Gueules Noires

UNE PASSION LE FOOTBALL
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerMembresConnexion
O Belgique, o Mère chérie À toi nos cœurs, à toi nos bras! À toi notre sang, o Patrie! Nous le jurons tous, tu vivras! Tu vivras toujours grande et belle Et ton invincible unité Aura pour devise immortelle Le Roi, la Loi, la Liberté

Partagez | 
 

 mondial 2018 commentaires etc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Ven 15 Juil 2016 - 23:13

La mairie de Saint-Pétersbourg congédie l'entrepreneur

La ville de Saint-Pétersbourg a révélé qu'elle avait congédié l'entrepreneur général responsable de la construction du stade de la ville qui doit accueillir des matchs de la Coupe du monde en 2018.

Le stade, provisoirement appelé Zenit Arena, a pris près d'une décennie à construire, ce qui a incité le premier ministre Dmitri Medvedev à qualifier la situation de « scandaleuse ».

Le coût du stade, où doit se tenir un match demi-finale, doit s'élever à plus de 39 milliards de roubles (795 millons $ CAN). Jusqu'à la forte dévaluation du rouble en 2014 dans le contexte des sanctions internationales et la baisse du prix du pétrole, le même montant valait plus d'un milliard $, ce qui en fait l'un des stades de football les plus coûteux de l'histoire.

La mairie de Saint-Pétersbourg a déclaré dans un communiqué qu'elle congédiait Transstroy, l'entrepreneur général, en raison des retards répétés et des dépassements de coûts. Elle a également ajouté qu'elle s'est adressée à la police parce qu'elle a alloué un montant de 50 millions $ pour la construction qui a dispuru.

En plus de l'argent manquant, la mairie a noté qu'il y a seulement 1200 travailleurs sur le site de construction, et non 3000 comme la ville estime qu'il en faut pour terminer la construction à temps.

Le stade devait être complété cette année et utilisé pour la Coupe des Confédérations en 2017.

Vadim Tyulpanov, président d'une commission parlementaire russe qui supervise les préparatifs de la Coupe du monde, a déclaré à des agences de presse russes après une visite du chantier de construction que la décision de la mairie pourrait signifier que Saint-Pétersbourg ne serait pas en mesure d'accueillir la Coupe des Confédérations comme prévu.

Tyulpanov a souligné que le stade est complété à 85 pour cent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Lun 18 Juil 2016 - 23:19


_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Mar 19 Juil 2016 - 22:48

Ce silure géant qui freine la préparation de la Coupe du monde 2018

https://fr.sputniknews.com/insolite/201607181026785521-silure-geant-kaliningrad/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Lun 25 Juil 2016 - 22:47

Après l’EURO, les volontaires russes sont prêts pour la Coupe du Monde

Vingt représentants russes des Centres de Volontaires de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ ont passé plus d’un mois en France à aider les organisateurs du récent UEFA EURO 2016. Ils ont ainsi pu se mettre à l’épreuve et engranger une expérience cruciale à l’approche de la Coupe des Confédérations de la FIFA 2017 et de la Coupe du Monde 2018, remplissant des rôles très variés, des services aux médias aux opérations, en passant par la billetterie.

Au total, 16 femmes et quatre jeunes hommes venus de sept villes hôtes de Russie 2018 – Ekaterinbourg, Kazan, Moscou, Samara, Saint-Pétersbourg, Sotchi et Saransk – ont travaillé comme volontaires en France pendant le tournoi. Ils étaient basés sur huit sites différents de l’EURO : Lens, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Toulouse, Saint-Étienne et Saint-Denis, en région parisienne.

Deux d’entre eux ont fait part à FIFA.com de leurs impressions sur cette expérience. "Les compétitions de cette envergure sont une fête pour l’ensemble des pays impliqués", témoigne ainsi la Moscovite Nikita Strunin, qui avait pour mission d’accompagner à Toulouse la mascotte de l’EURO, Super Victor. "Cela ajoutait encore plus d’émotion à la fête. Super Victor était le plus demandé à chaque match, tout le monde voulait prendre une photo avec lui, lui faire un câlin ou lui parler."

"J’avais accès à chaque tribune à tout moment, car la mascotte est en permanence auprès des supporters", poursuit-elle. "Nous nous sommes bien amusés à lancer des olas dans le public. Ça n’a pas toujours marché, mais c’était formidable à voir lorsque ça prenait !"

Mise en pratique
Originaire d’Ekaterinbourg, Anna Niskovskikh s’est rendue à Nice de son côté afin de travailler dans les services aux médias, au soutien des journalistes et des photographes. "C’était une chance incroyable de pouvoir être à l’EURO 2016", savoure-t-elle. "Je suis très heureuse d’avoir choisi d’étudier le français, un peu par hasard, lors de ma première année à l’université."

"Je n’imaginais pas à quel point l’organisation était complexe autour d’un tournoi de football", ajoute-t-elle. "Il y a tellement de choses à faire et vous vous demandez comment les gens peuvent tenir. Mais vous réalisez à la fin, une fois tout le travail accompli, et vous êtes ravi que tout se soit bien passé. Vous refaites alors le plein d’énergie et d’enthousiasme, prêt à faire encore mieux la prochaine fois."

Les volontaires russes espèrent désormais mettre en pratique au pays leur expérience et leurs nouvelles compétences lors de la prochaine Coupe des Confédérations, dont le coup d’envoi sera donné dans moins d’un an, et la Coupe du Monde 2018.

"C’est l’objectif, évidemment", ne cache pas Strunin. "Je pense que je peux même désormais espérer être à la tête d’une équipe de volontaires. J’ai de l’expérience, après tout. J’aimerais travailler sur la cérémonie d’ouverture et le spectacle avant la finale. Mais quel que soit le rôle, je serais heureuse de contribuer à un nouveau tournoi en tant que volontaire."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Jeu 28 Juil 2016 - 23:13

la Russie outsider de « sa » Coupe du monde ?

La prestation de la sélection russe de football à l’Euro 2016 a été vraiment lamentable. Dans deux ans, la Russie accueillera chez elle la Coupe du monde et il est peu probable que quelque chose change d’ici là. Et ce, pour des raisons objectives.

Un penchant pour les solutions simples
Malgré la vague d’indignation qui a déferlé sur la Russie après le désastre de l’équipe nationale à l’Euro 2016, aucune démarche systémique n’a été adoptée pour remédier à la situation. Le ministre des Sports, Vitali Moutko, a déclaré que l’échec était dû au médiocre niveau de formation des joueurs, tandis que l’entraîneur principal, Leonid Sloutski, a évoqué les erreurs tactiques et les blessures des principaux footballeurs.

De son côté, l’opinion était agitée non pas par les débats sur les problèmes du football, mais par le comportement « indigne » des joueurs Alexandre Kokorine et Pavel Mamaïev qui, au lendemain du départ de l’équipe de l’Euro, se sont défoulés dans un club de Monte-Carlo en faisant couler le champagne à flot et en laissant une note de 250 000 euros. La vidéo sur la fête de ces millionnaires n’a fait qu’accroître le désir de trouver les coupables et l’attente de décisions simples et compréhensibles.

Un exemple de telles décisions est l’appel à dissoudre la sélection russe signé par près d’un million d’internautes. Toutefois, cette initiative était vouée à rester sans suite : à l’issue de grands tournois, la sélection est toujours dissoute avant d’être formée par un nouvel entraîneur.

Une autre solution simple (mais elle aussi éloignée de la réalité) a été avancée, cette fois-ci par un fonctionnaire, le secrétaire général de l’Union russe du football, Anatoli Vorobiov, qui a proposé de réunir dans un même club tous les joueurs de la sélection afin qu’ils puissent apprendre à coopérer entre eux durant ces deux prochaines années.

Le nombre d’étrangers limité
L’idée d’obtenir des résultats rapides au moyen d’interdictions est très populaire parmi les fonctionnaires russes. Ainsi, lors des Championnats de Russie, le nombre de joueurs étrangers dans les clubs est limité depuis 2006. Selon les fonctionnaires, cette règle doit permettre aux joueurs russes de dévoiler leur propre potentiel et d’intégrer les meilleurs clubs de Russie.

Mais cette règle en vigueur depuis dix ans n’a pas permis d’accroître le nombre de bons joueurs. En revanche, elle a fait flamber les salaires des joueurs russes qui, dans un contexte de concurrence limitée, sont devenus une marchandise rare.

L’effondrement du football régional et des écoles de foot
Toutefois, la cause première de la crise du football russe n’est pas l’indifférence et l’absence de volonté d’un groupe restreint de millionnaires tirant parti des limitations, mais le gouffre entre le foot amateur et le foot professionnel.

La Russie a vu s’effondrer la pyramide du football, l’un des principes fondateurs de la FIFA. Il n’y a pratiquement rien derrière la Première ligue assez riche, qui regroupe 16 clubs financés par des sociétés publiques et par les autorités régionales. Pendant la saison 2016/2017, trois divisions russes rassembleront le plus petit nombre de clubs professionnels de toute l’histoire : 94 (dont seulement 12 de Sibérie et d’Extrême-Orient

La présence de spectateurs même aux matchs de la Première ligue est consternante : En 2016/2017 elle a été en moyenne 11 046 supporteurs par match, contre 36 452 pour la Premier League de Grande-Bretagne et 43 300 pour la Bundesliga allemande.

Le football professionnel en Russie devient de plus en plus élitiste, un talent de province n’ayant aucune chance de s’y frayer un chemin. Seuls les enfants de parents aisés peuvent entrer aux académies des grands clubs (qui sont l’unique moyen pour les jeunes joueurs de faire carrière), tandis qu’il ne reste pratiquement plus d’écoles de foot pour les enfants dans les régions. Pas plus que de coachs, exception faite pour quelques enthousiastes prêts à travailler pour un salaire de misère.

Qu’est-ce qui pourrait sauver la sélection russe en 2018 ?
L’entraîneur

Stanislav Tchertchessov, considéré comme le candidat le plus probable au poste d’entraîneur principal, est connu pour être dur avec ses joueurs. En Russie, nombreux sont ceux qui estiment que c’est une bonne chose : la société est certaine que les footballeurs russes ne comprennent que le « bâton ».

Il faut dire que l’ancien gardien de but de la sélection russe possède une expérience de coach en Europe : au cours de la dernière saison, il a remporté le Championnat et la Coupe de Pologne avec le club Legia Varsovie.

Ce qui signifie que la rigueur associée au talent d’entraîneur pourrait permettre à Stanislav Tchertchessov d’obtenir un résultat à court terme, mais acceptable pour les supporteurs pendant la Coupe du monde.

Le hasard

Même si aucun changement de taille ne se profile à l’horizon, la sélection pourrait enregistrer d’assez bons résultats grâce à un heureux concours de circonstances. Au football, où seulement un à deux buts sont marqués par match, beaucoup dépend du hasard. Qui plus est, le soutien des supporteurs nationaux arrive parfois à faire des miracles.

D’autant plus que les conditions sont excellentes pour l’équipe russe : en sa qualité de pays hôte, la Russie ne participera pas aux éliminatoires et sera dans le premier chapeau des tirages au sort, ce qui lui garantira des adversaires plus faibles dans son groupe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Ven 29 Juil 2016 - 23:17

La Volgograd Arena au pied du géant



Alors que la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ se rapproche, les travaux continuent sur les différents chantiers de construction des stades. FIFA.com effectue chaque mois un point sur la situation.

La progression du mois
Le chantier de la Volgograd Arena nous laisse chaque mois des images mémorables, grâce à l’emplacement incomparable de ce futur site de Russie 2018. L’enceinte est en train de s’élever à l'endroit où se trouvait auparavant le vieux stade du FC Rotor, sur les rives de la Volga, près du parc de la ville, au pied du Kourgane Mamaïev.

Cette colline du centre de Volgograd est célèbre à travers le monde pour les âpres combats qui s'y sont déroulés pendant la Seconde Guerre mondiale. Vous trouverez ainsi à son sommet le mémorial dédié aux héros de la Bataille de Stalingrad, surplombé par l’une des plus hautes statues au monde, baptisée "L’Appel de la Mère-Patrie".

L’emplacement unique du stade s’accompagne naturellement de quelques contraintes. Il a notamment été demandé aux architectes de respecter l’harmonie des lieux et d’inscrire au mieux la Volgograd Arena dans le paysage urbain, sans entraver la vue sur le Kourgane Mamaïev. Il est également prévu de rénover le parc du souvenir jouxtant l’enceinte, qui deviendra la nouvelle adresse du FC Rotor à l’issue du tournoi.

La Coupe du Monde offre à la ville l’opportunité de renforcer son attractivité. "Le tourisme devrait progresser après Russie 2018 et nous y sommes préparés", annonce le Gouverneur régional de Volgograd, Andrei Bocharov. "Les sites les plus connus doivent faire peau neuve et nous devons développer de nouvelles voies de transport. Il faut changer notre approche et offrir différentes options touristiques."

La construction de la Volgograd Arena avance en tout cas à grands pas. Les tribunes sont en cours de finalisation, alors que la structure principale en béton est achevée à 96 %. Les travaux ont par ailleurs débuté sur la façade : la première section, lourde de 45 tonnes, a été posée en juillet. Les sept larges blocs de la façade - des pièces en fer blanc à poutres multiples pouvant peser de 25 à 60 tonnes - ont déjà été assemblés. Le maître d’œuvre a également démarré les travaux de finition en posant le sol au rez-de-chaussée du site.

Ailleurs en Russie
À Ekaterinbourg, le premier des deux anneaux qui soutiendront le toit a été installé. L’anneau intérieur a déjà été moulé et assemblé. L’anneau extérieur sera achevé à l’automne. Les ouvriers s’apprêtent à installer le toit à Kaliningrad, tandis qu’à Samara, sept des 32 panneaux du dôme ont été mis en place. Un tiers du toit devrait être finalisé d’ici la fin du mois de septembre. À Rostov-sur-le-Don, les travaux ont débuté sur la façade du stade et le redéveloppement des espaces alentours, alors que les barrières continuent d’être installées. L’assemblage des principaux éléments en acier constituant la charpente du toit du stade de Nijni-Novgorod a débuté. Le toit sera mis en place à l’aide d’une grue pouvant soulever jusqu’à 750 tonnes. Il n’en existe que deux exemplaires en Russie.

La stat
1 611 personnes sont impliquées dans la construction du Stade de Mordovie à Saransk : 1 447 ouvriers et 164 ingénieurs et techniciens.

Le saviez-vous ?
Le Stade Loujniki, qui accueillera le match d’ouverture et la finale de Russie 2018, aura 60 ans le 31 juillet. Un anniversaire célébré le 23 juillet, au Complexe olympique Loujniki, à l’occasion des festivités de la Journée du sport. Plus de 60 compétitions ont été organisées à proximité du stade : football, BMX, VTT, football freestyle et football de rue, entre autres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Dim 31 Juil 2016 - 23:06

Loujniki, berceau de sports et de records

Il y a tout juste 60 ans, le 31 juillet 1956, le "cœur du sport russe" voyait le jour à Moscou. C’est ainsi qu’était surnommé le stade Loujniki, d'abord baptisé Stade central Lénine, enceinte mythique en Russie. Aujourd'hui, la plus grande arène du pays se prépare à écrire la plus belle page de son existence en accueillant la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™.

Le stade Loujniki servira de cadre à sept rencontres de la compétition, dont le match d'ouverture et la finale. L'enceinte est une habituée des grands rendez-vous. Elle a accueilli par le passé de nombreux événements restés dans l'histoire. C'est un vrai théâtre des records, des légendes et des émotions.

Preuve de son importance sur la scène internationale, le stade Loujniki a hébergé les Jeux Olympiques, les finales de la Coupe de l'UEFA et de la Ligue des champions de l'UEFA, mais aussi des Championnats du Monde de Hockey sur Glace ou d'Athlétisme. Il a aussi servi de base au centre de formation du Torpedo Moscou, vivier de jeunes talents de la Russie.

"Pour tout footballeur soviétique, jouer au stade Loujniki représentait un rêve suprême, à l'instar du Théâtre Bolchoï pour l'opéra ou le ballet", explique l'ancien défenseur soviétique Evgeny Lovchev, vétéran de la Coupe du Monde de la FIFA, Mexique 1970. "Il y régnait une atmosphère particulière. Je m'y sentais comme chez moi."

À cette époque, le complexe du stade Loujniki était surnommé "la ville sportive" car il hébergeait bien plus qu'un simple terrain de football. Un véritable centre omnisports s'étendait sur une surface de 2 km². "J'ai commencé à jouer aux abords du stade Loujniki quand j'avais onze ans", se souvient Lovchev. "Je m'y rendais dès que possible car il y avait bien plus que de simples matches dans un complexe sportif. De nombreuses activités étaient organisées pour les familles et les fans étaient nombreux, balle au pied, sur les petits terrains à côté du stade. On pouvait y pratiquer d'autres sports aussi."

Le stade Loujniki a été construit dans un quartier populaire de la banlieue de Moscou, au milieu des champs, comme s'il avait poussé entre les concombres et les fraises locales. Il doit justement son nom au mot loujniki, en français “la prairie”, qui fait référence aux longues étendues boisées et marécageuses entourant l'enceinte.

Au moment de sa création, les autorités soviétiques décident d'équiper le Stade central Lénine de toutes les installations omnisports et d'un grand parc, afin que les Moscovites puissent venir s'y reposer. Les plans du stade sont dessinés en 60 jours et sa construction dure 450 jours. À son inauguration en 1956, le stade comprend des tribunes de 73 rangs. Il peut ainsi accueillir 103 000 supporters dans des travées en bois. La largeur des sièges en tribunes n'excédait pas les 40 centimètres.

Au bon souvenir de Thuram... mais pas de l'OM !
Le stade olympique accueille la Coupe du Monde U-20 de la FIFA en 1985. À cette occasion, Claudio Taffarel remporte son premier titre international avec la Seleção, contre l'Espagne (1:0), au terme d'une affiche au sommet mettant aux prises le Brésil à l'Espagne. Fabio Cannavaro, Lilian Thuram, Juan Sebastian Veron et Hernan Crespo garderont aussi un souvenir impérissable de cette enceinte. Alors qu'ils portaient le maillot de Parme, ils avaient offert son dernier titre continental au club italien en dominant l'Olympique de Marseille 3:0 en finale de la Coupe de l'UEFA 1999.

Le stade Loujniki accueille une nouvelle finale européenne neuf ans plus tard, en 2008. Cette fois, en Ligue des champions. Lors de cette affiche 100% anglaise, Chelsea et Manchester United croisent le fer. La bataille est serrée et seule une séance de tirs au buts peut départager les deux équipes. Le malheureux capitaine des Blues, John Terry, glisse au moment de prendre son élan et voit le titre lui échapper. En face, les Red Devils peuvent laisser exploser leur joie : ils viennent de remporter leur deuxième couronne européenne de l'ère Sir Alex Ferguson.

Si les plus grandes légendes du football ont foulé la pelouse du stade Loujniki - en 1971, Gerd Müller, Bobby Charlton et consorts participent au jubilé de Lev Yashin - la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques 1980 occupe une place spéciale dans la mémoire des amateurs de sport en Russie. En guise de clap de fin, la mascotte du tournoi, Misha, avait pris son envol à l'aide de ballons gonflables, devant des supporters émus aux larmes.

En dehors des événements sportifs, le stade Loujniki est aussi connu pour accueillir de nombreux spectacles. Les premiers concerts de rock de l'Union soviétique s'y déroulent, notamment ceux de Scorpions, Bon Jovi et Ozzy Osbourne. Le stade est actuellement en travaux afin de faire peau neuve pour la Coupe du Monde 2018. Il pourra ainsi accueillir dans des conditions optimales les supporters venus du monde entier. L'enceinte retrouvera alors sa gloire d'antan.

Le saviez-vous ?

· D'après les chiffres officiels, le stade Loujniki a accueilli 360 millions de personnes au cours de ses 60 ans d'existence ;

· Plus de 60 records du monde ont été battus ici, tous sports confondus ;

· L'enceinte a accueilli plus de 100 000 événements ;

· Plus de 50 000 buts ont été inscrits dans les cages de hockey sur glace de la patinoire du stade.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Lun 8 Aoû 2016 - 23:40

LE CRÉATEUR DE LA SÉRIE "OLIVE ET TOM" ENVISAGE UN RETOUR DU DESSIN ANIMÉ POUR LE MONDIAL 2018


Un dessin animé aprécié des amateurs de football. DR

Voilà une nouvelle qui va ravir les amateurs de dessins animés et de football : le créateur de la série "Olive et Tom" envisage un retour de la série pour la Coupe du Monde 2018.

De nombreux fans de football en rêvaient, Yoichi Takahashi est en passe de le faire : d’après le quotidien espagnol ‘Sport’, le créateur de la série "Olive et Tom" a annoncé dans un communiqué de nouveaux épisodes avant la Coupe du Monde en Russie.

Pour l’instant, il n’y a pas eu de confirmation. Mais visiblement, il est très probable de voir le dessin animé effectuer son retour lors du Mondial 2018.

La NG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Mer 10 Aoû 2016 - 23:09

Inquiètudes pour le nouveau stade de Saint-Pétersbourg

La construction du nouveau stade à Saint-Pétersbourg connaît un retard dont l'ampleur devient inquiétante à deux ans du Mondial.

Le ministre russe des Sports Vitali Moutko a exprimé mercredi son inquiétude concernant le nouveau stade de Saint-Pétersbourg, dont les travaux sont suspendus alors qu'il doit accueillir des matches de la Coupe du monde en 2018. «Nous sommes sérieusement inquiets pour la construction du stade à Saint-Pétersbourg», a déclaré le dirigeant, cité par l'agence de presse russe Interfax, ajoutant que la situation est «sous le contrôle» du président Vladimir Poutine.

Selon Vitali Moutko, l'arrêt des travaux met en difficulté l'organisation de la Coupe des confédérations, dont quatre matches doivent se jouer à Saint-Pétersbourg. Prévue pour 2017, cette compétition internationale sert de répétition générale avant le Mondial 2018. «En octobre, nous visiterons le stade avec des représentants de la FIFA et nous prendrons une décision», a-t-il ajouté en précisant qu'un autre stade pourrait être choisi pour la tenue du Coupe des confédérations.

La société russe chargée de la construction du stade, Injtransstroï-SPB, a annoncé le mois dernier avoir arrêté les travaux en accusant les autorités locales de retards de paiement pour certains chantiers déjà réalisés. La construction de ce stade de 68 000 places, qui doit notamment accueillir une demi-finale du Mondial 2018 avant d'héberger le club local du Zenith, a débuté en 2007. Son coût a augmenté à plusieurs reprises et s'élève aujourd'hui à 39,2 milliards de roubles (541 millions d'euros).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Jeu 11 Aoû 2016 - 22:50

Des dessins d'enfants pour décorer Saransk



Une plateforme panoramique au stade Loujniki de Moscou, des dessins d'enfants pour décorer les rues de Saransk et des leçons de football pour les étrangers à Nijni-Novgorod : FIFA.com revient sur l'actualité des villes hôtes de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™.

Une vue exceptionnelle
Que savez-vous exactement du stade Loujniki ? Sans doute que le match d'ouverture et la finale de Russie 2018 auront lieu dans cette enceinte chargée d'histoire. Peut-être avez-vous également entendu dire que le bâtiment avait récemment fêté son 60ème anniversaire.

Mais saviez-vous qu'à l'issue des travaux de rénovation, son toit abriterait la plus large plateforme panoramique d'Europe ? Vous avez bien lu : une plateforme panoramique de 900 mètres installée à 25 mètres de hauteur sur toute la circonférence du stade. Indépendamment du calendrier sportif, cette plateforme sera ouverte tous les jours. La liste des sites à découvrir est impressionnante : le couvent de Novodievitchi, l'Académie russe des sciences, les gratte-ciel de Moscou et l'université d'État de Lomonosov, pour n'en citer que quelques-uns. La municipalité estime que cette plateforme panoramique pourrait devenir l'une des principales attractions touristiques de la capitale dans les années à venir, ce qui n'a rien d'étonnant.

La Coupe du Monde en dessins
Début août, les habitants de Saransk ont pu remarquer l'apparition de dessins d'enfants un peu partout. Ces œuvres sont axées sur l'épreuve suprême et sur le rôle que la ville est appelée à tenir dans ce grand événement. Bon nombre de jeunes artistes ont choisi de mettre à l'honneur le renard, l'un des symboles de Saransk.

Les dessins ont été choisis dans le cadre d'un concours municipal baptisé All Ours, qui s'est déroulé fin 2015. Pour exprimer leur créativité, les enfants se sont vu proposer cinq thèmes différents : le football rassemble les individus, toute la famille peut venir se détendre au stade, une nouvelle génération de supporters, mon équipe favorite et la Coupe du Monde 2018 et Saransk. Vingt candidatures ont été choisies parmi la centaine de participants. Les heureux élus ont eu la fierté de voir leurs œuvres exposées aux quatre coins de leur ville.

"Merci à tous ces artistes en herbe pour ces magnifiques dessins sur le football, pleins de vie et de passion", a déclaré Alexey Pleshachkov, directeur de Saransk 2018.

Des leçons de football pour les étrangers à Nijni-Novgorod
Bien entendu, le football ne figure pas au programme des écoles russes en tant que discipline académique. Néanmoins, les villes hôtes organisent régulièrement des leçons spéciales autour du beau jeu. Les élèves en profitent pour s'instruire sur l'histoire de la Coupe du Monde, les grands noms qui l'ont marquée et la façon dont eux-mêmes peuvent contribuer à l'édition 2018 (par exemple en rejoignant le programme des volontaires). Cette éducation footballistique de masse a débuté en 2015 mais, jusqu'à présent, les écoliers et les étudiants étrangers n'avaient pas encore eu droit à ces séances d'un genre particulier.

Début août, la ville de Nijni-Novgorod a donc vécu un événement historique dans le cadre de ses classes d'été internationales "un été en russe", avec la tenue d'un premier cours de football. L'école compte cette année plus de cent pensionnaires venus d'Angola, de Grande-Bretagne, d'Allemagne, d'Inde, d'Espagne, de RP Chine, de Malaisie, des Pays-Bas, de République de Corée, de Singapour, de Slovaquie, des États-Unis, de Turkménistan, de France, de République tchèque et même de Guinée équatoriale. De par sa nature internationale, le programme de ce cursus est évidemment parfaitement adapté au public visé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Lun 22 Aoû 2016 - 22:14

Le futur stade de Saint-Pétersbourg à l'arrêt

Alors qu'il doit devenir l'un des écrins du Mondial-2018 organisé par la Russie, les contre-temps se multiplient autour du stade de Saint-Pétersbourg, dont le chantier à l'arrêt depuis un mois a forcé le gouvernement russe à réagir.

Avec ses 68.000 places, son toit rétractable et son allure de soucoupe volante posée sur une île de l'ouest de Saint-Pétersbourg, face au golfe de Finlande, le stade, en construction depuis près de 10 ans, doit notamment recevoir une demi-finale de la Coupe du monde 2018.

Mais depuis mi-juillet, les travaux de ce qui sera aussi la future enceinte du Zénith Saint-Pétersbourg, le club phare du football russe de ces dernières années, sont à l'arrêt. Ils ne reprendront pas avant fin août, date avancée par le nouveau maître d'oeuvre du stade, l'entreprise russe Metrostroï.

Vainqueur en fin de semaine dernière d'un appel d'offre organisé dans l'urgence par la municipalité de Saint-Pétersbourg, Metrostroï n'a eu que quelques jours pour préparer son dossier et s'est engagé à finir la construction du stade pour 5,38 milliards de roubles (74 millions d'euros). L'entreprise promet qu'il sera livré avant le 26 décembre 2016, date prévue par l'ancien maître d'oeuvre, Injtransstroï-SPB.

Car le futur stade de Saint-Pétersbourg est au coeur d'un conflit ouvert, qui a considérablement retardé le chantier, entre la municipalité de la deuxième ville de Russie et Injtransstroï-SPB.

Le temps presse

Mi-juillet, Injtransstroï-SPB a décidé de suspendre ses travaux, accusant la municipalité de Saint-Pétersbourg d'avoir des retards de paiement pour un montant d'un milliard de roubles (13,9 millions d'euros) et de n'avoir pas concrétisé une augmentation du budget du stade de 4,3 milliards de roubles (59,9 millions d'euros) pourtant votée en juin.

De son côté, la municipalité a accusé dans un communiqué la société de "ne pas avoir respecté les délais de construction, d'avoir violé les règles de sécurité et ignoré des remarques portant sur la qualité des travaux".

Selon des médias russes, Injtransstroï-SPB n'a en outre pas réussi à justifier un déficit de 2,5 milliards de roubles constaté sur le chantier.

Fin juillet, après deux semaines de psychodrame dans l'ancienne capitale impériale russe, Injtransstroï-SPB a finalement annoncé "la rupture officielle du contrat de construction du stade à l'initiative du client", la municipalité de Saint-Pétersbourg, et donc "l'arrêt forcé de tous les travaux".

Pourtant, le temps presse. Finie à 85% selon Injtransstroï-SPB, l'enceinte doit accueillir l'été prochain quatre matches de la Coupe des confédérations, qui servira de répétition générale avant le Mondial-2018.

Le conflit a fini par contraindre le gouvernement russe à réagir. En visite à Saint-Pétersbourg vendredi pour officialiser le nouveau maître d'oeuvre, le ministre des Sports Vitali Moutko s'est dit "gravement préoccupé" par la situation.

Le budget a explosé

"En dépit de nos inquiétudes, nous pensons que les travaux seront achevés dans les délais impartis", a-t-il tenu à positiver dans des propos rapportés par la presse locale, promettant également un soutien financier de l'Etat à Metrostroï.

Dans un communiqué, Injtransstroï-SPB a assuré "prendre toutes les mesures pour transférer de façon civilisée le chantier au nouveau maître d'oeuvre", tout en réitérant ses accusations visant la mairie de Saint-Pétersbourg, contre qui l'entreprise a porté plainte pour "rupture illégale de contrat".

"La Fifa suit attentivement les problèmes relevés à Saint-Pétersbourg. La situation est préoccupante", avait pour sa part estimé l'organe suprême du foot mondial mi-juillet, dans un communiqué transmis à l'agence de presse russe TASS.

Le vice-gouverneur de Saint-Pétersbourg, Igor Albine s'est quant à lui voulu rassurant: tout "sera prêt pour accueillir en 2017 des matches de la Coupe des Confédérations ainsi que ceux de la Coupe du monde en 2018", a-t-il promis.

Commencée en 2007 pour un budget initialement estimé à 6,9 milliards de roubles, la construction du stade devra s'établir finalement à 39,2 milliards de roubles (545,7 millions d'euros), un prix qui aurait fait de lui l'un des stades les plus chers du monde, si la monnaie russe ne s'était pas effondrée dans le sillage des cours du pétrole.

La DH

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Sam 27 Aoû 2016 - 23:28

La FIFA et les syndicats signent un accord de coopération sur les conditions de travail

La FIFA, le Comité Organisateur Local (COL), l'Internationale des travailleurs du Bâtiment et du Bois (IBB) et l'Union russe des travailleurs de la construction (RBWU) ont signé un protocole d'accord (MoU) de collaboration visant à garantir des conditions de travail saines et sûres pour la construction et la rénovation des stades de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. La première réunion de l'ensemble des parties prenantes porte sur l'élaboration d'un plan de mise en œuvre du MoU et elle se tient à Moscou aujourd'hui.

Parmi les mesures concrètes qui ont été convenues en accompagnement du système de surveillance créé par la FIFA et le COL, l'IBB et la RBWU fourniront leur coopération lors des visites des sites de construction des stades de la Coupe du Monde. Les signataires de l'accord faciliteront également les négociations destinées à traiter les réclamations des travailleurs relatives aux violations graves des conditions de travail.

"Il est d'une importance cruciale d'œuvrer de concert avec des parties prenantes indépendantes pour renforcer notre politique en matière de respect des droits de l'Homme et de protection des droits du travail. La signature du présent MoU marque une étape majeure dans la collaboration avec des partenaires de poids tels que les syndicats, afin d'assurer des conditions de travail saines et sûres sur les sites de construction des stades de la Coupe du Monde en Russie", a déclaré Federico Addiechi, responsable du département Développement durable de la FIFA.

"En septembre 2015, le COL et la FIFA ont mis en place des systèmes de surveillance des conditions de travail dans les stades de la Coupe du Monde. Un an plus tard, nous avons effectué deux tournées complètes d'inspection des stades en cours de construction ou de rénovation. Nous sommes heureux d'annoncer le partenariat conclu ce jour avec l'IBB et la RBWU, qui nous permettra de disposer de davantage d'outils et d'améliorer nos pratiques de suivi des conditions de travail sur les sites de construction", s'est réjoui Milana Verkhunova, responsable du département Développement durable du COL.

La FIFA et le COL ont mené une visite initiale de contrôle des conditions de travail à Saint-Pétersbourg en février 2016. Deux mois plus tard, ils ont lancé un système de surveillance des conditions de travail dans dix stades de la Coupe du Monde en cours de construction ou de rénovation, en collaboration avec l'Institut Klinsky de protection de la main-d'œuvre et des conditions de travail. Lors de la deuxième tournée d'inspection qui vient de se terminer, des experts ont analysé les conditions de travail de quelque 9 000 travailleurs employés sur les sites par plus de 100 entreprises de construction.

"Le MoU constitue un grand pas en avant dans la préservation de conditions de travail saines et sûres pour tous les travailleurs employés sur les sites de construction des stades de la Coupe du Monde. Nous espérons qu'il en résultera une diminution des violations des droits des travailleurs auxquelles nous avons assisté ces derniers mois. L'IBB travaillera en étroite collaboration avec la RBWU, la FIFA, et le COL pour mettre le MoU en œuvre afin d'améliorer la vie des travailleurs", a indiqué Ambet Yuson, Secrétaire général de l'IBB.

"Je ne saurais assez insister sur l'importance de l'accord conclu aujourd'hui. Il est capital que tous les signataires du protocole s'engagent à le mettre en œuvre, afin de mettre fin aux accidents mortels, ainsi que de veiller au paiement de salaires décents en temps et en heure, à l'établissement de contrats de travail pour tous les employés, et à la conformité des conditions de vie et de travail de tous les employés, y compris des migrants", a souligné Boris Sochenko, président de la RBWU.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Jeu 1 Sep 2016 - 22:36

MONDIAL 2018: LA GRÈCE S'IMPOSE AUX PAYS-BAS (1-2) ET GIBRALTAR SOMBRE AU PORTUGAL (5-0)

Deux futurs adversaires des Diables Rouges dans le cadre des qualifications au Mondial 2018 ont également disputé un match amical ce jeudi soir.

La Grèce s’est imposée aux Pays-Bas (1-2) malgré un début de match difficile. Les Grecs ont en effet éprouvé des difficultés à contrer le pressing des Néerlandais, qui ont ouvert la marque par Georginio Wijnaldum (14e, 1-0). Petit à petit, les Hellènes sont revenus dans le coup et Konstantinos Mitroglou a égalisé (29e, 1-1). À la mi-temps, Michael Skibbe a effectué quatre remplacements. Il en a réalisé un cinquième à la 56e et un dernier à la 83e en lançant l’attaquant de Genk, Nikolaos Karelis. Entre-temps, Giannis Gianniotas a inscrit le but de la victoire (74e, 1-2).

Skibbe a opté pour un 4-2-3-1 : Karnezis (46e Kapino) – Torosidis (46e Stafylidis), Manolas (46e Papadopoulos), Papastathopoulos, Tzavellas – Maniatis, Samaris – Mantalos (83e Karelis), Holebas (46e Bakasetas), Fortounis (56e Gianniotas) – Mitroglou.

Gibraltar n’a pas fait le poids

Au stade de Bessa XXI du Boavista Porto, le Portugal a logiquement dominé Gibraltar (5-0). En l’absence de Cristiano Ronaldo, Nanni a lancé les champions d’Europe sur la voie du succès (27e, 1-0). Le capitaine portugais a doublé la marque (55e, 2-0) tandis que Cancelo (73e, 3-0), Bernardo Silva (76e, 4-0) et Pepe (79e, 5-0) ont alourdi l’addition.

Jeff Wood avait tenté de limiter les dégâts en alignant quand même deux attaquants (4-4-2) : Perez (46e Robbia) – Wiseman, Joseph Chipolina (75e Gulling), Casciaro (63e Yome), Roy Chipolina – Payas (63e Bosio), Garcia, Marcarenhas-Ilivero, Bardon – Walker (88e Barnett), Casciaro.

L’Estonie a fait match nul

Mercredi, l’Estonie, que la Belgique accueillera le 13 novembre, a partagé l’enjeu à Parnu face à Malte (1-1). L’Estonie a ouvert la marque par Sergei Zenjov (57e, 1-0) et les Maltais ont égalisé directement après par Alfred Effiong (59e, 1-1).

Le coach suédois Magnus Pehrsson a aligné : Aksalu, Baranov, Dmitrijev (69e Antonov), Kallaste, Kams (62e Gussev), Mets, Pikk (78e Kruglov), Purje (68e Sappinen), Teniste, Vassiljev, Zenjov.

La NG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Sam 3 Sep 2016 - 15:51

Les qualifications pour le Mondial 2018, comment ça marche ?

Les qualifications de la zone Europe pour le Mondial 2018 en Russie commencent dimanche. Il y a 13 places pour 54 sélections du Vieux Continent engagées. Les neuf vainqueurs de groupes sont qualifiés directement, les huit meilleurs deuxièmes vont en barrage pour les quatre derniers tickets.

La phase de groupe se déroule de septembre 2016 à octobre 2017. Les barrages auront lieu en novembre 2017.

La Russie, automatiquement qualifiée comme pays hôte, accueillera le Mondial en 2018 du 14 juin au 15 juillet.

Groupe A : France, Suède, Pays-Bas, Belarus, Bulgarie, Luxembourg

Groupe B : Portugal, Suisse, Andorre, Lettonie, Iles Féroé, Hongrie

Groupe C : Allemagne, Rép. tchèque, Norvège, San Marin, Azerbaïdjan, Irlande du Nord

Groupe D : Pays de Galles, Géorgie, Autriche, Serbie, Eire, Moldavie

Groupe E : Pologne, Danemark, Arménie, Kazakhstan, Roumanie, Monténégro

Groupe F : Angleterre, Lituanie, Slovénie, Slovaquie, Malte, Ecosse

Groupe G : Espagne, Italie, Albanie, Macédoine, Israël, Liechtenstein

Group H : Belgique, Bosnie, Estonie, Chypre, Gibraltar, Grèce

Groupe G : Croatie, Turquie, Islande, Finlande, Kosovo, Ukraine

RTBF

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Dim 4 Sep 2016 - 22:08

L'ALLEMAGNE DÉROULE, LA POLOGNE TENUE EN ÉCHEC PAR LE KAZAKHSTAN

Thomas Müller a lancé la Mannschaft vers un succès aisé en Norvège (0-3). Ce fut bien plus compliqué pour la Pologne au Kazakhstan (2-2) et l’Angleterre, victorieuse sur le fil en Slovaquie (0-1).

Groupe C : Carton plein pour l’Allemagne, la République Tchèque dans le doute

La soirée avait commencé par la courte victoire azérie sur la République de Saint-Marin (0-1). Habitués à voir le marquoir s’emballer, les Saint-Marinais n’ont concédé qu’un but à l’Azerbaïdjan des œuvres de Gurbanov à la 45e minute. Réduits à 10 dès la 52e minute de jeu, les pensionnaires du cinquième plus petit état du Monde (61km2 !) n’ont jamais sombré et pourraient presque se féliciter de cette courte défaite. La Norvège ne peut pas se targuer de la même abnégation défensive, elle qui a pris l’eau lors de sa réception de l’Allemagne à Oslo. Thomas Müller, auteur d’un doublé et Joshua Kimmich sont les premiers artificiers de l’Allemagne dans sa course vers le Mondial 2018. Les hommes de Joachim Low occupent du même coup la première place du groupe C devant la République Tchèque et l’Irlande du Nord qui se sont neutralisé à Prague (0-0).

Groupe E : La Pologne a sombré, le Danemark a géré

Qui aurait encore osé miser le moindre kopeck sur le Kazakhstan au moment de voir Robert Lewandowski inscrire, sur penalty, son 35e but avec la sélection polonaise ? On jouait alors la 35e minute et le score était de 0-2. En six minutes pourtant, entre la 52e et la 58e, la naïveté de la défense polonaise permettra de complètement relancer une rencontre qui n’aurait jamais dû échapper à la Pologne. Sergey Khizhnichenko, auteur d’un doublé, n’en a cure. Le beau coup du soir est pour les Kazakhs (2-2) !

Dans ce même groupe E, le Danemark est venu à bout de l’Arménie (1-0) grâce à son meneur de jeu Christian Eriksen. Le joueur de Tottenham aurait même pu doubler la mise s’il n’avait pas manqué son penalty à la 17e minute de jeu. Le Danemark occupe malgré tout seul la tête du groupe étant donné que la Roumanie, avec Nicolae Stanciu (Anderlecht), mais sans Alexandru Chipciu (Anderlecht), n’a pas pu conserver son avantage d’un but contre le Monténégro (1-1). Stevan Jovétic ayant répondu dans les dernières minutes à l’ouverture du score d’Adrian Popa.

Groupe F : l’Angleterre s’est fait peur, l’Écosse déçoit

Plus tôt dans la soirée, un but de Lallana en toute fin de match avait sauvé l’Angleterre d’un bien mauvais pas après avoir pourtant bénéficié d’une supériorité numérique pendant trente minutes contre la Slovaquie (1-0). Un but tardif, mais finalement finalement suffisant pour envoyer une Angleterre laborieuse en tête de la poule F à égalité avec l’Ecosse, victorieuse de Malte (1-5) et devant la Slovénie et la Lituanie qui se sont neutralisées (2-2) à Vilnius.

La NG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Lun 5 Sep 2016 - 22:09

L'Espagne, l'Italie et le Pays de Galles s'imposent, nuls pour la Serbie, la Croatie, la Turquie et l'Ukraine

Les premiers matchs des qualifications pour le Mondial 2018 rendent petit à petit leur verdict.

Groupe D
Le Pays de Galles (4-0 face à la Moldavie), et l'Autriche (1-2 en Géorgie) se sont imposés tandis que la Serbie et l'Irlande se sont quittés sur un nul( 2-2).


Groupe G
L'Italie s'est imposée en Israël (1-3) tandis que l'Espagne a atomisé le Liechtenstein (8-0). Le match Albanie-Macédoine a lui été interrompu alors que le score était de un but partout.

Un festival en ouverture pour l'Espagne

Des doublés de Diego Costa, Alvaro Morata et David Silva ont permis à l'Espagne d'atomiser le Liechtenstein (8-0) lundi et de débuter par un festival sa campagne de qualification pour le Mondial-2018, prenant la tête du groupe G (zone Europe).

Revanchard après avoir été critiqué pour son manque d'efficacité, Costa a montré la voie avec un doublé de la tête (10e, 66e). Et Morata, entré en jeu à la place de Costa, l'a imité en marquant à angle fermé (82e) puis en force (83e), avant que Silva ne signe à son tour un doublé (59e, 90e+1).

Les Espagnols ont également marqué sur un but tout en finesse de Sergi Roberto (55e) et un plat du pied de Vitolo sur une passe de Silva (60e). Et dire que Koke a trouvé le poteau (52e) et que Silva s'est vu refuser un but apparemment valable (90e) !

Bref, dans le petit stade de Leon (nord-ouest de l'Espagne), la "Roja" du nouveau sélectionneur Julen Lopetegui a largement dominé les débats face à un modeste adversaire classé 182e au classement Fifa.

L'ère Lopetegui avait bien débuté jeudi dernier contre la Belgique (2-0) en amical, avec déjà un doublé de Silva. Lundi, cette équipe a confirmé avoir trouvé un nouveau souffle après la perte de ses couronnes mondiale puis européenne.

Le scénario du match a en outre donné raison à Lopetegui d'avoir rappelé Diego Costa, non retenu pour l'Euro-2016 en raison de blessures récurrentes et de problèmes d'indiscipline.

Sur un bon coup franc de Koke, c'est Costa qui a ouvert le score d'une tête décroisée (10e). L'attaquant hispano-brésilien a ensuite récidivé (66e), en deux temps.

Avec ce premier doublé sous le maillot espagnol, qui porte à 3 buts son bilan en 12 sélections, le joueur de Chelsea en a profité pour faire taire les critiques reçues dans la presse ces derniers jours. Et il s'est posé en alternative crédible en pointe, même si Morata a réussi une rentrée spectaculaire.

Mais attention! Pour cette nouvelle Espagne, l'opposition risque néanmoins d'être d'un tout autre niveau le 6 octobre contre l'Italie, revanche du huitième de finale de l'Euro-2016 remporté par la Nazionale en juillet (2-0).

L'Italie débute en gagnant et en souffrant

L'Italie du nouveau sélectionneur Giampiero Ventura a souvent souffert jeudi à Haïfa mais elle est tout de même parvenue à prendre le meilleur sur Israël (3-1) pour lancer sur de bonnes bases son parcours en éliminatoires du Mondial-2018.

Il n'y aura qu'un seul qualifié direct dans ce groupe G qui accueille l'Espagne et l'Italie et les deux favoris savent qu'ils ne peuvent pas égarer trop de points en route.

Alors quand Israël est revenu à 2-1, que Chiellini a été expulsé et que Verratti a commencé à grimacer alors que les trois changements étaient déjà effectués, l'Italie a sans doute eu un peu peur.

Mais c'est finalement Ciro Immobile qui a mis fin à l'angoisse des Azzurri d'une frappe croisée du droit qui redonnait deux buts d'avance aux siens (84e).

Auparavant, les Italiens avaient montré un visage pas si éloigné de celui qu'ils avaient affiché jeudi à Bari lors de leur défaite face aux Bleus (3-1).

Apparemment pas pénalisé par son transfert en Chine, Pellè a ainsi de nouveau marqué, reprenant de près un centre d'Antonelli très bien lancé par Verratti (15e).

Les hommes de Ventura doublaient ensuite la mise grâce à un penalty de Candreva (32e) mais donnaient déjà quelques signes de faiblesse, notamment sur leur côté gauche, où Chiellini était en souffrance.

Comme face aux Bleus, le défenseur de la Juventus ratait ainsi une intervention défensive et laissait le talentueux Ben Haïm (ex-Chelsea et Manchester City) tromper Buffon d'un lob de classe (35e).

En deuxième période, Chiellini était même expulsé et les Italiens courbaient alors franchement l'échine. Mais quelques arrêts de Buffon et quelques interventions de Verratti, très investi dans le travail défensif, permettaient à la Nazionale de garder la tête hors de l'eau jusqu'au but vainqueur d'Immobile.

"A 10 contre 11, c'est toujours compliqué. On aurait pu conclure plus vite et on encaisse un but qui ressemble à celui pris contre la France. Mais on a su souffrir comme une équipe et on gagné comme une équipe", a déclaré Ventura après le match.

L'Espagne de son côté a écrasé le Liechtenstein 8-0. Le premier des deux grands rendez-vous entre Italiens et Espagnols est fixé au 6 octobre à Turin.


Groupe I
Les trois matchs (Croatie-Turquie, Ukraine-Islande et Finlande Kosovo) se sont soldés sur le même score : 1-1.

La Croatie tenue en échec par la Turquie

La Croatie, favorite du groupe I, a été tenue en échec dans son stade Maksimir de Zagreb par la Turquie 1-1, lors de son premier match des qualifications pour le Mondial-2018 lundi.

Le match se disputait à huis-clos, les Croates payant les débordements de leurs supporteurs lors de l'Euro-2016 en France.

Mais dans un silence de cathédrale, ils semblaient avoir fait le plus dur quand Ivan Rakitic transformait juste avant la pause un penalty sifflé pour une faute sur le nouveau capitaine croate Luka Modric, auteur d'un numéro d'artiste dans la surface (43).

Mais alors qu'ils avaient été inoffensifs dans le jeu, les Turcs égalisaient contre toute attente dans les arrêts de jeu (45+3) quand un coup franc adressé de plus de 25 mètres par Hakan Calhanoglu, était détourné de la tête par un défenseur. Pris à contrepied, le gardien Lovre Kalinic ne pouvait rien faire.

C'est une nouvelle désillusion pour les Croates qui, après des phases de poules prometteuses, avaient été éliminés par le Portugal dès les 8èmes de finale de l'Euro-2016, une compétition qu'ils ambitionnaient de remporter.

"Nous nous attendions à un match difficile. Ce n'est pas facile de jouer dans de telles conditions", a commenté l'entraîneur croate Ante Cacic en référence au huis-clos. "Nous étions beaucoup plus proches d'une victoire" que les Turcs, a-t-il ajouté.

"Nous étions la meilleure équipe et nous sommes procurés plus d'occasions", a renchéri Luka Modric.

Turcs et Croates se retrouvaient après la victoire des seconds à l'Euro-2016 grâce à un chef d'oeuvre de Luka Modric (1-0).

Le Kosovo signe son arrivée par un nul en Finlande

Le Kosovo a arraché lundi un nul en Finlande (1-1) pour le premier match international de football de son histoire, lors de l'ouverture des qualifications au Mondial-2018.

Un match que les Kosovars ont préparé dans une grande incertitude: la Fifa n'avait finalisé que dans l'après-midi la liste de ses joueurs autorisés à changer de sélection après avoir porté les couleurs d'un autre pays: Albanie, Allemagne, Suisse ou encore Norvège.

Reconnu par une centaine de pays, le Kosovo a proclamé son indépendance en 2008. Mais celle-ci n'est pas reconnue par la Serbie qui s'oppose farouchement à toute reconnaissance internationale du petit pays balkanique, y compris par les instances sportives.

Mais la Fifa a finalement admis en mai le Kosovo comme son 210ème membre, ouvrant la voie à sa participation aux qualifications pour le Mondial-2018 en Russie.

A l'heure de jeu, le milieu du club autrichien du Red Bull Salzbourg Valon Berisha, qui a joué pour la Norvège, s'est présenté pour transformer du pied droit un pénalty et devenir le premier buteur de l'histoire du Kosovo (60). Valon Berisha faisait partie des joueurs autorisés seulement lundi à jouer pour le Kosovo.

Il répondait au Finlandais Paulus Arajuuri qui avait battu du droit (18) le gardien kosovar Samir Ujkani, qui évolue à Pise en Serie B italienne.

La DH

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Mar 6 Sep 2016 - 17:00

MONDIAL 2018: L'ALBANIE REMPORTE «UN MATCH DE 16 MINUTES»

Arrêté ce lundi soir en raison des conditions météo, le match entre l’Albanie et la Macédoine s’est achevé ce mardi, alors qu’il restait 16 minutes à jouer.

Le match de qualification au Mondial -2018 Albanie-Macédoine, interrompu par les intempéries à la 77e minute lundi soir, à 1-1, s’est enfin terminé ce mardi après midi avec les 13 minutes qui manquaient dans le temps réglementaire (plus 3 de temps additionnel), avec à la clé une victoire albanaise 2 à 1.

Et le héros de ce match pas comme les autres de 16 minutes s’appelle Bekim Balaj, 25 ans, qui a donc inscrit le but de la victoire pour les Albanais à la 89e minute.

Ce cas de figure est prévu par les textes de la Fifa et le match doit reprendre à la minute où il s’était arrêté, en conservant le score, même si c’est le lendemain.

Avec 3 points, l’Albanie, revient à hauteur de l’Espagne et de l’Italie en tête du groupe G.


La NG

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Mar 6 Sep 2016 - 22:25

Mondial 2018: le Portugal défait par la Suisse, la France cale au Belarus

Les finalistes de l'Euro n'ont pas ébloui, loin de là, pour leur retour à la compétition mardi, sur la piste du Mondial-2018 en Russie: le Portugal s'est incliné 2-0 en Suisse, alors que la France s'est contentée du nul 0-0 au Bélarus.

Une autre rencontre devait marquer la soirée: la première en match de qualification à un Mondial du lilliputien de la planète foot, Gibraltar, soldée par une défaite 1-4 contre la Grèce.

Les débuts des champions d'Europe portugais à Bâle ont été bien peu convaincants. Sans Cristiano Ronaldo, toujours ménagé après sa blessure à un genou en finale de l'Euro, la Seleçcao a été incapable de marquer et a concédé deux buts, dont un du tout jeune attaquant de Schalke Breel Embolo (19 ans).

Intervenue dans le temps additionnel, l'exclusion de Granit Xhaka pour un deuxième avertissement n'aura pas permis au Portugal de sauver les meubles.

A la Suisse donc la tête du groupe B, partagée avec la Lettonie, vainqueur d'Andorre (1-0), les Iles Féroé et la Hongrie n'étant pas parvenus à se départager (0-0).

Après deux ans de matchs amicaux qui avaient précédé l'Euro-2016 disputé à domicile cet été, les Bleus devaient, eux, se réhabituer aux éliminatoires. L'acclimatation a été difficile face à une forteresse bélarusse décidément inviolable.

C'est du coup la Bulgarie qui prend la tête du groupe A, à la faveur de sa victoire arrachée sur le Luxembourg dans le temps additionnel (4-3), la Suède, orpheline du jeune retraité de la scène internationale Zlatan Ibrahimovic, et les Pays-Bas s'étant également quittés sur un nul (1-1).

Dans le groupe G de l'Espagne et l'Italie, vainqueurs lundi, l'Albanie a battu la Macédoine (2-1) plus tôt dans l'après-midi.

Parmi les 54 sélections du Vieux Continent engagées, treize décrocheront un billet pour la Russie. Les neuf vainqueurs de groupes sont qualifiés directement, les huit meilleurs deuxièmes vont en barrage pour les quatre derniers tickets.

La DH

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Mar 6 Sep 2016 - 22:27

Mondial 2018: Les joueurs du Salvador annoncent que de l'argent leur a été proposé pour gagner

Lors d'une conférence de presse lundi soir à Vancouver (Canada), les footballeurs, menés par leur capitaine Nelson Bonilla, ont accusé l'homme d'affaires salvadorien Ricardo Padilla de leur avoir offert de l'argent pour remporter ce match.

Les joueurs de la sélection de football du Salvador ont dénoncé face à la presse avoir reçu une offre d'argent pour truquer leur match de mardi face au Canada, en qualifications pour le Mondial 2018, afin de favoriser le Honduras. Lors d'une conférence de presse lundi soir à Vancouver (Canada), les footballeurs, menés par leur capitaine Nelson Bonilla, ont accusé l'homme d'affaires salvadorien Ricardo Padilla de leur avoir offert de l'argent pour remporter ce match ou en tout cas ne pas le perdre sur une différence de plus d'un but.

Ricardo Padilla est l'ancien président du club local Alianza et dirige désormais plusieurs entreprises, notamment dans le tourisme.

Lors de cette conférence de presse, rapportée mardi par la presse salvadorienne, un enregistrement audio d'une réunion entre M. Padilla et plusieurs joueurs a été présenté. On y entend l'homme d'affaires dire: "La proposition est la suivante: 30 dollars par minutes jouée si le match est gagné. Cela fait 2.700 dollars si vous jouez les 90 minutes", selon la retranscription publiée par le journal La Prensa Gráfica.

Interrogé par le journal El Diario de Hoy, Ricardo Padilla a indiqué qu'il s'agissait d'une "proposition personnelle, car je suis fatigué que tout le monde nous batte".

La DH

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Jeu 8 Sep 2016 - 23:40

les stades seront-ils prêts à temps?

La FIFA s'est voulue rassurante sur l'avancée des travaux des stades pour la Coupe du monde 2018 en Russie, malgré les inquiétudes autour du nouveau stade de Saint-Pétersbourg, affirmant qu'ils étaient "dans les temps", au cours d'une visite à Moscou.

"Évidemment, il reste encore beaucoup de travail à réaliser, mais c'est sur la voie et dans les temps", a expliqué Colin Smith, directeur des compétitions de la FIFA.

"Nous sommes satisfaits des progrès réalisés ici au Stade Loujniki", à Moscou, qui doit accueillir le match d'ouverture et la finale de la Coupe du monde 2018, a-t-il ajouté.

Les principales inquiétudes se cristallisent sur la construction du nouveau stade de Saint-Pétersbourg, qui sera l'hôte d'une demi-finale et du match pour la troisième place à l'été 2018.

A l'arrêt depuis mi-juillet à cause d'un conflit entre son ancien maître d'œuvre et les autorités locales, la construction du stade de 68.000 places, qui doit accueillir une demi-finale de la Coupe du monde, a repris après la nomination d'un nouveau constructeur, l'entreprise russe Metrostroï.

Vainqueur d'un appel d'offre organisé dans l'urgence, Metrostroï assure que le stade sera malgré tout livré à la date prévue, le 26 décembre prochain.

Smith y a vu des "signes positifs", alors que la FIFA doit se rendre sur place samedi.

Trois autres villes-hôtes -- Saransk, Rostov-sur-le-Don et Kaliningrad -- doivent également être inspectées par la commission de la FIFA.

RTL

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Jeu 8 Sep 2016 - 23:48

L’UKRAINE PRÊTE À BOYCOTTER LA RUSSIE ?

Alors que les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 se déroulent actuellement, l’Ukraine pourrait déclarer forfait pour le grand évènement programmé en Russie.

L’Ukraine menace de boycotter la Coupe du monde 2018 en Russie dans le cas où sa sélection nationale parviendrait à se qualifier sur le terrain, rapport le journal russe Izvestia, qui cite des sources de la Fédération Ukrainienne de Football (FFU). « Les responsables sportifs du pays étudient la possibilité de renoncer volontairement à la compétition », précise une personne qui souhaite rester anonyme.
Les responsables de la Sbirna, la sélection nationale, qui a seulement participé à une phase finale de Mondial, en 2006 (en Allemagne), doutent que les tensions géopolitiques entre les deux pays disparaissent durant la compétition. Une version rapidement démentie par le porte-parole de l’équipe des Jovto-Blakytni, Alexandr Glivinski qui parle « d’inventions ».
Sur le rectangle vert, l’Ukraine se retrouve dans un groupe I très relevé en compagnie de la Croatie, de la Turquie, de la Finlande, du Kosovo et de l’Islande qui l’a tenue en échec (1-1) lors de la 1ère journée des qualifications, à Kiev. Ces bruits font suite à la décision de la FFU qui a sollicité la FIFA et l’UEFA pour résoudre un litige : la participations de trois clubs de Crimée au championnat et à la Coupe de Russie. Un casse-tête en perspective.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Ven 9 Sep 2016 - 23:12

Les entretiens commencent pour les volontaires de 2017 et 2018

Aujourd'hui, je me suis rapproché de mon rêve", lance Roman Dvoinikov, 17 ans. En apprenant que la Russie accueillerait la Coupe du Monde de la FIFA 2018™, le jeune homme a immédiatement cherché un moyen d'apporter sa contribution à l'événement. C'est donc tout naturellement qu'il a posé sa candidature pour devenir volontaire. Hier, il a été l'un des 500 premiers aspirants convoqués pour un entretien dans les centres des volontaires de la Coupe du Monde en Russie.

"Je suis un peu troublé, mais tellement heureux. J'avais commencé à réfléchir à tout ça bien avant d'arriver. La première étape, sans doute l'une des plus importantes, consistait à choisir une université. Il fallait que j'opte pour l'une des villes hôtes et j'ai finalement retenu Kazan. Je crois que je peux être fier de moi. Ça montre que je suis très motivé.", poursuit-il.

Les entretiens avec les candidats volontaires pour la Coupe des Confédérations 2017 et la Coupe du Monde 2018 ont commencé le 7 septembre dans les 15 centres des volontaires abrités par les établissements d'enseignements supérieur des villes hôtes.

Les personnels en charge des entretiens ont évalué les qualités de leurs interlocuteurs : leur capacité à gérer la pression, leur sens des responsabilités et leur sociabilité. De leur côté, les candidats ont pu expliquer pourquoi ils souhaitaient proposer leurs services pour la Coupe des Confédérations 2017 et la Coupe du Monde 2018. Ils ont également été invités à répondre à quelques questions sur leurs expériences passées, que ce soit sur le plan professionnel ou en tant que bénévoles. Certaines questions sont posées directement en anglais, afin de vérifier que le niveau de maîtrise orale correspond au score réalisé lors du test en ligne.

Les candidats les mieux notés ont toutes les chances d'intégrer l'équipe des volontaires pour la Coupe des Confédérations et la Coupe du Monde. Les candidats qui ne résident pas en Russie seront interviewés par Skype. La liste des personnes retenues pour participer à l'organisation de la Coupe des Confédérations sera rendue publique au premier trimestre 2017. Les formations spécialisées débuteront en mars, ce qui laissera aux volontaires le temps de se préparer avant d'entrer dans le vif du sujet le 10 mai.

100 000 candidatures
"Les premiers entretiens avec les candidats constituent une étape importante du programme des volontaires de Russie 2018", explique Aleksandr Antimonov, directeur du centre des volontaires de la Coupe du Monde d'Ekaterinbourg. "Notre équipe ne s'est pas seulement fixé pour objectif de réaliser des entretiens de haut niveau ; nous souhaitons également mener nos discussions dans une ambiance accueillante, décontractée et informelle. Il reste beaucoup à faire, mais je suis sûr qu'ensemble, le COL et les centres des volontaires vont mettre en place une équipe de bénévoles absolument fantastique."

La campagne de recrutement de masse des volontaires pour Russie 2018 a commencé le 1er juin 2016 avec l'ouverture des inscriptions sur le site Internet FIFA.com/volunteers. Le 5 septembre, le Comité organisateur local (COL) de Russie 2018 annonçait avoir reçu plus de 100 000 candidatures. La sélection des volontaires se poursuivra jusqu'à la fin de l'année 2016.

Toute personne intéressée peut proposer sa candidature : pour rejoindre l'équipe des volontaires de la Coupe des Confédérations, il suffit d'avoir plus de 18 ans le 10 mai 2017 ; les volontaires de la Coupe du Monde doivent être âgés de 18 ans et plus au 10 mai 2018. Les inscriptions restent ouvertes jusqu'à la fin de l'année.

Le recrutement et la sélection des volontaires se font dans les 15 centres des volontaires abrités par des établissements d'éducation supérieure des villes hôtes. Choisis au terme d'une compétition, ces établissements se préparent actuellement à tenir leur rôle l'été prochain, durant la Coupe des Confédérations.

Au total, près de 5 500 volontaires seront concernés par le Festival des Champions l'année prochaine. La Coupe du Monde 2018 mobilisera quant à elle plus de 15 000 volontaires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Sam 10 Sep 2016 - 23:22

la FIFA a reçu des «garanties» de la Russie pour le stade de Saint-Pétersbourg

La construction du stade de Saint-Pétersbourg, qui doit accueillir une demi-finale du Mondial 2018, a repris.

La FIFA affirme avoir obtenu des «garanties» de la part des autorités russes concernant le respect des délais de construction du stade Krestovski à Saint-Pétersbourg, qui doit accueillir une demi-finale du Mondial 2018. «Nous avons reçu de nouvelles garanties de la part du gouvernement qui a assuré que le stade serait prêt d'ici à la fin de l'année, a déclaré Colin Smith, directeur des compétitions de la Fifa. Nous sommes satisfaits de la progression des travaux du stade.»

A l'arrêt depuis mi-juillet à cause d'un conflit entre son ancien maître d'œuvre et les autorités locales, la construction du stade de 68.000 places a repris après la nomination d'un nouveau constructeur, l'entreprise russe Metrostroï. Commencée en 2007 pour un budget initialement estimé à 6,9 milliards de roubles, la construction du stade devra s'établir finalement à 39,2 milliards de roubles (545,7 millions d'euros), un prix qui aurait fait de lui l'un des stades les plus chers du monde, si la monnaie russe ne s'était pas effondrée dans le sillage des cours du pétrole.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Ven 16 Sep 2016 - 23:01

Le président de la FIFA Gianni Infantino affiche son soutien à la Russie et à Vitali Moutko

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a dénoncé vendredi les tentatives pour « miner » la Coupe du monde de soccer qui sera tenue en Russie en 2018, et affirmé qu'il ne jugera pas cette nation à partir de l'enquête qui a mis en lumière un programme de dopage systémique au pays, incluant au soccer.

Infantino a déclaré à l'Associated Press qu'il était encore « très agréable » de travailler avec le ministre des sports de la Russie, Vitali Moutko. Celui-ci est soupçonné d'être intervenu personnellement pour camoufler un cas de dopage d'au moins un joueur de soccer étranger évoluant au sein du Championnat de soccer de la Russie.

Les détails ont fait surface dans un rapport de l'avocat canadien Richard McLaren, qui participait à un sommet mondial sur l'éthique dans les quartiers généraux de la FIFA, vendredi, pendant qu'Infantino accordait une entrevue de 30 minutes à l'Associated Press.

Le rapport de McLaren sème des doutes sur la pertinence de permettre à la Russie d'accueillir des disciplines sportives. Le Comité international olympique (CIO) a temporairement retiré son appui aux compétitions présentées dans le pays.

Selon Infantino, il n'est pas de son ressort d'analyser le rapport de McLaren, et son rôle est, d'abord et avant tout, de se soucier de questions liées au soccer, et au dopage dans le soccer.

Il semble que la Russie court peu de risques de se voir enlever la présentation du la Coupe du monde, alors qu'il ne reste que neuf mois avant la tenue de la Coupe des confédérations, un événement préparatoire qui aura également lieu en Russie, du 17 juin au 2 juillet 2017.

« Nous devrions voir le tout comme une opportunité plutôt que de vouloir être négatifs, a déclaré Infantino. Nous devrions voir la Coupe du monde en Russie comme une occasion pour la FIFA, mais aussi pour la Russie de se montrer sous un angle positif à titre de pays hôte et d'accueil.

« Travaillons de façon positive dans cette direction, plutôt que de tenter de miner cet événement », a ajouté Infantino.

McLaren a aussi découvert que 11 cas positifs de dopage impliquant des footballeurs russes auraient été effacés.

Moutko, qui dirige également la Fédération de soccer de la Russie et qui siège au sein du conseil de la FIFA, s'est vu interdire l'accès aux Jeux de Rio par le CIO, le mois dernier, à la suite des conclusions de McLaren. Il continue toutefois de recevoir l'appui d'Infantino.

« Nous avons des comités en place, a noté Infantino. Peu importe ce qu'a découvert le professeur McLaren, il acheminera le tout à la Commission de l'éthique de la FIFA, et ses membres décideront d'instruire ou non une procédure. Tant que cette étape n'aura pas été complétée, je ne mêlerai certainement pas à de la spéculation ou à des problèmes. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90197
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    Dim 18 Sep 2016 - 23:13

Cinq des douze stades inspectés

Cinq des douze stades qui accueilleront la Coupe du monde Russie-2018 ont été visités conjointement par une délégation de la FIFA et des experts du Comité organisateur local de la compétition, a indiqué mercredi la Fédération internationale de football (FIFA).

La tournée de planning opérationnel a commencé à Moscou par l’inspection du stade Loujniki, où auront lieu le match d’ouverture et la finale de la Coupe du Monde.

La délégation s’est ensuite rendue à Saransk, la plus petite des villes hôtes, Rostov-sur-le-Don, Saint-Pétersbourg et Kaliningrad.

L’objectif de cette visite est d’évaluer la conformité de l’ensemble des éléments aux standards applicables un jour de match de Coupe du Monde, précise la même source.

“Dans l’ensemble, l’expérience a été satisfaisante”, estime Colin Smith, directeur des compétitions et des événements de la FIFA.

“Nous avons regardé de près les stades, l’avancement des travaux, les flux dans les zones fonctionnelles pour tous les principaux acteurs et la façon dont ils interagissent. Nous avons également eu l’occasion de nous intéresser aux préparatifs des villes dans leur ensemble, mais aussi de répondre à certaines questions posées par les autorités locales et régionales.”

Les experts resteront à Kaliningrad, la ville hôte la plus occidentale, jusqu’au 16 septembre, afin de discuter des préparatifs dans les sept autres stades avec des représentants des villes hôtes au cours de “tournées virtuelles”.

La délégation rassemble des experts du football, des spécialistes de la conception des stades, de l’événementiel, de la sécurité, des transports, de la logistique, de l’hospitalité, des opérations média, des infrastructures informatiques, des programmes de billetterie et de marketing, ainsi que des représentants des ministères fédéraux et des départements concernés par la préparation du tournoi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: mondial 2018 commentaires etc    

Revenir en haut Aller en bas
 
mondial 2018 commentaires etc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Qualifications Mondial 2018 : Deux matchs amicaux contre le Mali et le Congo pour les Étalons
» Mondial 2018 et mondial 2022
» QUALIFICATION MONDIAL 2018 : LES ETALONS BATTENT LES ECUREUILS EN MATCH RETOUR
» Coupe du Monde 2018 (+ qualifications)
» Tirage du mondiale 2018.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gueules Noires :: COUPE DU MONDE-
Sauter vers: