Gueules Noires

UNE PASSION LE FOOTBALL
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerMembresConnexion
O Belgique, o Mère chérie À toi nos cœurs, à toi nos bras! À toi notre sang, o Patrie! Nous le jurons tous, tu vivras! Tu vivras toujours grande et belle Et ton invincible unité Aura pour devise immortelle Le Roi, la Loi, la Liberté

Partagez | 
 

  EURO 2016 EN FRANCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant
AuteurMessage
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Jeu 29 Jan 2015 - 23:49

Une notoriété bien installée

Selon TNS-SOFRES, l’UEFA EURO 2016 jouit déjà, à 500 jours du coup d’envoi, d’une notoriété installée, portée par des valeurs.

Selon une étude réalisée par l’institut TNS-SOFRES auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatif de la population française de plus de 18 ans, l’UEFA EURO 2016 jouit déjà, à 500 jours du coup d’envoi de la compétition, d’une notoriété bien installée et portée par des valeurs.

La notoriété de l’UEFA EURO 2016 gagne en force dans l’opinion publique française. En effet, alors qu’une étude similaire réalisée en juin 2013 révélait que seuls 33% des personnes interrogées citaient la France comme pays organisateur de la compétition, ce chiffre atteint aujourd’hui 60% ; soit 27% d’augmentation.

Une notoriété boostée par les jeunes, 69% des 18-24 ans, et déjà forte chez les femmes, puisque 49% des femmes interrogées ont déjà connaissance de la tenue de la compétition dans l’Hexagone. De même, 62% citent au moins 5 villes parmi les dix qui accueilleront la compétition.

Enfin, Super Victor, mascotte officielle de l’UEFA EURO 2016 présentée il y a seulement deux mois à Marseille, est déjà familière, puisque connue par 39% des personnes interrogées.

Une notoriété portée par des valeurs

Cette notoriété bien ancrée de l’évènement est portée par des valeurs et des attentes, notamment auprès des jeunes. Ainsi, 69% des 18-24 ans pensent que l’UEFA EURO 2016 sera un moment de partage.

De même, 67% pensent que c’est un atout économique pour le pays, un chiffre qui grimpe jusqu’à 72% chez les 25-34 ans.

Enfin, 58% sont fiers d’accueillir l’EURO 2016, dont 63% des moins de 35 ans, tandis que 64% pensent que l’évènement contribuera à augmenter le rayonnement de la France au niveau international (69% des 25-34 ans).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Jeu 29 Jan 2015 - 23:53

Billets pour l'Euro 2016 de football : « Il y aura un tirage au sort »

La billetterie grand public de l’Euro 2016 de football ouvrira le 10 juin prochain. Jacques Lambert, le président de la société organisatrice, en explique le fonctionnement

« Sud Ouest ». Concrètement, comment va se dérouler la commercialisation des billets destinés au grand public ?
Jacques Lambert. Il y a essentiellement deux canaux de vente. Un est destiné aux supporters des vingt-quatre équipes qualifiées. Il se fait par l'intermédiaire de leurs fédérations à raison de 20% de la capacité du stade pour chacune des équipes. Pour le grand public d'une façon générale, il y a maintenant un seul canal, qui est internet. Pourquoi internet ? Parce que c'est la seule façon de respecter l'obligation de non-discrimination par la nationalité qu'impose l'Union européenne.

La vente des billets se fera-t-elle sur un site unique ?
Oui. On communiquera les données du site le moment venu.

Combien de billets seront-ils mis en vente ?
L'Euro, par définition, n'est pas un événement français. Sur les 2,5 millions de billets que nous avons à vendre, au moins un million sera vendu à l'étranger. Ce sera un fantastique accélérateur de fréquentation touristique et de développement économique pour le pays. De façon symbolique, nous lancerons la commercialisation de la billetterie vers le grand public un an avant le début de la compétition, c'est-à-dire le 10 juin 2015. C'est là où on va mesurer véritablement quel est l'impact populaire de l'événement.

Pouvez-vous donner une fourchette de prix ?
Non. On rendra publique la grille tarifaire dans les semaines qui viennent, mais on le fera de façon organisée.

Comment prévenir une saturation de la billetterie, éviter que tout le monde ne se précipite sur le site le jour J ?
Il n'y a malheureusement pas beaucoup de moyens, sauf que l'on ouvrira, si je puis dire, la période de commercialisation pendant un mois à peu près. Durant un mois, tous ceux qui ont envie d'acheter des billets pour tel ou tel match pourront s'inscrire sur le site. Ensuite, on sait que la demande sera très certainement bien supérieure à l'offre. Il y aura un tirage au sort par ordinateur. Mais celui qui se sera inscrit le dernier jour de la période de réservation aura autant de chances que celui qui se sera inscrit le premier jour. Donc, il sera inutile de se précipiter pour s'inscrire dans la première minute ou dans la première heure. Ça ne donnera pas plus de chances au tirage au sort. Vingt-quatre équipes (contre seize nations engagées lors des éditions précédentes, NDLR), cela fait 40% de matchs en plus, donc, en gros, 40% de billets en plus.

Avec les récents actes de terrorisme, le dispositif de sécurité va-t-il être renforcé ?
C'est un sujet sur lequel nous travaillons avec le ministère de l'Intérieur depuis deux ans maintenant. Vous pouvez être certain que le risque terroriste était un des risques déjà pris en compte. Tout ce qui s'est passé ces dernières semaines va bien sûr être analysé et intégré. On est encore à dix-sept mois de l'événement. On ne peut pas dire ce qui se passera d'ici là. Ce dont vous pouvez être certain, c'est que rien ne sera négligé en matière de sécurité.

Le nouveau stade de Bordeaux vous plaît-il ?
Je l'ai visité pour la dernière fois le 23 octobre avec Michel Platini et Alain Juppé lorsque nous avons tenu la réunion du comité de pilotage de l'Euro à Bordeaux. Le stade était quasiment terminé. C'est un stade magnifique, très original dans son architecture, que je trouve très pure, très sobre. Je pense que pour les Girondins de Bordeaux, ce sera un fabuleux outil de travail.

Y a-t-il des retards sur les chantiers de certains stades ?
Non. Il n'y a pas de retards. Les chantiers avancent bien. Notre organisation avance bien. Nous sommes dans les temps à peu près partout. Cette candidature de l'Euro va permettre de changer radicalement le visage des grands stades de France. Depuis 1945, la France n'avait construit que trois stades neufs de plus de 30000 places. Là, en cinq ans, pour cet événement, nous en construisons d'un seul coup quatre. Lille et Nice sont déjà en service. Bordeaux et Lyon seront livrés en 2015. C'était une nécessité. On avait besoin incontestablement de cet élan de modernisation. Cela va changer beaucoup de choses, je l'espère, pour le modèle économique du football français, notamment des clubs professionnels.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Mar 3 Fév 2015 - 0:26

pour Jacques Lambert, "il reste beaucoup à faire"

A 500 jours du match d'ouverture de l'Euro-2016, le 10 juin, le président du comité de pilotage Jacques Lambert explique mardi dans un entretien avec l'AFP qu'il "reste beaucoup à faire" afin "que ce soit plein et que ce soit la fête partout".

Q: A 500 jours du tournoi, que reste-t-il à faire ?

R: "Il reste beaucoup à faire, car il reste tout simplement à livrer l'événement. Un tournoi organisé sur dix sites pendant un mois, c'est un événement complexe, qui nécessite beaucoup de minutie et de rigueur. D'autant que l'UEFA a fixé des standards extrêmement exigeants. Cela oblige les organisateurs à être d'un professionnalisme irréprochable. Dans les 500 jours qui restent, c'est cela qu'on a à faire. Sur chacun des grands volets de l'organisation, il faut avoir à l'extrême le soin du détail. Les bases sont posées, les fondations solides et nous n'avons aucun retard. Mais nous devons être très attentifs au détail et à la qualité du produit que nous allons livrer."

Q: Vous dites souvent que cet Euro est plus simple à organiser que le Mondial-98. Mais y-a-t-il une étape que vous redoutez ?

R: "Non. Je ne vois plus aujourd'hui, parmi les risques que l'on peut anticiper, quelque chose qui soit une véritable menace pour l'organisation. Mais par exemple, sur le dossier de la billetterie, nous n'avons pas commencé à vendre, donc tout est à faire. On a 2,5 millions de billets à vendre en France et à l'étranger et on anticipe une forte demande. Mais il faut vérifier si le nouveau format du tournoi, avec 51 matches au lieu de 31 et plus de rencontres avec des équipes de la tranche moyenne du classement mondial, permet d'équilibrer cette demande sur l'ensemble des matches. C'est une préoccupation, parce qu'on veut que ce soit plein partout, que ce soit la fête partout. Le plus beau succès de la billetterie du Mondial-98, ça a été d'avoir 80.000 spectateurs au Stade de France pour un match de poule Roumanie-Tunisie. Remplir les stades pour l'équipe de France ou la finale, ce n'est pas un exploit. L'enjeu, c'est qu'ils soient pleins aussi pour ce genre de matches."

Q: Pouvez-vous révéler les prix des billets ?

R: "Non. Ce n'est pas un secret, mais on veut dévoiler la gamme de prix de façon globale et pas révéler l'un d'entre eux, que ce soit le plus cher ou le moins cher. Ça n'a pas encore été présenté de façon officielle au comité de pilotage de l'UEFA, dont la prochaine réunion est le 12 mars."

Q: On a le sentiment que, comme il n'y a pas de problème, on ne parle pas beaucoup de l'Euro...

R: "Ce n'est pas complètement faux. Avec un problème différent chaque mois, on en parlerait plus. Mais ça ne me peine pas qu'on soit dans cette situation, et je préfère pouvoir dire que les gens heureux n'ont pas d'histoire. Un événement chasse l'autre, une actualité en chasse une autre. Il ne faut pas avoir l'ambition d'intéresser les gens avant que ne soit venu réellement le temps de l'Euro. C'est désormais la prochaine échéance sportive pour les footballeurs européens et cela se ressent. Je suis convaincu que le vrai lancement populaire sera la mise en vente de la billetterie à J moins un an, le 10 juin 2015. C'est là que ceux qui ont envie de vivre l'Euro vont se mobiliser."

Q: Et sur le plan sportif ?

R: "Ça sera la fin des qualifications et le tirage au sort, en novembre et décembre 2015. Connaître les 24 équipes, savoir où et quand elles vont jouer, c'est un événement majeur pour la compétition. Dans les six mois qui resteront, ça sera plus du réglage, avec des choses moins médiatisées et très opérationnelles, comme le grand séminaire avec les 24 équipes qualifiées, sans doute en mars 2016."

Q: Où en est le dossier des fan-zones ?

R: "Ça a bien avancé. La plupart des villes ont acté définitivement la localisation et la plupart ont retenu un site en centre-ville ou proche du centre-ville. Il reste deux ou trois villes qui n'ont pas pris de décision définitive."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Mer 4 Fév 2015 - 21:01

UEFA EURO 2016 ™. Toulouse accueille le Club des villes hôtes

Mercredi 4 et jeudi 5 février 2015, Toulouse accueille le Club des villes hôtes de l'Euro 2016 ™. Bordeaux, Lens, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Paris, Saint-Denis, Saint-Etienne, Toulouse sont représénteés. Jeudi 5 février, Alain Juppé, président de ce Club, participera à la journée de travail aux côtés de Jean-Luc Moudenc.

Les journées de travail du Club des Villes hôtes se déroulent au Capitole mercredi 4 et jeudi 5 février en présence des équipes techniques et des élus des dix villes hôtes. Au programme : Fan Zones, sécurité, volontaires sites hôtes, développement durable...

Le Club des sites d'accueil est une association créée pour coordonner les activités des dix villes françaises qui vont accueillir des matches du prochain Championnat d'Europe de football de l'UEFA 2016™ qui aura lieu du 10 juin au 10 juillet 2016. Toulouse fait partie de ce Club avec Bordeaux, Lens, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Paris, Saint-Denis, Saint-Etienne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Ven 6 Fév 2015 - 0:20

la facture s'alourdit pour le Stadium de Toulouse

Alors que la livraison du Stadium nouvelle version est prévue pour la fin 2015, des aléas viennent compliquer le dossier. La livraison d'une partie des sièges et une facture plus importante que prévue plombent le chantier.

La rénovation du Stadium pour l'Euro 2016 n'est pas un long fleuve tranquille. L'enceinte est en travaux depuis juin 2013 pour être mise aux normes requises par l'UEFA afin d'accueillir le championnat d'Europe de foot (10 juin au 10 juillet 2016).

Mais les aléas se multiplient. Le Stadium où doit se dérouler quatre matches, dont un huitième de finales, n'a toujours pas reçu ses nouveaux sièges.Il y a un retard de trois mois sur la livraison. La faute à la société italienne Bertelè qui confrontée à des problèmes financiers a tardé à acheminer les fauteuils pour le virage ouest fin 2014.

Menaces de poursuites judiciaires

Si cela ne remet pas encore en cause le calendrier final, le stade sera normalement terminé en octobre 2015, la mairie a dû se résoudre à mettre en demeure les Transalpins sous peine de poursuites judiciaires.

L'autre mauvaise surprise concerne la facture globale de la réfection de l'enceinte. Le budget initial était de 41,5 millions d'euros sous le mandat Cohen, la note devrait être alourdie d'au moins 5 ou 6 millions d'euros selon la municipalité.

Des aménagements coûteux

Les normes transmises par l'UEFA dirigée par Michel Platini imposent des critères précis et surtout très coûteux : les câblages électriques, l'aménagement des salons de réception, des studios télé et des espaces pour accueillir les organisateurs obligent la mairie à mettre la main au portefeuille.

Opposé à la candidature toulousaine et la rénovation du Stadium quand il siégeait dans la majorité au conseil municipal sous l'ère Cohen, l'écologiste Régis Godec a ressorti ses flêches. "Les contribuables n'en finissent pas de payer pour les exigences de l'UEFA, Je félicite les villes qui ont renoncé à déposer un dossier de candidature quand il était temps", a commenté l'élu écologiste sur son compte Facebook.

metronews

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Ven 6 Fév 2015 - 23:39

Séminaire Transports

L'EURO 2016 SAS a réuni hier toutes les parties concernées par les transports pour un séminaire au siège de la FFF à Paris.

Toutes les parties, nationales ou locales, concernées par les transports lors de l’UEFA EURO 2016 étaient réunies pour un séminaire hier au siège de la Fédération Française de Football (FFF) à Paris, à l’initiative de l’EURO 2016 SAS.

À l’ordre du jour de ce séminaire, un état d’avancement du projet à l’échelle locale et nationale, des échanges sur les principaux enjeux – tarification, information et communication par exemple - et enfin, la définition des prochaines étapes du projet.

Les trois principaux réseaux de transports étaient représentés : routier via le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie (MEDDE) ; aéroportuaire via la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) et l’Union des Aéroports Français (UAF) ; ou encore ferroviaire via la SNCF ; ainsi que l’Union de Coordination pour la Sécurité dans les Transports en Commun (UCTSC).

Les dix groupes en charge de la préparation pour les villes hôtes étaient bien sûr également présents, appuyés par des représentants des aéroports et des exploitants de transports. Ils ont ainsi pu exposer leurs projets.

Objectif du séminaire : permettre aux différents acteurs d’échanger et trouver des synergies sur ce qui est l’un des enjeux majeurs du bon déroulement de la compétition.

En effet, alors que plusieurs millions de visiteurs sont attendus sur tout le territoire, cette question est centrale dans l’organisation et la réussite de l’évènement. D’où l’importance de ce séminaire, comme nous l’a confié Martin Kallen, Directeur Général de l’EURO 2016 SAS, présent lors de cet évènement : "C’est une étape importante de réunir tout le monde. D’abord pour savoir ce que tout le monde a prévu de mettre en place, ensuite pour nous permettre de passer nos messages et enfin pour avoir une discussion ouverte avec les techniciens de transports publics."

Durant l'après-midi, Jacques Lambert a également animé un débat sur la politique tarifaire pour les transports publics lors de l'EURO, un thème qui avait été abordé à plusieurs reprises durant la matinée. Le Président de l’EURO 2016 SAS a souligné que l’édition précédente du Tournoi avait placé haut les standards de qualité en matière de transport en commun et d’accompagnement des publics. Il a également insisté sur la nécessité, à moins de 500 jours de la compétition, de prendre rapidement les décisions structurantes.

Prochaine étape, une tournée des villes hôtes par les équipes de l’EURO 2016 SAS dédiées aux transports et à la mobilité afin de les aider à mettre en œuvre les projets validés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Dim 8 Fév 2015 - 0:00

MessageSujet: Re: EURO 2016 : Infos Aujourd'hui à 0:58 Répondre en citant Editer/Supprimer ce message
Adil Rami rêve toujours de participer à l'Euro 2016

Alors qu'il n'a plus joué en équipe de France depuis le match amical au Brésil en juin 2013, le défenseur du Milan AC Adil Rami (29 ans, 26 sélections) rêve de disputer l'Euro 2016 avec les Bleus.

Raphaël Varane, Mamadou Sakho, Eliaquim Mangala, Laurent Koscielny, Jérémy Mathieu, Mapou Yanga-Mbiwa, Loïc Perrin... La liste des défenseurs centraux appelés en équipe de France ces derniers mois par Didier Deschamps est longue. Pourtant, aucune trace d’Adil Rami. Le défenseur du Milan AC (29 ans, 26 sélections, 1 but), inamovible aux côtés de Philippe Mexès sous l’ère Laurent Blanc, n’a plus porté le maillot bleu depuis le match amical joué au Brésil le 9 juin 2013 (défaite 3-0). Après cette mauvaise tournée sud-américaine en sélection, Adil Rami avait vécu une période très délicate avec son club de Valence. Il avait finalement été prêté, puis transféré au Milan AC.

Des stats encourageantes

Cette saison, l’ancien Lillois a déjà disputé 16 matchs de Serie A, et le natif de Bastia ne trouverait pas illogique que Didier Deschamps fasse appel à lui. « Je n’ai pas fait une croix sur l’équipe de France, j’espère toujours, explique-t-il dans les colonnes de L’Equipe. L’important, c’est de jouer. Comparé à certains défenseurs, j’ai de bonnes stats. J’attends avec impatience le grand retour du Milan, et là on fera le point. Je ne revendique absolument rien ». Si l’on compare avec les statistiques des autres défenseurs centraux français, Adil Rami s’en sort en effet plutôt bien. Raphaël Varane et Jérémy Mathieu ont disputé respectivement 13 et 15 matchs de Liga, Mamadou Sakho 10 en Premier League, tandis que Laurent Koscielny et Eliaquim Mangala en ont eux disputés 13. Mapou Yanga-Mbiwa a lui joué 15 matchs de Serie A et Loïc Perrin 16 de Ligue 1, même s’il n’a encore jamais joué une minute avec les Bleus.

« J’étais devenu LE défenseur de l’équipe de France »

Malgré tout, Rami évolue dans une équipe actuellement 8eme de Serie A, qui ne dispute pas de Coupe d’Europe. Et ses dernières performances en Bleu, même si elles remontent à plus d’un an et demi, n’ont pas laissé un souvenir impérissable. « Le destin m’a écarté des Bleus, je l’accepte, poursuit l’ancien Lillois. J’ai fait deux ans d’invincibilité avec l’équipe de France, où j’ai presque toujours joué, avec Laurent Blanc. J’étais devenu LE défenseur de l’équipe de France. Et il a suffi de trois matchs moyens de ma part... A l’Euro, j’étais carbonisé, j’avais joué plus de 60 matchs pendant la saison (il a disputé intégralement les quatre matchs des Bleus à l’Euro 2012, ndlr). »

« J’arriverai comme une boule de bowling qui fait tout tomber ! »

A défaut d’avoir joué le Mondial 2014 au Brésil, Adil Rami se voit donc bien jouer l’Euro 2016 en France. « Bien sûr que l’Euro reste un objectif. Je suis attaché à ce maillot. (...) Avec les Bleus, j’ai un goût d’inachevé, reconnaît-il. Si un jour je dois retourner en équipe de France, ça me fera plaisir. Et je pourrai rebattre les cartes, parce que la concurrence ne me fait pas peur. J’arriverai comme une boule de bowling qui fait tout tomber ! » A un mois et demi du prochain match des Bleus, contre le Brésil au Stade de France, les quilles sont prévenues...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Lun 9 Fév 2015 - 0:35

Thierry Frémaux et Wendie Renard choisis comme ambassadeurs lyonnais

L'Euro 2016 est bel et bien lancé à Lyon. Le Grand Stade de Décines, qui accueillera six rencontres de la compétition phare de football l'an prochain, est très avancé. Et depuis dimanche, les deux ambassadeurs lyonnais de cet Euro 2016 ont été dévoilés. Il s'agira de Thierry Frémaux, directeur de l'institut lumière et délégué général du Festival de Cannes et de Wendie Renard. Leur rôle consistera à promouvoir la qualité de l’accueil réservé aux supporters pour les matchs organisés à Lyon en juin 2016. Ils participeront également à divers événements organisés en amont de la compétition.

Capitaine de l'OL, Wendie Renard affiche un incroyable palmarès compte tenu de ses 24 ans, entre deux Ligues des champions et huit titres de championne de France. L'aura de l'imposante joueuse d'1m87, qui évolue en défense centrale à Lyon comme en équipe de France justifie pleinement ce choix. Celui-ci vise sans doute aussi l'intégration du monde du football féminin à cet événement.

Thierry Frémaux chambre Roschdy Zem, supporter du PSG

Le grand public n'est par contre pas forcément au courant que Thierry Frémaux est un sérieux connaisseur de football et un fidèle supporter de l'OL. Le directeur de l’Institut Lumière et du festival Lumière de Lyon, également délégué général du festival de Cannes amènera une touche culturelle dans ce grand rendez-vous sportif.

Les deux ambassadeurs se sont notamment retrouvés le 8 janvier pour tourner un remake de La Sortie d’usine, le premier film des frères Lumière, avec les effectifs masculin et féminin de l'OL. Une initiative de Thierry Frémaux pour marquer les 120 ans du cinématographe Lumière, à l’occasion du festival Cinéma, sport et littérature. «Les filles étaient un peu plus dégourdies, et elles ont su jouer avec le ballon», s'est alors amusé Thierry Frémaux, qui a présenté le film lors des vœux de Jean-Michel Aulas au Centre des Congrès le 29 janvier.

«J'ai échangé des messages avec Jean-Michel cet été pour lui dire à quel point j'appréciais le vent de fraîcheur et d'enthousiasme donné par l'équipe. Jamais on n'a douté qu'on consulterait ce classement actuel en L1, et pour l'instant je tiens à distance Roschdy Zem et tous les supporters du PSG», a alors confié avec le sourire le directeur de l'Institut Lumière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Ven 13 Fév 2015 - 0:09

L’Euro 2016 fait flamber les loyers des stades

La construction de nouveaux stades en France en vue de l’Euro 2016 de football a fait grimper les loyers payés par les clubs aux collectivités locales, propriétaires des enceintes, révèle une étude récente.

L’affaire a fait grand bruit cet été quand l’Olympique de Marseille a menacé d’aller jouer ses matchs à domicile à Montpellier pour protester contre le montant du loyer exigé par la mairie de Marseille en contrepartie de la location du Stade vélodrome rénové et agrandi. Jean-Claude Gaudin, premier magistrat de la cité phocéenne, demandait en effet 8 millions d’euros par saison, une somme qui, selon Philippe Perez, directeur général de l'OM, aurait signé « l’arrêt de mort » du club. Un accord a alors été trouvé : la redevance est finalement de 4 millions d’euros (3 millions seulement pour la saison 2014-15) plus 20% sur la billetterie. La mairie espère ainsi récolter quelque 7,4 millions d'euros par an.

Cet exemple illustre à merveille la hausse des loyers des stades rénovés ou construits pour l’Euro 2016, qui aura lieu en France (à Lille, Lens, Paris, Saint-Denis, Saint-Etienne, Nice, Marseille, Lyon, Bordeaux et Toulouse). Dans une étude rendue publique le 6 février, l’Association nationale des élus en charge du sport (Andes) dévoile en effet que la redevance moyenne des stades « Euro 2016 » se monte à 3,1 millions d’euros annuels, quand la moyenne des autres redevances pour la Ligue 1 de football s’établit à 526.025 euros. Soit une différence de 1 à 6.

Des loyers inférieurs aux coûts de construction

Certes, précise l’étude, la flambée des prix provoquée par les stades de l’Euro 2016 s’explique. Les collectivités ont pris en charge directement ou indirectement (à travers des partenariats publics-privés) de très importants coûts de rénovation ou de construction.


Au total, les stades de l’Euro 2016 vont coûter 1,2 milliard d’euros en travaux, hors projet lyonnais, entièrement privé et qui ne donnera pas lieu à une redevance. Et ils vont en coûter beaucoup plus une fois les remboursements terminés, dans une trentaine d’années pour certains. A Marseille, le coût de la rénovation du Stade vélodrome s’élève à 268 millions d’euros. Pour réaliser les travaux et les financer, la ville a fait appel à Arema, une filiale du groupe de BTP Bouygues. En échange de quoi, la collectivité remboursera 12 millions d’euros durant 30 ans… soit 360 millions d’euros. Beaucoup plus que le loyer négocié avec l’OM.

Certains avancent que les stades rénovés génèreront plus de recettes grâce à leur plus grande capacité d’accueil. Il n’empêche, la facture pour les clubs sera difficile à digérer même avec de nouvelles rentrées financières. L’étude de l’Andes met ainsi en avant une différence criante entre les clubs si l’on compare le coût du loyer ramené au nombre de places au stade et au nombre de matchs disputés chaque année. Quand un club de Ligue 1 lambda paie 1,04 euro par place et par match en moyenne, les clubs évoluant dans un stade « Euro 2016 » doivent en débourser 3,07. Proportionnellement à la capacité d’accueil, c’est donc un loyer trois fois plus élevé que paient en moyenne les clubs de football concernés par l’Euro 2016.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 14 Fév 2015 - 0:17

« L’Euro 2016 est une source d’emplois » : Philippe Diallo, directeur général de l’UCPF

Pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable ? Pour cela, l’initiative « les Supporters de l’Emploi », lancée fin 2013 par l’UCPF et ses partenaires (les clubs pro, la LFP, la FDJ, Pôle Emploi et l’Adie) a permis d’ajouter une couche sociale au sport le plus populaire du monde. Bilan avec le directeur général de l’UCPF, un an après son lancement. Dans le cadre du volet sociétal du partenariat entre la Française des Jeux et le Football professionnel, une plate-forme nationale en faveur de l’emploi, baptisée « Supporters de l’emploi », a été mise en œuvre en septembre 2013 par les clubs, l’UCPF, la LFP et la FDJ, avec la collaboration de Pôle emploi et de l’Adie (Association pour le droit à l’initiative économique). 1 million d’emplois, c’est possible ! Philippe Diallo nous a reçu dans les locaux de l’UCPF. Le directeur général de l’Union des Clubs Professionnels de football a fait le bilan de ce partenariat et de ses aspirations sur le long terme, avec en ligne de mire l’Euro 2016 organisé en France.

Techniquement, les entreprises partenaires des clubs professionnels profitent du contexte sportif pour proposer des opportunités professionnelles aux visiteurs, hommes comme femmes. Les clubs sont libres d’organiser les animations qu’ils estiment pertinentes pour appuyer le dispositif. Cette initiative est unique en France !

La « filière football professionnel» représente plus de 25 000 emplois dans l’ensemble de ses activités directes et indirectes, dont 5 000 emplois dans les 40 clubs professionnels, autant de PME locales.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Ven 20 Fév 2015 - 0:10

Lens et Lille ont choisi leur Fan Zone

A 478 jours de l'Euro 2016 en France, Lille et Lens commencent à s'activer. S'il reste encore près d'un an et demi avant le début de la compétition qui se déroulera du 10 juin au 12 juillet 2016, les deux villes nordistes, qui accueilleront des matchs de la compétition (6 à Lille, 4 à Lens) avancent dans leur organisation.

L'un des points importants vient ainsi d'être tranché. Après avoir longuement réfléchi, Lille et Lens savent désormais où les supporters venus de l'Europe entière vont être réunis. Pour suivre les matchs sur écran géant pendant la compétition, les deux villes ont décidé de mettre en place une Fan Zone comme le réclame l'UEFA, organisatrice de la compétition.

La place François Mitterrand à Lille, la place de l'hôtel de ville à Lens

Vendredi dernier, à l'occasion du conseil communautaire, la Métropole Européenne de Lille (MEL) a décidé que la Place François Mitterrand, située en contrebas de la gare Lille Europe, accueillerait la Fan Zone.

Du côté de Lens, c'est sur la place de l'hôtel de ville que ça se passera comme l'explique Sébastien Humez, directeur de cabinet du maire de Lens. «La Fan Zone sera installée sur la place de la mairie. On a fait un test grandeur nature lors de la dernière coupe du monde où nous avons retransmis un match de l'équipe de France mais aussi à l'occasion de la fête qui a suivi la montée de Lens en Ligue 1 la saison dernière. Ça nous a permis de jauger la capacité d'accueil à savoir entre 8000 et 10000 personnes. C'est situé à environ un kilomètre du stade Bollaert», explique Sébastien Humez.

Les travaux de Bollaert seront terminés en décembre 2015

Une proximité qui ne sera pas vraiment le cas à Lille. Même si la place Mitterrand est très proche des stations de métro qui permet de rejoindre en quinze minutes le stade Pierre Mauroy.

Du côté des stades d'ailleurs, les deux villes ne sont pas du tout dans le même cas de figure. Si l'enceinte de Villeneuve d'Ascq est déjà fonctionnelle, le stade Bollaert est encore en rénovation. Les travaux doivent se terminer en décembre 2015. Mais pour ne pas revivre une nouvelle délocalisation, le RC Lens a déjà demandé à débuter ses matchs dès le mois d'août dans sa nouvelle enceinte. Dans ce cas-là, le club jouera dans un stade de 25 000 places jusqu'en décembre où la capacité du nouveau Bollaert passera alors à 38 000 places.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Ven 20 Fév 2015 - 0:12

Grand Stade : deux hôtels construits avant l’Euro 2016

La maire de Décines a signé aux côtés de Jean-Michel Aulas les permis de construire pour deux hôtels qui seront situés à proximité du futur Grand Stade de l’Olympique Lyonnais.
Un projet qui s’accompagne d’une promesse : celle de donner la priorité à l’emploi local. Un hôtel deux étoiles et un second trois étoiles seront donc construits pour accueillir le public notamment lors de l’Euro 2016. Le chantier devra donc être achever pour le mois de juin l’année prochaine.
Selon le Progrès, Vinci immobilier, a été retenue par la holding lyonnaise pour construire cette partie du complexe. Le nom du groupe retenu pour la partie hôtelière devrait être annoncé d’ici le printemps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Ven 20 Fév 2015 - 23:52

Daniel Bravo "fier" de représenter la ville de Nice

Tout comme Fabien Barthez à Toulouse, Alain Giresse à Bordeaux, Jérémie Janot à Saint-Etienne et Wendie Renard à Lyon, Daniel Bravo va représenter une ville hôte de l'Euro 2016. Lui, l'ancien Petit Prince, sera l'ambassadeur de Nice, la ville qui l'a révélé au plus haut niveau en 1980.

Champion d’Europe 1984 avec Platini, l’ancien Petit Prince de Nice et de Monaco, devenu par la suite l’un des piliers du PSG de l’époque Denisot, représentera la ville hôte de Nice à l’Euro 2016. Le consultant de Canal +, aujourd’hui âgé de 52 ans, se dit ravi de cette expérience.

Vous avez été choisi comme ambassadeur de la ville de Nice pour l’Euro 2016, quelle est votre réaction ?

DANIEL BRAVO. Je suis très fier que M. Estrosi (maire de Nice) ait pensé à moi pour représenter Nice dans le cadre de l’Euro. J’ai tout de suite accepté la proposition. C’est vraiment un grand plaisir.

Savez-vous quelle sera votre mission ?

Je ne sais pas trop en quoi elle va consister encore. J’imagine que je devrai représenter la ville auprès des délégations qui viendront a Nice, faire sa promotion et participer à des réunions ou repas avec les instances et fédérations étrangères.

Vous restez d’ailleurs très proche des équipes de Nice et de Monaco qui s’affrontent ce vendredi soir...

Nice a une équipe jeune et Claude (Puel) parvient a la faire progresser petit à petit. Elle réalise la saison que l’on attendait d’elle. Depuis la reprise, un déclic semble s’être produit et les Niçois peuvent finir dans les 10 premiers. Quant à Monaco, ça reste l’une des meilleures équipes de L1 même si ce sera difficile de décrocher une des trois premières places. Même si le projet a changé, le club s’est réfugié derrière les départs de James et Falcao mais il a les moyens de faire plus, dans le jeu notamment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Ven 27 Fév 2015 - 23:58

« L’Euro à Bordeaux, c’est de la balle », alors on vous attend à Bordeaux pour l’Euro 2016

Un nouveau clip fort sympathique invite les amateurs de football et amoureux de la capitale du vin à venir découvrir Bordeaux durant l’Euro 2016.




Outre des joueurs des Girondins, sportifs, jeunes ou moins, on y découvre l’Intendant la célèbre boutique de vin allées de Tourny ou encore Jofo le dessinateur qui a croqué et décliné sa tête à Toto à travers de nombreux chapeaux-châteaux.

Regardez ce clip dédié à L’Euro 2016 à Bordeaux




_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Dim 1 Mar 2015 - 0:02

Une "fan-zone" à Bellecour pour l'Euro 2016

Comme dans les dix villes hôtes du tournoi, Lyon aura une “fan-zone”, c’est-à-dire un grand espace qui pourra accueillir plusieurs dizaines de milliers de supporters venus de toute l’Europe pour suivre les 51 matches de l’Euro 2016 sur écran géant. Sa localisation ? Sur la place Bellecour, le secteur où il y a le plus d’espace au cœur de la ville pour ce type d’animations, selon les organisateurs. L’Euro aura lieu du 10 juin au 10 juillet 2016 avec six matches prévus au Grand Stade de Décines.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Dim 1 Mar 2015 - 23:50

Paris : la future grande roue, plus grande, célébrera l'Euro-2016

ATTRACTION – Le patron forain Marcel Campion a officiellement remis vendredi les clés de la grande roue installée place de la Concorde à l'entrepreneur belge René Bufkens. Une nouvelle roue haute de 70 mètres est en préparation.


La grande roue installée place de la Concorde a été acquise par le forain belge René Bufkens Photo : Aurélie Sarrot/metronews

De retour dans la capitale depuis 2010, la Grande Roue de la place de la Concorde tournera dorénavant en Belgique. Son propriétaire, Marcel Campion, l'a en effet cédée au forain belge René Bufkens pour 3,5 millions d'euros. Selon le quotidien belge La Libre Belgique, ce dernier entend déménager la roue fin août. L'attraction, prisée des touristes et des Parisiens, ne quitte pas pour autant la capitale. En effet, le patron forain, qui avait installé pour la première fois cet imposant ouvrage à l'occasion des festivités de l'an 2000, prépare une nouvelle roue.

Une roue aux couleurs de l'Euro-2016

Marcel Campion a fait confiance à l'entreprise néerlandaise Mondial pour la construction d'une roue encore plus grande. Celle-ci devrait atteindre 70 mètres de haut, contre 55 m pour l'attraction vendue à René Bufkens. Autre spécificité, précise Marcel Campion à metronews, "elle intégrera de nouveaux éclairages aux couleurs de l'Euro-2016", la coupe d'Europe de football organisée en France et qui débutera le 10 juin 2016. Un projet qui a un coût. Si l’infatigable forain, 76 ans cette année, a déboursé 6 millions d'euros pour la roue installée en 2010, sa nouvelle acquisition s'élève à 10 millions d'euros.

Pas de changement en revanche sur le lieu d'installation et le calendrier de l'attraction qui, comme chaque année, devrait prendre ses quartiers place de la Concorde durant l'hiver, avant de rejoindre la Foire du Trône au printemps puis le jardin des Tuileries pour l'été.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Jeu 5 Mar 2015 - 0:01

Euro 2016: Le jeu officiel est né à Marseille


Benjamin Déchavanne, de l'entreprise marseillaise Apicoove, avec le plateau du grand jeu officiel de l'Euro 2016. - L. Bécart / 20 Minutes

L’entreprise Apicoove est rentrée de Cannes avec le sourire. Au Festival international des jeux, la petite société marseillaise a présenté pour la première fois et pendant un week-end les jeux officiels de l’Euro 2016, qui se déroulera en France. «On les a fait tester auprès des futurs clients et des distributeurs et ça leur a plu», se félicite Benjamin Déchavanne, responsable marketing d’Apiccove.

Des grèves et de la neige en été

La petite start-up créée il y a tout juste un an a damé le pion aux grands du secteur pour obtenir la licence de l’UEFA pour avoir des jeux estampillés «produit officiel de l’Euro». «On a été les seuls à proposer quelque chose d’original, quand d’autres voulaient juste décliner le Monopoly pour l’Euro», assure Benjamin Déchavanne.

Le grand jeu consiste à faire voyager la mascotte Super Victor à travers les différents stades retenus pour la compétition et des lieux touristiques, en utilisant différents moyens de transport. «Mais on a ajouté différents obstacles typiquement français: des grèves, la neige…, sourit le responsable de l’entreprise. Le but, c’est vraiment de se mettre dans la peau d’un supporter qui suivrait son équipe pendant les qualifications.» L’autre produit, c’est un jeu de sept familles avec sept pays vainqueurs de l’Euro, représentés par Super Victor.

Pour faire de la pub, ils aimeraient «un joueur de l’OM qui soit en équipe de France»

Les produits ne sont pas encore finalisés mais les Marseillais espèrent les vendre à partir d’octobre-novembre 2015, dans les pays francophones européens pour le premier jeu et dans tous les pays de l’UEFA pour les sept familles. «On aimerait bien avoir une grosse vedette pour être ambassadeur des jeux, avance Benjamin Déchavanne. Le mieux, ce serait bien sûr un joueur de l’OM qui soit en équipe de France.»

Quel que soit le vainqueur du trophée, l’Euro 2016 devrait en tout cas être gagnant pour Apicoove. Dans son petit bureau à la Belle de mai, la start-up prévoit de passer de six à douze employés d’ici le coup d’envoi de la compétition et d’atteindre grâce à ces jeux un chiffre d’affaires de 3,2 millions d’euros, contre 80.000 en 2014.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Jeu 12 Mar 2015 - 23:43

Un deuxième partenaire national

Après la Française des Jeux, l'Euro 2016 s'est trouvé un deuxième partenaire national. Ce sera la société de travail temporaire Proman a annoncé ce mercredi la SAS Euro 2016, en charge de l'organisation du tournoi. «Le partenariat mis en place permettra à l'Euro 2016 et à Proman de travailler ensemble sur le recrutement de ressources nécessaires au bon déroulement de l'évènement», a expliqué Jacques Lambert, le président du comité d'organisation. Six partenaires nationaux sont prévus. Selon le communiqué, deux autres devraient être annoncés dans les prochaines semaines.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Jeu 12 Mar 2015 - 23:46

« L’Euro 2016 apportera un surcroît d’activité de 1,2 milliard d’euros »

Le comité de pilotage de l’Euro 2016 de football, qui réunit l’UEFA, la Fédération française de football, l’Etat et le club des villes hôtes, se réunit aujourd’hui à Lyon. Dans un entretien aux « Echos », le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, fait le point sur sa préparation et en souligne toute l’importance sur le plan économique et social. Selon une étude commandée par l’UEFA, le surcroît d’activité, hors infrastructures et hors consommation locale, s’élève à 1,2 milliard d’euros.

Vous présidez ce jeudi le comité de pilotage de l’Euro 2016. Où en est la préparation ?

La France sera prête dans les temps impartis. Les stades nouveaux ou rénovés seront tous livrés à l’heure. Celui de Bordeaux le sera très prochainement [le 30 avril 2015, NDLR]. La réalisation des autres, comme ceux de Lyon ou de Lens, respectera le calendrier. L’Euro est un événement exceptionnel. C’est le troisième événement sportif après les JO d’été et la Coupe du monde de football. Tout le gouvernement est mobilisé pour en faire un levier de l’économie nationale et un événement populaire.

Il y a eu une polémique sur la défiscalisation de l’organisateur, Euro 2016 SAS, filiale de l’UEFA. Quelles sont les contreparties ?

Cette défiscalisation faisait partie du dossier de candidature. Je me suis battu pour entériner cet engagement parce que, justement, l’Euro a une dimension économique considérable. Cet effort fiscal, qui ne concerne pas que l’Euro [toutes les manifestations dont la France se verra attribuer l’organisation avant la fin 2017, NDLR], sera très largement compensé. Selon une étude réalisée par le Centre de droit et d’économie du sport (CDES) de Limoges pour le compte de l’UEFA, le surcroît d’activité, hors infrastructures et hors consommation locale, s’élève à 1,2 milliard d’euros, sachant que l’on attend 2,5 millions de spectateurs et de 7 à 8 millions de supporters au total. A titre de comparaison, l’impact de la Coupe du monde de rugby de 2007 a été évalué à 500 millions d’euros. Sur ce 1,2 milliard, 800 millions seraient dus aux visiteurs, dont 600 millions pour l’hébergement, la restauration, le commerce. Par ailleurs, les dépenses sur les « fans zones » sont chiffrées à 200 millions. En outre, le montant total des marchés remportés par les entreprises françaises en lien avec l’organisation est estimé à 400 millions. Quant aux investissements dans les stades, ils s’élèvent à 1,7 milliard d’euros, avec une contribution de l’Etat de 152 millions. S’y ajoutent 300 millions d’euros pour les travaux de voiries. Globalement, les infrastructures génèrent 20.000 emplois équivalents temps plein et 94.000 personnes seront mobilisées pendant l’Euro. Nous sommes à un peu plus d’un an de l’événement, ce sont donc des prévisions mais ces chiffres sont raisonnables. L’Euro doit être une vitrine de notre pays, de notre diplomatie sportive. Nous organiserons, d’ailleurs, des colloques pendant la compétition pour attirer des investisseurs étrangers. On l’oublie souvent, mais la France est dans le Top 5 des pays organisateurs de compétitions internationales. La réussite de l’Euro serait déterminante dans le cadre d’une éventuelle candidature pour les JO d’été de 2024.

Vous avez évoqué une mobilisation du gouvernement. Comment se traduit-elle concrètement ?

Nous avons défini un plan de mobilisation de l’Etat et de ses services, le PIAF, ce qui signifie Plan Interministériel d’Action pour le Football. Il fixe quatre priorités : l’économie et l’emploi, que j’ai évoqués précédemment. Il s’agit aussi de faire de l’Euro un levier d’intégration de nos jeunes en difficulté. Le ministère des Sports sera très actif. La qualité de l’organisation, en termes d’accueil et d’excellence environnementale entre autres, est aussi primordiale. Le gouvernement entend aussi faire de l’Euro un événement populaire et pas seulement dans les villes hôtes. Enfin, il doit permettre de promouvoir les valeurs du sport. C’est aussi par le sport que nous ferons vivre l’esprit du 11 janvier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Jeu 12 Mar 2015 - 23:47

Lambert préoccupé par la sécurité

Jacques Lambert, le président de la société d'organisation de l'Euro 2016, a évoqué ce jeudi la sécurité de la compétition et notamment le risque terroriste. «C'est toujours une préoccupation. Cela le sera jusqu'au dernier match de l'Euro, a-t-il expliqué. Nous avons touché du doigt, avec les événements de janvier, le risque terroriste même si ce risque est intégré depuis l'origine de nos travaux sur le dispositif de sécurité. Nous sommes en train de travailler avec l'Etat, responsable de la sécurité sur la voie publique et l'organisateur responsable à l'intérieur des stades.»

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Ven 13 Mar 2015 - 23:37

L'État et les collectivités se mobilisent pour l'EURO 2016

Le Comité de pilotage de l'UEFA EURO 2016, réuni à Lyon, a permis de conforter la mobilisation pour la réussite de l'évènement.


Le Comité de pilotage de l'EURO réuni à Lyon ©Getty Images

Le Comité de pilotage de l'UEFA EURO 2016, réuni à l'Hôtel de Ville de Lyon, a permis notamment de conforter la mobilisation de l'État pour la réussite de l'événement.

"Nous sommes très fiers d'être à Lyon, une ville que je connais bien pour avoir joué pas loin d'ici... à Nancy !" En une phrase d'introduction pleine de dérision, Michel Platini, ancienne idole des Verts de Saint-Étienne, le rival de l'OLympique Lyonnais, a détendu toute l'assistance, dont le président de l'OL Jean-Michel Aulas.

Entouré de Gérard Collomb, maire de Lyon, Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Thierry Braillard, secrétaire d’État aux Sports, Alain Juppé, maire de Bordeaux et président du Club des sites de l’UEFA EURO 2016, Jacques Lambert, président d’EURO 2016 SAS et Noël Le Graët, président de la Fédération française de football, le président de l’UEFA n'a pas manqué non plus de rendre hommage aux victimes du crash des hélicoptères en Argentine.

Durant ce VIIe Comité de pilotage, Patrick Kanner a présenté le Plan interministériel d'action pour le football "EURO 2016" (PIAF). L'État s'est fixé quatre priorités : assurer une très haute qualité d'organisation ; faire de l'EURO 2016 un événement populaire, pour tous et partout ; mettre l'EURO 2016 au service de la croissance et de l'attractivité de la France ; promouvoir à travers l'EURO 2016 les valeurs du sport. "En 1998 (pour la Coupe du Monde de la FIFA en France), rien n'avait été préparé. Cette fois, on sent une réelle volonté de l'État de réaliser quelque chose de grand", s'est réjoui Michel Platini.

Autre point fort issu de cette réunion : associer l'EURO 2016 à la culture. "La ville de Lyon va construire un programme sportif et culturel exceptionnel", a souligné Gérard Collomb. Ce lien se concrétise à travers la nomination en tant que l'un des deux ambassadeurs lyonnais (avec la capitaine de l'OL féminin, Wendie Renard) de Thierry Frémaux, directeur de l'Institut Lumière.

L'idée est de coupler le billet de match avec une entrée à une exposition dans le secteur. "Pour faire bénéficier tous les spectateurs des richesses exceptionnelles de notre pays", a indiqué le maire de Lyon.

Concernant la billetterie justement, Jacques Lambert a évoqué la mise en place du dispositif de grille tarifaire qui sera totalement dévoilé le 12 mai. "L'ouverture de la billetterie aura lieu le 10 juin, un an jour pour jour avant l'EURO 2016. Nous avons souhaité instaurer une quatrième catégorie de tarifs pour nous adapter à la réalité de la société. Nous ne nous faisons aucun souci pour la commercialisation des gros matches, car des gens sont prêts à payer très cher pour être sûrs d'assister à cet événement. Mais à l'évidence, ce n'est pas le cas de tout le monde. Pour 43 des 51 matches, seront pratiqués des prix d'entrée extrêmement raisonnables", a précisé M. Lambert.

"Sans oublier que l'UEFA va permettre à 20 000 jeunes de moins de 16 ans vivant dans les quartiers en difficulté de participer gratuitement à cet événement", a rappelé Patrick Kanner. Cette opération est baptisée par l'UEFA "20 000 sourires pour l'EURO".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Ven 13 Mar 2015 - 23:39

Lors de l’Euro 2016, Lens devra gérer sa « Fan Zone »

Par le biais du stade Bollaert, Lens sera l’une des villes hôtes de l’Euro 2016 l’année prochaine. Pour accueillir au mieux les supporters de toute l’Europe, l’organisation de cette compétition a prévu d’installer dans chaque commune une « Fan Zone ».


Ces points de rassemblements serviront de lieux de retransmission sur écrans géants des 51 futurs matches du tournoi. Pour Lens, le site devra respecter une instruction ministérielle datant du 5 mars qui précise ses modalités de fonctionnement.

La commune artésienne aura pour obligation de trouver l’emplacement de cette zone qui se doit d’être attractive pour le public tout en garantissant les meilleures conditions de sécurité notamment par le déploiement de forces de police et le respect du plan Vigipirate. La ville lensoise gérera aussi la modularité de la capacité d’accueil du site en fonction de l’affluence attendue. Enfin, elle se chargera également du respect des règles sur la consommation d’alcool dans cet espace.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Sam 14 Mar 2015 - 23:37

Euro 2016: Vahid Halilhodzic et Mat Bastard de Skip the Use seront les ambassadeurs de Lille


Le chanteur Mat Bastard et l'entraîneur Vahid Halilhodzic entourent Damein Castelain, président de la métropole lilloise - Vincent Lecigne /MEL

Si l'Euro 2016 ne débute que dans quinze mois (10 juin au 10 juillet 2016), Lille a déjà choisi ses ambassadeurs pour l'événement. L'ancien entraîneur du LOSC Vahid Halilhodzic et Mat Bastard, chanteur du groupe lillois Skip The Use seront chargés de représenter la métropole avant et pendant l'événement.

Représenter la métropole auprès des partenaires et des médias

Les ambassadeurs ont pour mission de représenter la Métropole auprès des partenaires et des médias. Ils seront appelés à participer à différents événements organisés par l’EURO 2016 et l’UEFA. Un des temps forts de leur ambassade : le 12 décembre prochain à Paris pour le tirage au sort de la phase finale de l’EURO 2016.

A noter que la métropole lilloise accueillera six matchs de la compétition au stade Pierre Mauroy: quatre matchs du premier tour (dont une rencontre de l'équipe de France, un huitième de finale et un quart de finale).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Ven 20 Mar 2015 - 0:26

Le Crédit Agricole devient le troisième partenaire national de l'Euro 2016

Sponsor historique de la FFF, le Crédit Agricole est devenu jeudi le troisième partenaire national à rejoindre l'Euro 2016, après la Française des Jeux et Proman. L'annonce a été faite par la SAS Euro 2016, en charge de l'organisation. Six partenaires nationaux au total sont prévus pour le tournoi organisé en France. La Française des Jeux s'était engagée dès le mois d'octobre. Proman, société de travail temporaire, avait signé son contrat la semaine dernière. La SNCF devrait être bientôt la quatrième entreprise à s'engager.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 42
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   Dim 29 Mar 2015 - 2:16

Le top 10 des stades de l’Euro 2016

À un peu plus d'un an de l'Euro 2016 organisé en France, quels sont les 10 stades qui accueilleront les 51 rencontres prévues du 10 juin au 10 juillet ?


L'Euro 2016 ira 6 fois au Stade des Lumières

http://www.dailymotion.com/video/x2ksfee_les-10-stades-retenus-pour-l-euro-2016_sport?start=2

C’est dans 440 jours précisément que s’ouvrira l’Euro 2016, dont la France a obtenu l’organisation en 2010 face aux candidatures de l’Italie et de la Turquie. Alors que les Bleus se préparent bon an mal an pour l’échéance continentale organisée sur leurs terres, les dix enceintes retenues pour accueillir l’événement abordent elles aussi la dernière ligne droite. Et au moment où Jean-Michel Aulas vient d’annoncer que son Stade des Lumières serait légèrement plus grand, l’heure est venue de dresser le classement des dix enceintes qui accueilleront le plus de spectateurs durant la compétition.

Le top 10 de stades de l’Euro 2016

- 10. Stadium - 33 000 places (Toulouse) : durant sa rénovation et le remodelage de ses virages, sa jauge a été réduite de quelques 2000 places, ce qui en fait le plus petit stade à accueillir l’Euro 2016. Pas de quoi l’empêcher d’accueillir 3 matches de poule et un huitième de finale.

- 9. Stade Bollaert - 35 000 places (Lens) : normalement livrée en décembre 2015 après quasiment deux ans de travaux, l’enceinte des Sang-et-Or, exilés à Amiens d’ici-là, aura perdu 3 000 places en chemin mais aura été revue en profondeur. Durant l’Euro, elle recevra 3 matches de poule ainsi qu’un huitième de finale.

- 8. Allianz Riviera - 35 000 places (Nice) : flambant neuf, il est sorti de terre pour l’Euro 2016 et est actuellement le seul stade français d’envergure à bénéficier du naming. Il présente l’avantage d’être parfaitement rodé après deux saisons d’utilisation par l’OGC Nice, et accueillera 3 matches de poule et un huitième de finale.

http://www.dailymotion.com/video/x1b8a9l_presentation-de-l-allianz-riviera_sport?start=2



- 7. Stade Geoffroy-Guichard - 42 000 places (Saint-Étienne) : l’écrin stéphanois a bénéficié d’un sacré lifting puisque ses deux kops ont été agrandis, ses angles comblés et donc sa capacité d’accueil élargie de 7 000 places. Là encore, le stade de l’ASSE accueillera 3 matches de poule et un huitième de finale.

- 6. Stade Bordeaux-Atlantique - 42 000 places (Bordeaux) : le gros œuvre et la majorité des aménagements du nouveau stade des Girondins sont terminés, et les supporters du club au scapulaire investiront les ses travées pour la première fois le 23 mai prochain contre Montpellier pour le compte de la 38e journée de Ligue 1. Avec ses 8 000 places de plus que Chaban-Delmas, il recevra 4 matches de poule ainsi qu’un quart de finale.

- 5. Parc des Princes - 45 000 places (Paris) : si des aménagements mineurs ont eu lieu ces derniers temps, permettant de gagner quelques places supplémentaires, le gros des travaux est prévu après l’Euro 2016. Entre-temps, le stade qui accueillait autrefois l’équipe de France avant l’édification du Stade de France aura le plaisir d’assister à 4 matches de poule et un huitième de finale.

- 4. Stade Pierre Mauroy - 50 000 places (Lille) : alors qu’il achève sa deuxième année d’exploitation, le remplaçant du Stadium Lille Métropole et auparavant de Grimonprez-Jooris, accueillera 4 matches de poule, un huitième ainsi qu’un quart de finale.

- 3. Stade des Lumières - 59 000 places (Lyon) : après avoir essuyé des procédures judiciaires à rallonge qui ont failli faire capoter le projet, avant de lui occasionner plusieurs années de retard, le futur Grand Stade de l’OL, qui sera le seul club de France propriétaire de son stade avec l’AJ Auxerre et l’AC Ajaccio, devrait ouvrir ses portes en janvier 2016. Pendant l’Euro, les Lyonnais pourront assister à 4 matches de poule, un huitième de finale et une demi-finale.

http://www.dailymotion.com/video/x2fxju9_plongee-dans-le-grand-stade-de-l-ol-ce-joyau-en-plein-chantier_sport?start=1

2. Stade Vélodrome - 67 000 places (Marseille) : plus grand stade de France dédié à un club, il a gagné près de 7 000 places au cours des travaux qui se sont étalés de mars 2011 à l’été 2014. Les virages ont été réaménagés, les deux latérales rehaussées et une immense charpente s’est juchée en son sommet. Bien de quoi recevoir 4 matches de poule, un quart ainsi qu’une demi-finale.

- 1. Stade de France - 80 000 places (Saint-Denis) : plus grande enceinte de l’Hexagone, inaugurée en 1998 pour la Coupe du Monde, elle accueillera le match d’ouverture, la finale, mais aussi 3 matches de poule, un huitième et un quart de finale.

Avec ces 10 stades, dont la capacité moyenne est de 49 000 places, la France fait mieux que la Pologne et l’Ukraine en 2012 (8 stades, 45 000 places de moyenne) mais moins bien que le Brésil l’été dernier (12 stades, 54 000 places). Cette moyenne aurait pu être tirée vers le haut si d’autres enceintes avaient été retenues et vraisemblablement rénovées et agrandies comme La Beaujoire (37 000 places), la Mosson (33 000 places). Moins grands, on retiendra également les absences des stades de Rennes, Metz, Strasbourg ou encore Nancy.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EURO 2016 EN FRANCE   

Revenir en haut Aller en bas
 
EURO 2016 EN FRANCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 22 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» Euro 2016 (+ qualifications)
» manif anti euro 2016
» Les groupes de l'Euro 2016
» entrée et sortie de stade euro 2016
» la RTBF présente son dispositif pour l’Euro 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gueules Noires :: EURO-
Sauter vers: