Gueules Noires

UNE PASSION LE FOOTBALL
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerMembresConnexion
O Belgique, o Mère chérie À toi nos cœurs, à toi nos bras! À toi notre sang, o Patrie! Nous le jurons tous, tu vivras! Tu vivras toujours grande et belle Et ton invincible unité Aura pour devise immortelle Le Roi, la Loi, la Liberté

Partagez | 
 

 le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Mar 29 Juin 2010 - 14:45

Des parieurs payés

Les bookmakers anglais ont fait plaisir aux parieurs. En effet, ceux qui avaient misé sur un but de Franck Lampard lors du match Allemagne-Angleterre ont été payés par les bookmakers.
Même si le but de Franck Lampard a été refusé dimanche lors du match Allemagne-Angleterre (4-1), les parieurs qui avaient misé sur un but du joueur de Chelsea toucheront quand même leur gains.
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Mar 29 Juin 2010 - 17:27

L'arbitre Larrionda écarté du Mondial

L'uruguayen qui avait refusé un but à Lampard ne fait pas partie des arbitres repris pour le reste du Mondial

Debleeckere sélectionné pour les quarts

JOHANNESBOURG Frank De Bleeckere continue l'aventure sud-africaine. Le Belge et ses deux assistants ont, en effet, été repris dans la sélection pour les quarts, les demis et la finale.

Sans surprise, l'arbitre Larrionda qui a refusé un but à Lampard contre l'Allemagne n'a pas été repris. Il était favori au début du mondial pour arbitrer la finale.

Busacca, 2e favori avant le tournoi, fait partie des écartés aussi.


La DH
Revenir en haut Aller en bas
england
Admin
avatar

Nombre de messages : 7153
Age : 51
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Mar 29 Juin 2010 - 18:30

Appiah : "Une équipe à part"

(FIFA.com) Mardi 29 juin 2010
AFP



Quelques jours après la victoire historique du Ghana sur les États-Unis en huitième de finale de la Coupe du Monde de la FIFA, le capitaine Stephen Appiah confie à la FIFA que les joueurs ghanéens restent eux-mêmes : décontractés et heureux d'être ensemble. Pourtant, ses coéquipiers et lui-même ont déjà réalisé la meilleure performance de l'histoire du Ghana dans cette compétition. Et vendredi, c'est un match piège contre l'Uruguay qui les attend. Le milieu de Bologne évoque les valeurs qui animent cette "équipe à part", comme il qualifie la sélection ghanéenne.

"Les joueurs me réchauffent le cœur", déclare-t-il depuis le camp d'entraînement ghanéen près de Rustenburg. "On voit bien qu'il n'y a aucune tension, aucune pression. On sourit, on chante, on rit, tout ça. Je sais par expérience que plus on se met de pression, plus les choses ont tendance à se compliquer. Donc j'ai dit aux gars qu'ils devaient se libérer et que personne ne devait même penser aux matches. Jusqu'à un ou deux jours avant, où il faut alors commencer à se concentrer sur le match. Mais pour l'instant, on est tranquille, on s'entraîne, on rit, on chante, on danse. Je crois que c'est très important."

Les Ghanéens répètent depuis le début de la compétition que c'est là leur manière d'aborder le plus grand événement footballistique de la planète. Comme en 2006 à l'occasion de leur première Coupe du Monde de la FIFA, ils sont les seuls représentants du football africain dans les matches à élimination directe, ce qui implique nécessairement qu'il y a du bon dans leur méthode. Comme l'attestent leurs manifestations de joie après les matches, qui débordent de bonne humeur et d'esprit d'équipe, la camaraderie est l'une des caractéristiques de cette équipe, dans les faits et pas seulement dans les discours.

Jusqu'à un jour ou deux avant, où il faut alors commencer à se concentrer sur le match. Mais pour l'instant, on est tranquille, on s'entraîne, on rit, on chante, on danse. Je crois que c'est très important.

"Je pense que vous pouvez voir la bonne ambiance qui règne entre nous. Vous pouvez voir comment nous nous parlons, comment nous nous respectons les uns les autres", affirme-t-il. "On s'entraîne ensemble, on rit ensemble, on fait tout ensemble. En fait, il est impossible de voir la différence entre les gros salaires et les joueurs moins bien payés. Je crois que c'est ça le secret. C'est ce qu'il y a de bien avec cette équipe."

Les pieds sur terre, les yeux sur le palmarès
Appiah, qui est l'un des vétérans de l'équipe la plus jeune du tournoi, en a vu d'autres. Il a débuté sa carrière chez les Hearts of Oak d'Accra avant de s'exiler en Serie A italienne, où il joue depuis 13 ans. L'ancien joueur de l'Udinese, de Parme et de la Juventus explique que les jeunes Black Stars sont poussés par une force intérieure naturelle que beaucoup d'équipes ne connaissent pas.

"Cette équipe des Black Stars est étrange", dit-il. "Dans pas mal d'équipes, après une grosse victoire comme la nôtre [sur les États-Unis], au camp d'entraînement, les joueurs se retrouvent dans le hall, ils boivent un coup et se couchent tard. Mais chez nous, on ne voit pas un joueur dehors. Après une grosse victoire, les joueurs restent dans leur chambre pour parler avec leur femme peut-être, ou leurs petites amies ou leurs amis. On joue aux cartes ou on écoute de la musique.

Je crois que c'est une bonne chose, comme je dis toujours, parce que c'est ce que font les grands joueurs – après une grande victoire, ils ne se dispersent pas. Ils ne sortent pas, ils restent concentrés. Je pense que c'est bon signe. C'est quand on commence à penser que tout va bien et à croire qu'on est arrivé que les choses se compliquent."

En atteignant les quarts de finale, l'équipe a déjà signé un exploit que seuls ont réalisé le Cameroun de 1990 et le Sénégal de 2002 parmi les sélections africaines. L'équipe est "vraiment fière" de son parcours et plutôt que de se mettre la pression, elle se lèche les babines avant le prochain défi. "Je crois que l'histoire reste l'histoire. C'est aujourd'hui notre tour... Maintenant que nous sommes à ce niveau, nous avons fait entrer le Ghana dans l'histoire. Nous espérons y entrer encore un peu plus en atteignant la demi-finale. Et pour ma part, ce serait un grand accomplissement, parce que j'aimerais bien pouvoir raconter un jour à mes enfants ce qui s'est passé en Afrique du Sud en 2010."

_________________
gn for ever
respect for everybody
Revenir en haut Aller en bas
england
Admin
avatar

Nombre de messages : 7153
Age : 51
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Mar 29 Juin 2010 - 18:34

Guarani qui rient, Nippons qui pleurent (0:0, 5:3 t.a.b.)





Le Paraguay s'est qualifié pour le premier quart de finale de son histoire en Coupe du Monde de la FIFA, mardi à Pretoria. Il a dû attendre la séance des tirs aux buts pour lever les gants après un combat au corps à corps.

A notre gauche, Gerardo Martino, stratège Guarani :"Il faudra monopoliser le ballon. Leur principal atout, c’est la rapidité et leur capacité à tirer profit de la moindre erreur de l'adversaire." A notre droite, Takeshi Okada, maître ès tactique des Samouraïs Bleus : "Ils sont très rapides, en attaque en particulier. Il faudra être très attentif car ils sont redoutables en contre".

Prenez la pelouse du Loftus Versfeld comme ring, deux équipes annihilées par l’enjeu les genoux tremblotants dans la salle d’attente de l’histoire ; et vous obtenez un combat ganté de l’attentisme et de la prudence. Logiquement, il a fallu aller aux points pour déterminer les heureux hérauts. Et les livres d'or retiendront donc que le Paraguay l'a emporté. Pour le reste, ce huitième de finale ne restera pas dans les annales des batailles épiques de la Coupe du Monde de la FIFA.

Il faut d'abord attendre l'après premier quart d'heure pour apercevoir le premier crochet. Lucas Barrios s’emmène le ballon d’une superbe roulette avant de solliciter Eiji Kawashima d’un extérieur du droit (20’). Dans la foulée, Daisuke Matsui envoie une frappe à la "Olive et Tom" sur la barre de Justo Villar, qui sur le coup n’avait pas les appuis très "justos" (22’).

Sur un corner mal repoussé par l’arrière-garde nippone, Roque Santa Cruz ajuste mal son tir du gauche, au point de penalty. Le Mancunien est plus adroit du crâne pour priver Marcus Tulio Tanaka d’une occasion en or sur un coup franc au scalpel de Yasuhito Endo (36’). Et puis plus aucun coup avant le retour aux vestiaires !

Et la délivrance vint...
Seconde période, le tête à tête entre Albirrojos et Samouraïs Bleus porte bien son nom. Jusqu’au bout du temps réglementaire, les seuls frémissements du Loftus Versfeld sont venus des bienommées : Cristian Riveros coupe au premier poteau un centre de Claudio Morel mais Kawashima veille (59’) ; Tanaka joue les Marsupilami mais son coup de boule sur le Jabulani passe au-dessus (63’) ; Yuji Nakazawa remise pour Tanaka dans la surface, le Pauliste est trop court malgré une glissade artistique.

En prolongation, les places gorgées de supporteurs à Asuncion ont cru, enfin, à la libération. Au K.O. de ces Japonais intraitables. D’abord par Nelson Valdez (97’) puis par Edgar Barreto (101’), tous deux coupables de frappes mal ajustées. C'est le Pays du Soleil Levant qui illusionne ensuite le défoulement final quand Shonji Okazaki donne d'une talonnade un caviar à Keiji Tamada. Le centre de l'attaquant du Nagoya Grampus Eight ne trouve personne au second poteau.

L'inévitable déboule au petit trot. Derrière les cordes, les visages se tendent. Sur la chaise, aucun jet de l'éponge n'est envisagé, la ceinture ira aux nerfs les plus solides. Ceux de Yuichi Komano, troisième tireur nippon, ne l'étaient pas assez. Oscar Cardozo laisse son nom dans l'histoire du football paraguayen de l'ultime uppercut. Les Sud-Américains sont aux anges. Les Japonais effrondrés

_________________
gn for ever
respect for everybody
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Mer 30 Juin 2010 - 17:09

Plus de compétition pour le Nigéria

Grande surprise sur le contient africain. En effet suite à l’élimination prématurée de l’équipe du Nigéria, le président du pays vient de décider que l’équipe nationale ne participerait plus à aucune compétition internationale pour une durée de deux ans.

C’est une décision assez inédite que le président du Nigéria, Goodluck Jonathan, vient de prendre puisqu’il vient de déclarer que son équipe ne participerait plus à aucune compétition internationale lors des deux prochaines années.
« Le président Goodluck Jonathan a ordonné que l'équipe ne participe à aucune compétition internationale pour une durée de deux afin de remettre les choses en ordre » a déclaré un porte-parole du palais présidentiel.

Cette décision est donc la conséquence directe de l’élimination du pays africain lors du premier tour en Afrique du Sud. Le Nigéria n’avait réussi qu’un maigre match nul contre la Corée du Sud et deux défaites face à la Grèce et l’Argentine.

Footgoal
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Ven 2 Juil 2010 - 16:22

Mélodrame pour le Brésil sorti par Les Pays-Bas !

PORT ELIZABETH Le Brésil ne remportera pas un 6-ème titre mondial après sa défaite, 1-2 (mi-temps: 1-0) contre les Pays-Bas, vendredi après-midi à Port Elisabeth en quart de finale.

Le sélectionneur néerlandais Bert van Marwijk avait pourtant été contraint de remplacer le défenseur Mathijsen, touché au genou droit à l'échauffement, par Ooijer, 36 ans le 11 juillet et actuellement sans club.

Ce changement de dernière minute n'augurait rien de bon pour les Pays-Bas, dont Robinho avait déjà mystifié deux fois la défense à la 10-ème minute. Son premier but fut annulé pour hors jeu mais pas le second, inscrit sur un service de Melo.

Le Brésil était maître de la situation, et aurait doublé le score par Kaka au terme d'une magnifique action à la demi-heure, sans une intervention non moins brillante du gardien Stekelenburg.

On ne voyait pas très bien comment les Pays-Bas allaient remonter le courant. Tout en sachant que la réponse se trouvait dans les pieds de Robben. Et c'est effectivement l'ailier du Bayern Munich qui piégea Bastos à la 52-ème. Le coup-franc botté par Sneijder fut mal négocié par la défense brésilienne, Melo trompant Julio Cesar, mal sorti (1-1).

Robben n'en resta pas là. Il força un corner et le botta vers Kuyt dont la déviation profita à Sneijder (2-1, 68-ème). Et c'est encore Robben qui provoqua l'exclusion de Melo à la 73-ème...

Les Pays-Bas affronteront l'Uruguay ou le Ghana en demi-finale le mardi 6 juillet (20h30) au Cap. Sans Van der Wiel et De Jong, suspendus.



© La Dernière Heure 2010
Revenir en haut Aller en bas
england
Admin
avatar

Nombre de messages : 7153
Age : 51
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Ven 2 Juil 2010 - 21:17

Maradona : "Les Allemands devront y laisser leur peau"
(AFP) Vendredi 2 juillet 2010
Getty Images"Pour nous battre, il faudra que nos adversaires laissent leur peau sur le terrain", a déclaré le sélectionneur argentin Diego Maradona vendredi, à la veille du quart de finale contre l'Allemagne.

Est-ce votre match le plus important comme coach ?
Comme les tous matches, il est important. L'adversaire ne sera pas facile mais pas invincible non plus. Je suis calme, concentré, comme mes joueurs. Il n'y a pas besoin de parler des adversaires. Nous sommes concentrés.

Que pensez-vous de la défaite du Brésil ?
C'est le problème du Brésil, ce n'est pas mon affaire. Mon match de demain, l'Allemagne. C'est ce qui me préoccupe.

Les favoris sont partis, mais pas l'Argentine: donc elle est candidate au titre...
Non, pas candidate, mais pour nous battre il faudra que les adversaires laissent leur peau sur le terrain. Si nous gardons le ballon, il faudra qu'ils courent beaucoup pour essayer de l'avoir. Je respecte mes adversaires mais je n'ai peur de personne, je suis heureux avec mes joueurs, je ne veux rien changer.

Beaucoup au pays disent que c'est le Mondial de l'Argentine...
Nous visons ce but, mais nous ne sommes pas voyants, nous n'avons pas de boules en cristal. Ca peut arriver mais on ne peut pas savoir. On travaille dur pour y arriver, je ne peux rien dire de plus.

Le défenseur Martin Demichelis connaît les joueurs du Bayern qui jouent avec la Mannschaft, c'est un atout ?
Il nous a donné des informations, il est très important pour nous.

L'Allemagne vous-a-t-elle impressionné contre l'Angleterre ?
L'Allemagne a battu l'Angleterre facilement, car l'Angleterre a rendu les choses faciles et l'Allemagne a capitalisé là-dessus. C'est le football. Mais le deuxième but des anglais était valable et aurait être dû accordé.

Messi n'a pas marqué dans ce Mondial, est-ce une question de position ?
Quelle position? Je veux lui donner une complète liberté. Si vous le mettez dans une boîte, vous détruisez l'équilibre de l'équipe.

Qu'allez-vous dire à vos joueurs une minute avant le match ?
Je leur dirai de jouer leur vie sur le terrain. Nous avons besoin d'une grande victoire depuis si longtemps. Les Argentins ont besoin de cette victoire pour se lever avec le sourire le matin.

_________________
gn for ever
respect for everybody
Revenir en haut Aller en bas
england
Admin
avatar

Nombre de messages : 7153
Age : 51
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Ven 2 Juil 2010 - 21:19

Demichelis en terrain connu

(FIFA.com) Vendredi 2 juillet 2010
Getty Images



Membre inamovible du onze de Diego Maradona à Afrique du Sud 2010, il a signé un but et se prépare à disputer un quart de finale contre la grande Allemagne... S'il avait entendu ce compte-rendu alléchant au moment de sa mise à l'écart avant l'édition 2006, Martín Demichelis aurait sûrement cru à une blague de mauvais goût.

Passé du statut du banni à celui du joueur réussissant le tournoi quasi parfait, le défenseur du Bayern Munich a pu constater le changement de visage de la sélection albiceleste ces derniers mois. La FIFA a obtenu un entretien exclusif avec cet homme très exigeant avec lui-même. Pour nous, Micho évoque ces sujets ainsi que l'adversaire de l'Argentine en quart, une équipe dans laquelle il compte quelques-uns de ses coéquipiers bavarois.

D'un point de vue personnel, comment jugez-vous votre performance dans cette Coupe du Monde de la FIFA ?
D'un point de vue personnel ? Je ne joue pas au tennis ou au golf. C'est un sport d'équipe. Il est impossible d'en parler sans raisonner sur le plan collectif. Le groupe a été fantastique : quatre victoires en quatre matches. Comment ne pas être content de la situation actuelle ?

Quelle est la clé du succès ? Il fut un temps où l'équipe était la cible de nombreuses critiques. Elle semble avoir changé aujourd'hui.
En Amérique du Sud, la campagne qualificative est très difficile. Il suffit de regarder le tableau des quarts de finale pour se rendre compte que la moitié des équipes viennent de cette zone. Notre jeu et les capacités de Diego Maradona faisaient l'objet de critiques. L'entraîneur a changé, le style de jeu a changé, les joueurs aussi. Ça n'a pas été facile. Mais dès la qualification assurée, l'équipe a gagné en confiance et Diego avec elle. Depuis, on travaille plus sereinement.

Malgré tout, reste-t-il des choses à améliorer ?
Jusqu'ici, on a dominé les matches et on n'a encaissé que deux buts. On essaie quand même de progresser dans ce domaine afin que nos adversaires aient encore plus de difficultés à marquer. Personnellement, j'ai connu un moment difficile (une erreur contre la République de Corée, qui a permis à Lee Chung Yong de marquer) car on avait gagné deux matches et moi, je ne pouvais pas profiter pleinement de ce moment-là. Je suis très critique envers moi-même et ça me fait mal de commettre des erreurs. Mais on a gagné ce match et par la suite, j'ai eu l'occasion de me racheter en marquant un but contre la Grèce. Ça m'a mis en confiance.

Parlons de votre prochain adversaire, l'Allemagne. Vous jouez là-bas et vous connaissez le football allemand. Il existe une rivalité historique entre les deux équipes…
Quand deux sélections au passé aussi riche s'affrontent, c'est normal, mais il ne faut pas non plus exagérer. Je crois qu'il n'y a pas lieu de s'envoyer des messages par presse interposée. Moi, je préfère garder mon énergie et ma rage pour le terrain, qui reste le meilleur endroit pour faire passer un message.

Il y a trois mois, vous avez justement envoyé un signal fort en battant l'Allemagne 0:1 chez elle...
On a fait ce qu'on avait à faire. On a contrôlé le match et le ballon. L'Allemagne est une équipe qui n'aime pas se retrouver sans le ballon. On doit donc l'en priver, tout en prenant les précautions nécessaires car elle possède de très bons joueurs comme Klose, Podolski, Özil, Müller…

Ce dernier joue avec vous au Bayern Munich. Que pouvez-vous nous dire au sujet de la jeune star allemande ?
C'est un garçon qui a commencé dans les catégories de jeunes du club, il s'est battu pour réaliser ses rêves. C'est ce qu'il a fait cette saison : il a eu l'occasion d'intégrer le onze titulaire de l'équipe première. En plus, il a fait preuve d'une belle constance physique pendant toute l'année. Rares sont les joueurs à pouvoir jouer tous les matches de la saison. En plus, il a démontré son sens du but. Il est toujours à l'affût dans la surface et dans cette zone, il est redoutable.

Vous venez d'un petit village et vous voilà aujourd'hui face à un défi immense. Que reste-t-il à faire pour continuer à écrire l'histoire ?
Pour entrer dans les livres d'histoire, on doit aller jusqu'à la finale et la gagner. Mais d'ici là, il nous reste un chemin plein d'embûches, même si on est tout près. J'ai conscience d'être un privilégié et je mesure parfaitement la chance que j'ai d'être ici. Je n'oublierai jamais ça de ma vie.

_________________
gn for ever
respect for everybody
Revenir en haut Aller en bas
england
Admin
avatar

Nombre de messages : 7153
Age : 51
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Ven 2 Juil 2010 - 21:20

Dunga : "On aurait pu mieux faire"

(AFP) Vendredi 2 juillet 2010
Getty Images



Dunga, le sélectionneur du Brésil éliminé vendredi du Mondial-2010 par les Pays-Bas (2-1) en quart de finale, n'a pas éludé sa "responsabilité" et a reconnu ensuite qu'avec les joueurs qu'il avait, il "aurait pu faire mieux".

Dunga a confirmé qu'il quittait comme prévu ses fonctions au terme de son contrat de quatre ans.

Quel est votre sentiment à chaud ?
Je suis très déçu. On s'attendait à un résultat différent. Voilà, on n'atteindra pas notre objectif qui était de devenir champion de monde. Aujourd'hui, je suis très fier de mes joueurs. Si vous voyiez leurs têtes, vous comprendriez ce qu'ils ressentent.

Portez-vous une responsabilité de cet échec ?
Sans l'ombre d'un doute. En tant qu'entraîneur, on est toujours responsable de la situation. Mais je crois qu'il serait injuste de chercher à accabler quelqu'un en particulier. J'ai la plus grande responsabilité mais nous sommes tous responsables. J'ai été très content d'entraîner cette équipe pendant les quatre dernières années. On a eu des résultats ces quatre dernières années, et vu les joueurs qu'on avait, on aurait pu faire mieux.

Cela peut-il avoir une conséquence sur votre carrière de sélectionneur ?
Concernant mon avenir, tout le monde savait quand je suis arrivé en 2006 que ça ne durerait que quatre ans. J'ai vécu une belle expérience avec ces joueurs, et j'ai apprécié la dignité avec laquelle la sélection brésilienne s'est toujours comportée.

Qu'est ce qui a fait la différence selon vous contre les Pays-Bas ?
On a mieux joué en première période, mais ensuite on n'a pas pu maintenir le même rythme. Un match de Coupe du monde dure 90 minutes et ce sont les petits détails qui comptent.

L'exclusion de Felipe Melo est-elle le tournant d'un match assez engagé ?
Le jeu était assez dur, il y a eu des fautes. Manifestement, quand on joue à dix contre des adversaires de ce niveau, ça devient très difficile. J'aurais évidemment préféré que ça n'arrive pas, ça aurait pu être différent. Le problème, c'est que ce n'est pas la première fois que ça se produit. Les choses ne se passant pas comme prévu, on a fait preuve d'une certaine

_________________
gn for ever
respect for everybody
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Lun 5 Juil 2010 - 15:11

Les statistiques en faveur de la Mannschaft!

L'Allemagne croit dur comme fer dans ses chances de remporter le titre mondial en Afrique du Sud. Même le site officiel de la DFB (la Fédé allemande) respire la confiance.


La Mannschaft a impressionné jusqu'ici la plupart des observateurs. Son jeu rapide, incisif, fougueux et efficace épate. Après avoir surclassé les Anglais et les Argentins, les jeunes pousses de Jogi Löw paraissent en mesure de prendre leur revanche de l'Euro 2008 où la Mannschaft avait été battue en finale par l'Espagne.

Et les statistiques confèrent une dose supplémentaire de confiance aux Allemands. En effet, en phase finale de Coupe du Monde, l'Allemagne n'a jamais perdu face à la Roja. Et selon le site officiel de la DFB, à chaque fois que la Mannschaft a battu l'Espagne lors d'une phase finale de la Coupe du Monde, elle a aussi remporté le match suivant.

Cela ne sont bien sûr que des statistiques. Mais elles valent bien les prédictions de Paul la Pieuvre.
Revenir en haut Aller en bas
england
Admin
avatar

Nombre de messages : 7153
Age : 51
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Lun 5 Juil 2010 - 17:17

Van Marwijk : "Ne pas s'emballer"
(FIFA.com) Dimanche 4 juillet 2010
Getty ImagesDans un entretien accordé à la FIFA, le sélectionneur des Pays-Bas, Bert van Marwijk, explique qu'il a fait passer un double message à ses joueurs. Il s'agit de ne pas tomber dans l'euphorie suite au quart de finale remporté contre le Brésil, et de se concentrer sur une seule chose : la demi-finale de mardi, face à l'Uruguay.

Vous êtes en demi-finale, félicitations. Quel match, vendredi contre le Brésil !
Cette rencontre nous a permis de montrer toute la panoplie de notre football. À la conférence de presse d'après-match, j'ai dit que ces 90 minutes avaient reflété deux années de travail. Nous avons une équipe très stable, qui peut toujours se reposer sur une bonne organisation. Cela nous donne beaucoup de confiance. À partir de là, nous pouvons pratiquer le football tel que nous l'entendons. Nous savons également être patients. Mais contre le Brésil, nous avons été menés pour la première fois dans le tournoi. Dans les 20 premières minutes, nous avons déjoué. Ça aurait pu nous coûter très cher.

Justement, qu'est-ce qui n'a pas fonctionné au cours de ces 20 premières minutes ?
Sur leur but, nous ne sommes pas du tout en place. Après, nous n'avons plus commis d'erreur de placement. Avant le match, j'avais dit à mes joueurs que face au Brésil, ils devaient être eux-mêmes, jouer comme ils savent le faire et dicter le rythme de la partie. Ça, c'était la théorie. En début de match, le Brésil nous a surpris en faisant preuve de plus d'agressivité, d'intelligence et de professionnalisme. On voyait que la confiance était de leur côté. Nous aurions dû forcer les choses, être plus entreprenants. Au bout de 20-25 minutes, nous avons refait surface et je me suis dit qu'un retard d'un but à la pause était un moindre mal. En tout cas, cela nous laissait une chance en deuxième période. C'est ce qui s'est produit. Au retour des vestiaires, nous avons complètement évacué la pression et commencé à très bien jouer.

Vous devez être fiers de vos joueurs…
Pour moi, les meilleurs moments sont ceux où vous êtes récompensé de tout le travail réalisé avec l'équipe. Ce sont de vrais instants de bonheur. Les garçons ont été époustouflants. Leur état d'esprit a été exemplaire car à ce niveau-là, il faut d'énormes ressources pour revenir quand vous êtes mené 0:1. Ils ont été parfaits.

Vous insistez beaucoup sur l'équipe, le collectif. C'est votre priorité en tant qu'entraîneur ?
Je suis complètement ouvert avec les joueurs. D'un côté, je leur dis qu'ils peuvent venir me trouver n'importe quand. S'ils veulent, ils peuvent m'appeler au milieu de la nuit. De l'autre, je fixe des limites très claires. Je pense qu'il est aussi important d'être au cœur du groupe quand il le faut que d'en sortir de temps en temps. L'objectif est de pouvoir influencer l'équipe sans se laisser influencer en retour. Je crois que c'est une vérité universelle pour les entraîneurs. Après, chacun met cela en place à sa façon. Ma vérité n'est pas celle des autres.

Connaissez-vous bien l'Uruguay, votre adversaire en demi-finale ?
Oui, nous avons beaucoup observé l'Uruguay. Je connais plusieurs joueurs de cette équipe. Ça va être un match extrêmement comliqué. C'est pourquoi je répète à mes joueurs de ne pas tomber dans l'euphorie. Quand j'ai pris mes fonctions il y a deux ans, je leur disais déjà de ne pas s'emballer, car il y a toujours un autre match derrière. En ce moment aux Pays-Bas, c'est la fête. D'une certaine manière, c'est une bonne chose que nous soyons aussi loin du pays. C'est plus facile pour se concentrer sur une demi-finale. Je le répète sans arrêt à mes joueurs : l'Uruguay n'est pas là par hasard et nous, nous ne sommes pas arrivés au bout.

On sent que c'est le plus grand danger pour vous : tomber dans la facilité…
Effectivement, car cela nous est déjà arrivé. Regardez ce qui s'est passé il y a deux ans, en Autriche et en Suisse. Après nos deux premiers matches, où nous avons battu l'Italie et la France, tout le monde nous voyait champions d'Europe. En définitive, nous avons été éliminés en quart de finale. Pourquoi ? Parce que nous nous voyions déjà en finale. Je reviens toujours là-dessus. C'est sur ce point-là qu'il faut changer par rapport à l'EURO 2008. Jusqu'ici, les joueurs ont montré qu'ils avaient retenu la leçon. Mais ils n'ont pas fini de la réciter.

Vous semblez avoir une confiance totale dans vos joueurs...
Dans mes joueurs, oui, mais aussi dans tout le reste : notre encadrement technique, notre façon de travailler… Mais en fin de compte, ce qui fait la différence, c'est votre état d'esprit au moment crucial. C'est souvent cela qui décide de la victoire… ou de la défaite.


_________________
gn for ever
respect for everybody
Revenir en haut Aller en bas
england
Admin
avatar

Nombre de messages : 7153
Age : 51
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Lun 5 Juil 2010 - 17:18

Neuer voit son avenir en Bundesliga
(AFP) Lundi 5 juillet 2010
Getty ImagesLe gardien de but allemand Manuel Neuer, sous contrat avec Schalke 04, a balayé lundi le scénario d'un prochain départ vers un championnat étranger, notamment vers l'Angleterre où il serait sur les tablettes de Manchester United.

"Je suis sous contrat avec Schalke 04, j'y jouerai la saison prochaine aussi", a insisté Neuer à deux jours de la demi-finale de la Coupe du Monde de la FIFA 2010 contre l'Espagne où il disputera son onzième match en sélection.

Formé à Schalke 04, le champion d'Europe Espoirs 2009 est sous contrat avec le club du bassin de la Ruhr jusqu'en 2012 et intéresserait Manchester United, en quête d'un successeur au Néerlandais Edwin van der Sar, 39 ans.

Neuer, devenu titulaire en sélection après la blessure de René Adler, a par ailleurs fait part de son admiration pour son homologue espagnol Iker Casillas : "C'est un gardien incroyable qui s'est déjà constitué un beau palmarès", a-t-il souligné.

Depuis le début du tournoi, Neuer, 24 ans, n'a concédé que deux buts et domine les trois autres gardiens encore en lice au classement des arrêts réalisés.

Il a stoppé 18 tirs, contre 15 à l'Uruguayen Fernando Muslera, 13 au Néerlandais Maarten Stekelenburg et 10 à Casillas.

"Grâce à l'excellent travail de notre défense, on n'a encaissé que deux buts. C'est un motif de satisfaction et de confiance, car si on joue à ce niveau là encore, on peut battre l'Espagne", a-t-il estimé.


_________________
gn for ever
respect for everybody
Revenir en haut Aller en bas
england
Admin
avatar

Nombre de messages : 7153
Age : 51
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Lun 5 Juil 2010 - 17:19

Löw : "Le regard sur le football allemand a changé"
(AFP) Lundi 5 juillet 2010
Getty ImagesLe sélectionneur allemand Joachim Löw a estimé lundi que la prestation de la Nationalmannschaft durant la Coupe du Monde de la FIFA 2010, en particulier celle de ses jeunes joueurs, suscitait l'intérêt de grands clubs du football européen.

"Le regard que porte l'étranger sur le football allemand a sans aucun doute changé, en particulier à propos de nos jeunes joueurs qui ont encore une marge de progression", a confié Löw en conférence de presse.

"Les grands clubs européens les auront remarqués, et c'est quelque chose de nouveau, car ce n'était pas le cas jusqu'à présent", a-t-il ajouté.

L'Allemagne a atteint les demi-finales contre l'Espagne mercredi avec une équipe jeune, sans grande expérience mais proposant un football offensif avec des joueurs encore relativement inconnus comme Mesut Özil, Thomas Müller, Sami Khedira ou Jérôme Boateng qui va rejoindre Manchester City après la Coupe du monde.

Les 23 joueurs allemands présents en Afrique du Sud évoluaient cette saison en Bundesliga, ce qui, pour le sélectionneur "n'est pas particulièrement un avantage".

"C'est très bien pour notre championnat d'avoir nos meilleurs joueurs à domicile, mais jouer à l'étranger permet de faire des progrès. Cela a toujours fait du bien à la sélection d'avoir des joueurs qui découvrent un autre championnat et qui jouent dans un grand club étranger comme c'était le cas dans les années 1990 avec Brehme et Klinsmann", a-t-il rappelé.

Löw a par ailleurs salué le travail accompli ces dernières années par les clubs de Bundesliga en matière de formation où ils ont, selon lui, comblé en retard.


_________________
gn for ever
respect for everybody
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Mar 6 Juil 2010 - 14:20

Le Nigeria sauvé par Facebook

Convaincu par les messages de soutien envers les Super Eagles, le président est revenu sur sa décision de suspendre l'équipe pendant 2 ans

LAGOS Les milliers de messages postés sur la page Facebook du président nigérian ont contribué à le convaincre d'annuler sa décision de suspendre les Super Eagles de toute compétition internationale.

Le président Goodluck Jonathan a annoncé ce lundi revenir sur sa décision prise au lendemain de l'élimination de l'équipe nationale au premier tour de la Coupe du monde; Il souhaitait suspendre de toute compétition officielle les Super Eagles pendant 2 ans.




© La Dernière Heure 2010
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Mer 7 Juil 2010 - 15:33

« Nous allons jouer offensivement face à l’Espagne »

C’est ce mercredi soir qu’aura lieu la deuxième demi-finale de la Coupe du Monde. Ce match opposera l’Allemagne et à l’Espagne, le coach allemand veut de nouveau jouer un jeu ouvert pour faire sauter le verrou ibérique.

« Je n’ai pas envie d’entendre que cette rencontre sera la revanche de la finale d’Euro 2008. Car c’est une Allemagne totalement différente. En 2008 nous n’avions pas cette énergie et la mentalité qui règne dans ce groupe. L’équipe d’aujourd’hui possède déjà plus de talents. Il peut mettre en difficulté n’importe quelle équipe et nous avons prouvé que nous montions en puissance en jouant un football offensif. Le secret pour battre l’Espagne sera de les obliger à faire des erreurs et les mettre sous-pression » a déclaré Joachim Loew.
« Face à l’Espagne nous ne pouvons pas nous contenter de défendre. Nous devons être créatif et c’est pour cela que nous allons joué de manière offensive comme nous l’avons fait face à l’Angleterre et contre l’Argentine. Je suis certain que ces deux parties nous les avons gagnées car après le premier but nous avons continué à attaquer »

Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Mer 7 Juil 2010 - 15:36

De Bleeckere 4ème arbitre d'Allemagne-Espagne

Frank De Bleeckere a été désigné pour officier en tant que quatrième arbitre lors du demi-finale Allemagne-Espagne.
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Mer 7 Juil 2010 - 15:37

De Bleeckere confirmé jusqu’au terme de la compétition

Frank De Bleeckere continue son beau parcours lors de cette coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. L’arbitre belge vient d’être confirmé par la FIFA jusqu’au terme de la compétition. Il officiera déjà comme quatrième arbitre lors de la demi-finale entre l’Allemagne et l’Espagne.

« Peter Hermans sera le cinquième officiel lors de cette rencontre qui se déroulera à Durban. La rencontre sera dirigée par l’arbitre hongrois Viktor Kassai alors que l’autre demi-finale sera arbitrée par l’Ouzbek Irmatov » a déclaré Frank De Bleeckere sur son site internet.
« Le groupe des arbitres restant a diminué puisqu’il ne reste que Webb, Kassai et nous. Ce qui veut dire que nous serons présent jusqu’au terme de la compétition »

Frank De Bleeckere conserve toute ses chances pour siffler la finale ou la petite finale dans cette coupe du monde 2010. L’arbitre britannique, Howard Webb, reste cependant le favori des observateurs.
Revenir en haut Aller en bas
england
Admin
avatar

Nombre de messages : 7153
Age : 51
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Jeu 8 Juil 2010 - 12:59

Presse allemande: Le rêve est fini mais l'avenir promet



(08/07/2010)

Lire aussi





L'Allemagne a été battue en demi-finale du Mondial
Les photos du match
Tous les résultats de l'Allemagne dans cette Coupe du Monde
BERLIN Philosophe après les larmes, la presse allemande tirait jeudi son chapeau à l'Espagne, victorieuse contre l'Allemagne (1-0) en demi-finales du Mondial, et se consolait en insistant sur l'avenir prometteur de la jeune Mannschaft.
"Les Espagnols ont mérité de gagner, ils ont dominé et fait tourner le ballon de manière impressionnante" et "il nous a manqué le courage et l'intelligence", reconnaissait Bild, grand quotidien populaire.
Mais "relevez la tête, les gars!", "nous reviendrons dans quatre ans chercher la Coupe!" au Brésil, ajoutait-il, en estimant que "la jeune équipe allemande a un grand avenir devant elle" et en espérant une 3e place samedi face à l'Uruguay.

Même optimisme pour Die Welt, qui légendait sa photo de Une: "54, 74, 90, 2014", en référence aux victoires passées et à venir.
"L'Allemagne a trouvé son maître" et "il n'y a pas eu beaucoup de matches dans ce Mondial où la victoire ait été autant méritée" que celle des Espagnols, résumait le Frankfurter Rundschau.

"Mais la route des Allemands continue (...) et elle est loin d'être finie", juge le quotidien. "Les Allemands comptent parmi les grands gagnants de ce Mondial: il y a encore quatre semaines, personne n'aurait misé sur une performance si courageuse et si sympathique. Les footballeurs allemands ont conquis les coeurs de la moitié du monde du foot, à juste titre. Ils ont joué un football merveilleux".

Pour le Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ), "l'Espagne a été trop forte" et la défaite de l'Allemagne est "méritée".



© La Dernière Heure 2010

_________________
gn for ever
respect for everybody
Revenir en haut Aller en bas
england
Admin
avatar

Nombre de messages : 7153
Age : 51
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Jeu 8 Juil 2010 - 13:00

BRUXELLES La presse espagnole célébrait jeudi comme un véritable titre la victoire de la "Roja" sur l'Allemagne (1-0) et l'accession à la première finale de Mondial de son histoire, soulignant la manière "spectaculaire" avec laquelle elle a su s'imposer face à la jeune et redoutable Mannschaft.
"La meilleure Espagne en finale", titre en Une le premier quotidien national El Pais, ajoutant sous une photo du buteur Carles Puyol que la "seleccion" a gagné face à l'Allemagne au terme d'une partie "spectaculaire".

"L'Espagne disputera pour la première fois de son histoire la finale d'un Mondial après avoir montré le meilleur jeu du tournoi. L'imagination et le génie ont désactivé la machine allemande", estime ce journal avant de consacrer neuf pages à la qualification.
"La meilleure Espagne"? titre également El Mundo en qualifiant le match de mercredi soir de "grandiose" et consacrant plusieurs pages à la "folie" qui s'est emparée de Madrid avec "des dizaines de milliers d'aficionados qui ont inondé le centre de la capitale".

"L'Espagne touche la gloire", écrit en Une le quotidien conservateur ABC sous une photo en pleine page du défenseur du FC Barcelone Puyol qui a inscrit à la 73e minute le but libérateur d'un coup de tête qui sonne comme une "récompense" pour la "classe ouvrière" du foot qu'est la défense centrale.
Les journaux de Barcelone où évolue le buteur ne sont pas en reste. "Gloire rouge", exulte El Periodico, célébrant un "superbe coup de tête de Puyol" et un "match mémorable", tandis que La Vanguardia barre sa Une d'un "Feu d'artifice!" et relève la "furia de Puyol" et l'excellence de son jeu ainsi que de celui de Pedro, un autre joueur du Barça.

Les journaux sportifs multiplient les points d'exclamations et les superlatifs. "Les meilleurs du monde", souligne Marca relevant en plus du "coup de tête historique de Puyol", la "leçon magistrale en terme de placement et de force de Piqué", l'autre défenseur central espagnol.
"L'Espagne a écrasé la redoutable Allemagne de la première à la 93e minute", souligne le premier journal sportif espagnol avant de pronostiquer "dimanche, champions du monde!".

Son principal concurrent AS titre sobrement en Une "Espagne!", reprenant le commentaire du sélectionneur espagnol Vicente Del Bosque: "Tous les joueurs ont été des lions".
Côté commentaires en pages intérieures, le lyrisme est également de mise: "Si le foot c'est des sentiments, l'Espagne représente un pur plaisir. Si c'est une épopée, l'Espagne est l'équipe à suivre", écrit El Pais.
"Dans son match face à la redoutable et éblouissante Allemagne, elle a tout montré: elle fut sublime dans le jeu mais a aussi su se relever les manches", estime le journal espagnol de référence.



© La Dernière Heure 2010

_________________
gn for ever
respect for everybody
Revenir en haut Aller en bas
england
Admin
avatar

Nombre de messages : 7153
Age : 51
Date d'inscription : 04/03/2006

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Jeu 8 Juil 2010 - 13:17

Paul le poulpe, la nouvelle coqueluche du Web










AP/Mark Keppler
Paul le poulpe avait choisi l'Espagne avant la demi-finale qui l'opposait à l'Allemagne le 7 juillet.





S'il ne devait en rester qu'un, ce serait lui. Alors que les nations les plus prestigieuses et les joueurs les plus renommés déçoivent, Paul le poulpe (voir le porfolio), lui, est infaillible. En pronostiquant tous les résultats de l'équipe d'Allemagne dans ce Mondial 2010 sans jamais se tromper, l'oracle aux huit tentacules est devenu une star planétaire

_________________
gn for ever
respect for everybody
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Jeu 8 Juil 2010 - 15:26

C'est terrible il ce trompe jamais affraid
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Ven 9 Juil 2010 - 14:31

L'Espagne championne du Monde selon Paul le poulpe

Paul le poulpe a parlé: selon l'animal devin, l'Espagne gagnera la finale de la Coupe du Monde dimanche. Quant à l'équipe d'Allemagne, elle prendra la troisième place. Paul aura-t-il une fois de plus raison ? Le suspense reste entier.


Très concentré, Paul le poulpe est entré dans l'aquarium à 11h.

Selon le poulpe devin, l'Espagne sortira victorieuse de cette Coupe du Monde en Afrique du Sud. Sans grande hésitation, l'animal s'est rué sur la boite espagnole. Une certaine forme de reconnaissance envers le gouvernement de Zapatero qui se disait "inquiet pour le poulpe" ?

Pas certain que le poulpe soit désormais un plat à la mode aux Pays-Bas ...

Mais la première mission du poulpe était de deviner qui de l'Allemagne ou de l'Uruguay aura la chance de remporter la petite finale de la Coupe du Monde.

Ambiance tendue. Stressé par la foule de journaliste massée autour de lui, le poulpe devin a finalement parlé. Il a ouvert la boite Allemande et dévoré la moule qui s'y trouvait. Ce sera donc l'Allemagne qui sortira victorieuse de cette petite finale.

Mais Paul l'Allemand a longuement remué les tentacules avant de poser son choix. Le match pour la troisième place risque donc d'être largement disputé.

Les pronostics du poulpe sont finalement les suivants: l'Espagne sera championne du Monde, suivie des Pays-Bas, de l'Allemagne et de l'Uruguay.

Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Ven 9 Juil 2010 - 15:04

La revanche de Mister Webb

Quelle année pour Howard Webb : déjà arbitre de la finale de la Ligue des Champions en mai, l'Anglais a été désigné pour diriger la finale de la Coupe du Monde. Une belle revanche pour un arbitre qui était sorti de l'Euro 2008 meurtri.

C'est une douce revanche. Nul doute qu'Howard Webb célébrera la nouvelle dans un hôtel de Johannesburg ou de Pretoria en sirotant une bonne bière avec ses assistants, comme il en a l'habitude. Nul doute que sa famille, qui l'a toujours soutenu, partagera son bonheur. Howard Webb, l'arbitre anglais originaire du South Yorkshire, a logiquement été désigné pour diriger la finale de la Coupe du Monde. Au-delà de la joie suivant cette distinction, le sifflet britannique ne pourra pas ne pas repenser à l'Euro 2008 et aux conséquences terribles qui avait suivi une erreur lors d'Autriche-Pologne. Un penalty généreusement accordé aux Autrichiens avait entraîné une colère incontrôlée du côté de Varsovie ou de Lodz : sa famille reçut des insultes par emails ou par téléphone de supporters polonais. Il fut aussi victime d'une phrase malheureuse du Premier Ministre polonais de l'époque, qui avait indiqué qu'il aurait bien « voulu tuer Howard Webb », ce qui poussa les autorités britanniques à mettre sous protection sa famille en Grande-Bretagne… Le policier natif de Rotherham et surtout sa famille avaient connu un véritable enfer.

Soutenu par l'UEFA et par l'ensemble de la profession, Howard Webb a su rebondir de la plus belle des manières après cette erreur. Arbitre FIFA depuis 2005, il avait su repartir de l'avant après cet Euro difficile, mais une nouvelle erreur face à l'Egypte l'avait remis sous les feux de la rampe de façon négative lors de la Coupe des Confédérations 2009. Mais l'homme de 39 ans (il les aura trois jours après la finale), marié et père de famille, n'a jamais reculé et est resté ferme sur ses positions. Il a repris son sifflet et est allé diriger de nombreux matchs de Premier League et de coupes européennes, dont la finale de la Ligue des Champions 2010, une première depuis 1994 pour un arbitre anglais. Ses bonnes performances lui ont permis de gagner sa place pour la Coupe du Monde 2010.

Restait à savoir jusqu'où il pourrait aller. L'élimination rapide de ses compatriotes anglais et l'absence d'autre équipe britannique a vite plaidé pour lui. Son absence lors des demi-finales lui laissait espérer une place dans les deux derniers matchs. Jeudi, la commission des arbitres de la FIFA n'a pas vraiment hésité. La finale sera pour lui. Gamin, il ne rêvait pourtant pas de diriger les autres avec un sifflet, dans la rue comme policier ou sur le terrain en tant qu'arbitre. Mais à quinze ans, il a vite vu que son talent balle au pied ne lui permettrait pas de devenir joueur de foot pro et à 18 ans, il décide de devenir arbitre pour rester en contact avec ce sport qu'il aime. Vingt ans plus tard, il ne regrettera pas son choix. Surtout s'il ne commet pas de nouvelle erreur. Car dimanche, ce ne sera pas un simple Autriche-Pologne qu'il dirigera, mais un Pays-Bas-Espagne, en finale de la Coupe du Monde. Et il n'aura pas le droit à l'erreur.

Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Ven 9 Juil 2010 - 15:11

la petite finale entre l’Uruguay et l’Allemagne qui sera dirigée par le Mexicain Benito Archundia.
Revenir en haut Aller en bas
english man

avatar

Nombre de messages : 90195
Age : 43
Localisation : Angleterre
Date d'inscription : 26/11/2009

MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   Ven 9 Juil 2010 - 15:14

On connaît désormais l’identité des dix joueurs nommés pour le titre de meilleur joueur de la Coupe du Monde 2010 :

Diego Forlan (Uruguay / Atletico Madrid)
Asamoah Gyan (Ghana / Rennes)
Andres Iniesta (Espagne / FC Barcelone)
David Villa (Espagne / FC Barcelone)
Xavi (Espagne / FC Barcelone)
Lionel Messi (Argentine / FC Barcelone)
Mesut Özil (Allemagne / Werder Brême)
Bastian Schweinsteiger (Allemagne / Bayern Munich)
Arjen Robben (Pays-Bas / Bayern Munich)
Wesley Sneijder (Pays-Bas / Inter Milan).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010   

Revenir en haut Aller en bas
 
le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» le journal DE LA COUPE DU MONDE 2010
» Coupe du Monde 2010 - Afrique du Sud
» COUPE DU MONDE 2010
» Site intégral special Coupe du Monde 2010
» E. NTIM A LA COUPE DU MONDE U20

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gueules Noires :: COUPE DU MONDE-
Sauter vers: