Néerlandais, rapporte Sky Sports. D’autres clubs de milieu de tableau du championnat devraient se montrer intéressés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Sam 19 Oct 2013 - 17:36

Les espoirs de fulham ont fait 2-2 contre les espoirs de Newcastle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Lun 21 Oct 2013 - 15:04


_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Mer 23 Oct 2013 - 17:40

Fulham corrige Crystal Palace

En mode diesel, les Cottagers se sont finalement largement imposés face aux promus (1-4).

En effet, c'est Crystal Palace qui a ouvert le score sur sa pelouse dès la septième minute de jeu des oeuvres d'Adrian Mariappa. Mais, ensuite, Crystal Palace va craquer sous les assauts londoniens.

Dès la 19ème minute de jeu, Pajtim Kasami va égaliser. Juste avant la pause, Steve Sidwell donnera l'avantage à Fulham. En début de seconde période, Berbatov (50ème) et Senderos (55ème) assureront la victoire de Fulham.

Un succès qui permet aux Londoniens de sortir de la zone dangereuse puisque les hommes de Martin Jol passent de la 17ème à la 13ème place avec 10 points en huit rencontres. Crystal Palace est avant-dernier avec trois petites unités.

walfoot

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Jeu 24 Oct 2013 - 18:16

Southampton - Fulham




Compétition: Premier League

Date: 26 octobre 2013

Journée: 9

Coup d'envoi: 18:30

Lieu: St. Mary's Stadium

Ville: Southampton, Hampshire (Angleterre)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Ven 25 Oct 2013 - 18:40

Les 5 derniers face à face Southampton Fulham

26/12/12 Fulham 1 - 1 Southampton
07/10/12 Southampton 2 - 2 Fulham
05/01/05 Southampton 3 - 3 Fulham
25/09/04 Fulham 1 - 0 Southampton
07/02/04 Southampton 0 - 0 Fulham

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Sam 26 Oct 2013 - 18:46

Southampton 2-0 Fulham




Compétition: Premier League

Date: 26 octobre 2013

Journée: 9

Coup d'envoi: 18:30

Lieu: St. Mary's Stadium

Spectateurs: 28 631

Ville: Southampton, Hampshire (Angleterre)

Buts: 20' R. Lambert  1 - 0, 43' J. Rodriguez  2 - 0.

Compositions de Southampton: A. Boruc, N. Clyne, D. Lovren, José Fonte, L. Shaw, M. Schneiderlin, V. Wanyama, J. Ward-Prowse sorti à la 90' pour J. Cork, A. Lallana, R. Lambert, J. Rodriguez sorti à la 78' pour Guly.

Compositions de Fulham: M. Stekelenburg, P. Senderos, S. Riether sorti à la 46' pour A. Hughes carte jaune à la 90', F. Amorebieta, S. Sidwell carte jaune à la 89', P. Kasami, K. Richardson, S. Parker, D. Berbatov, B. Ruiz sorti à la 81' pour A. Kačaniklić, D. Bent sorti à la 75' pour H. Rodallega.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Lun 28 Oct 2013 - 17:37

Prolongation pour Sidwell ?

A en croire certains échos de la presse anglaise, Steve Sidwell, le milieu de terrain de Fulham, pourrait prolonger son contrat jusqu'en juin 2015.
Libre en juin prochain, Steve Sidwell (30 ans), le milieu de terrain de Fulham, pourrait rempiler. L’ancien joueur de Reading ou encore de Chelsea se serait vu proposer un nouveau bail d’un an. Les Cottagers seraient désormais dans l’attente de la réponse de l’ex-international Espoirs anglais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Mar 29 Oct 2013 - 18:56

Leicester City 4-3 Fulham




Compétition: Capital one Cup

Date: 29 octobre 2013

Coup d'envoi: 20:45

Lieu: King Power Stadium

Ville: Leicester, Leicestershire (Angleterre)  

Les 5 derniers face à face Leicester City Fulham

27/08/08  Fulham  3 - 2  Leicester City  
17/01/07  Fulham  4 - 3  Leicester City  
06/01/07  Leicester City  2 - 2  Fulham  
10/04/04  Leicester City  0 - 2  Fulham  
04/10/03  Fulham  2 - 0  Leicester City

Buts: 17' 0 - 1 H. Rodallega, 40' W. Morgan 1 - 1, 45' C. Wood 2 - 1, 53' Miquel 3 - 1, 54' 3 - 2 H. Rodallega, 87' 3 - 3 G. Karagounis, 88' L. Dyer 4 - 3.

Compositions de Leicester City: K. Schmeichel, P. Konchesky sorti à la 46' pour L. Dyer, W. Morgan carte jaune à la 79', M. Wasilewski, Miquel, D. Hammond, M. James, A. Knockaert sorti à la 87' pour D. Nugent, D. Drinkwater, J. Schlupp, C. Wood sorti à la 87' pour J. Vardy carte jaune à la 90'.

Compositions de Fulham: M. Stekelenburg, J. Riise, P. Senderos carte jaune à la 74', A. Hughes, E. Zverotić carte jaune à la 88', A. Kačaniklić, G. Karagounis carte jaune à la 76', A. Taarabt, D. Boateng carte jaune à la 39' et sorti à la 80' pour S. Sidwell, D. Duff sorti à la 56' pour B. Ruiz, H. Rodallega sorti à la 65' pour D. Bent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Jeu 31 Oct 2013 - 20:03

Jol encense Taarbat

Prêté cette saison à Fulham par les Queens Park Rangers, Adel Taarabt ne s’est pas encore imposé comme un titulaire à part entière chez les Cottagers. Souvent cantonné au banc des remplaçants, l’international marocain doit ronger son frein en attendant que son entraîneur, Martin Jol, fasse appel à lui. Un entraîneur qui visiblement porte énormément d’estime à son milieu de terrain. Dans une interview accordée à la presse anglaise, le manager a longuement encensé le Lion de l’Atlas. "Vous ne voyez que trois ou quatre joueurs comme lui en Europe. Adel fait partie des joueurs talentueux qu’on ne voit pas beaucoup sur les terrains", a indiqué Jol, avant de conclure : "Taarabt est une copie de Maradona en terme de talent." Reste à savoir pour alors se passer des services d’un joueur avec autant de talent...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Ven 1 Nov 2013 - 18:32

Fulham - Manchester Utd




Compétition: Premier League

Date: 2 novembre 2013

Journée: 10

Coup d'envoi: 16:00

Lieu: Craven Cottage

Ville: London (Angleterre)

Les 5 derniers face à face Fulham Manchester Utd

02/02/13 Fulham 0 - 1 Manchester Utd
26/01/13 Manchester Utd 4 - 1 Fulham
25/08/12 Manchester Utd 3 - 2 Fulham
26/03/12 Manchester Utd 1 - 0 Fulham
21/12/11 Fulham 0 - 5 Manchester Utd

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Sam 2 Nov 2013 - 17:58

Fulham 1-3 Manchester Utd




Compétition: Premier League

Date: 2 novembre 2013

Journée: 10

Coup d'envoi: 16:00

Lieu: Craven Cottage

Spectateurs: 25 700

Ville: London (Angleterre)

Buts: 9' 0 - 1 A. Valencia, 20' 0 - 2 R. van Persie, 22' 0 - 3 W. Rooney, 65' A. Kačaniklić 1 - 3.

Compositions de Fulham: M. Stekelenburg, P. Senderos, S. Riether, F. Amorebieta carte jaune à la 58', K. Richardson, S. Sidwell, A. Dejagah carte jaune à la 33' et sorti à la 61' pour A. Kačaniklić, S. Parker sorti à la 83' pour D. Bent, P. Kasami, B. Ruiz sorti à la 75' pour A. Taarabt, D. Berbatov.

Compositions de Manchester Utd: De Gea, P. Evra, J. Evans sorti à la 46' pour C. Smalling, N. Vidić, P. Jones, Rafael sorti à la 46' pour S. Kagawa, T. Cleverley sorti à la 46' pour M. Fellaini, A. Valencia carte jaune à la 51', A. Januzaj, W. Rooney, R. van Persie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Dim 3 Nov 2013 - 18:48

Jol ne craint pas pour sa tête

Entraîneur de Fulham depuis deux ans, Martin Jol voit planer au-dessus de lui la menace d'un limogeage. Il faut dire que les Cottagers, battus samedi par Manchester United (1-3), n'occupent que la quinzième place au classement avec deux points d'avance seulement sur le premier relégable.

Au terme du revers de son équipe face aux Red Devils, le technicien néerlandais s'est exprimé sur sa situation et ne se dit pas préoccupé par son avenir. "Je n'ai pas peur. Quand j'ai vu la réaction des joueurs en seconde période, je me suis mieux senti, conçoit l'ancien coach de Tottenham. Je suis sous pression à chaque weekend. Ce n'est pas si mauvais que les gens veuillent le dire. Je pense que nous sommes une meilleure équipe que six ou sept autres clubs."


_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Lun 4 Nov 2013 - 18:18

Fulham : Un buteur suédois en approche ?

Selon le média britannique Tribal Football, la formation de Fulham pourrait accueillir un attaquant suédois lors du prochain mercato. Il s’agirait d’Ola Toivonen. Sous contrat avec le PSV Eindhoven, ce dernier a récemment confié qu’il voulait quitter les Pays-Bas. La Fiorentina aurait également un oeil sur le joueur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Lun 4 Nov 2013 - 18:19

Diarra pas conservé?

Arrivé à Fulham l’an passé, Mahamadou Diarra devrait à 32 ans quitter les Cottagers. En effet, l’ancien joueur de Lyon, qui, malgré la fin de son contrat avec les anglais, continue de s’entrainer sous les ordres de Martin Jol, ne devrait plus y faire long feu. Celui qui est peu utilisé et souvent blessé ne verra donc pas, sauf surprise, son contrat prolongé, comme l’annonce le Daily Mirror. En attendant, il pourrait rebondir du côté du Panathinaikos.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Mer 6 Nov 2013 - 16:50

Riether poursuivi par la FA

Le joueur de Fulham avait été l'auteur d'une vilaine semelle sur la cheville d'Adnan Januzaj.

Samedi après-midi, alors que la rencontre était pliée puisque Manchester United menait 1-3 sur la pelouse de Fulham, Sascha Riether a mis une semelle sur la cheville d'Adan Januzaj.

L'arbitre de la rencontre, Lee Probert, n'avait pas vu la faute et du coup l'Allemand n'a pas été sanctionné mais cela ne va pas en rester là.

En effet, depuis cette saison, un panel de trois arbitres peut sanctionner les joueurs du championnat d'Angleterre après coup sur base des images vidéos.

walfoot

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: Fulham Football Club   Mer 6 Nov 2013 - 16:51

Jol défend Bryan Ruiz

Les supporters de Fulham s'en sont pris au milieu de terrain costaricain durant la défaite contre Manchester United (1-3).

"Bryan Ruiz est un héros au Costa Rica et ici à Fulham, il est sifflé par son public", a pesté Martin Jol sur Sky Sports.

Le coach de Fulham poursuit: "C'est frustrant pour lui et pour moi. Je veux que les supporters soutiennent les joueurs."

Mais, les critiques des supporters ne sont pas illogiques compte tenu du fait que Fulham n'est que seizième de Premier League après dix rencontres et a été éliminé la semaine dernière en Coupe de la Ligue par Leicester City (D2).

walfoot

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fulham Football Club   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fulham Football Club
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chamois Niortais Football Club
» [Druelle Football Club]
» Fulham Football Club
» (ITAL)Torino Football Club
» [DH] Football Club de Rouen 1899

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gueules Noires :: Football anglais-
Sauter vers: